Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

wiz

  • Tout finit par un baiser - Kate Klise

    Une chose à savoir : le résumé est trompeur - il n'y a que Coco et Webb qui ont échangé leurs sacs ! Les parents se sont quant à eux rencontrés d'une façon bien différente. D'ailleurs, le titre aussi est trompeur car au final, aucun baiser !

    0a4ff5b2-589f-4be8-820b-d4cc7b5a1071_zpsd52e4269.jpg

    Je dois avouer que j'ai bien du mal à donner un avis sur ce roman car si je l'ai trouvé très drôle et léger, je l'ai aussi trouvé totalement absurde et invraisemblable. Tout particulièrement en ce qui concerne Coco et Webb : sérieusement, ils sont censés avoir 18 et 17 ans ?! Parce que je n'ai pas trouvé qu'ils avaient le comportement de jeunes de cet âge - surtout Coco (je ne me remets vraiment pas de ce trajet Madrid-Paris-Madrid)(à ce niveau-là, ce n'est plus de l'absurdité, mais de la stupidité).

    Mais ce n'est qu'un détail, car comme je le disais, Tout finit par un baiser est un roman léger, parfait pour les ponts de mai. Malgré leur manque de raisonnement, Coco et Webb sont attachants, leurs échanges par mails sont drôles et leur maladresse quand ils se rencontrent est assez touchante. J'ai par contre préféré l'histoire des parents, bien plus posée et crédible. Ce qui est incontestable cependant, c'est que le passage dans l'avion, à la fin, est le meilleur passage de tout le roman : là encore absurde et invraisemblable, mais contrairement au reste, c'est l'effet recherché.

    Tout finit par un baiser est une petite comédie romantique sympa mais sans plus, un roman qui se lit vite et bien mais ne laissera pas un souvenir impérissable. A lire pour passer le temps à et condition de mettre son cerveau en pause.

    Tout finit par un baiser de Kate Klise - Wiz - 2014

    Une erreur de bagages et voilà les Sprinkle - Coco et sa mère Daisy - avec les valises des Nelson, et les Nelson - Andrew et Webb, son fils - avec les affaires des Sprinkle. Si les ados - Coco et Webb - se connectent immédiatement pour échanger via internet, les parents, bien qu'attirés l'un par l'autre, se la jouent plus comédie romantique à l'ancienne. C'est le début d'un délicieux roman plein de quiproquos, de rebondissement, de disputes et de rendez-vous secrets qui commencent à Paris, la ville où l'on tombe (forcément) amoureux !

    Lien permanent 0 commentaire Pin it!
  • Touch (T1) - Jus Accardo

    Le site RT Book Reviews écrit du livre : "Touch nous embarque ! De l'action, du suspens, du romantisme, des personnages charismatiques et des dialogues efficaces : sans doute l'un des meilleurs romans ados de l'année !" Je n'irai pas jusqu'à dire "l'un des meilleurs romans ados de l'année", mais pour ce qui est du reste, je suis assez d'accord.

    e76f4170-6e90-44ea-a961-162940e7d659_zpscde87a24.jpg

    Touch c'est l'histoire de Deznee, une fille rebelle qui souffre de la mort de sa mère et du manque d'attention de son père; de Kale, un garçon dont le chromosome Six est défaillant et lui confère un don particulier; de Denazen, l'entreprise du père de Deznee de laquelle Kale s'est échappé parce qu'il n'en pouvait plus de devoir utiliser son pouvoir pour tuer des gens.

    La suite, on la voit venir : Deznee et Kale vont partir ensemble, Deznee est la seule personne que Kale peut toucher sans la tuer, Deznee veut découvrir ce qu'il se passe vraiment à Denazen, elle a des choses à cacher, son père a des choses à cacher, son cousin a des choses à cacher, Alex a des choses à cacher - tout le monde a des choses à cacher, et les révélations fusent tout le long du roman.

    C'est évident, Touch emprunte beaucoup à X-MEN et c'est parfaitement assumé - les personnages eux-mêmes ne cessent de faire référence aux mutants et autres super-héros. Les personnages sont intéressants et attachants, et tout particulièrement Kale : ayant toujours vécu à Denazen, il ne connait que peu de choses du monde extérieur - pour ne pas dire rien. En même temps qu'il découvre les petites choses de la vie, il les fait redécouvrir à Deznee - et par extension au lecteur. On se rend alors compte qu'on ne fait plus attention à ce qui nous entoure tellement on est habitués à les avoir.

    Si Touch ne brille pas par son originalité, ce n'en est pas moins une lecture des plus sympathiques. L'action et les rebondissements (pas toujours prévisibles), les personnages attachants et le style percutant sont suffisamment efficaces pour donner envie de lire la suite. Point bonus : ce n'est pas une dystopie ! Et c'est tellement rare en ce moment que ça mérite d'être signalé.

    Touch de Jus Accardo - Tome 1 - Wiz - 2014

    Fuir avec un garçon comme lui ? Elle en a toujours rêvé !
    Jamais à court de répliques cinglantes, rebelle et amoureuse du danger, Deznee est pour la première fois de sa vie bouche bée. Non seulement Kale, qui se tient devant elle, est d'une beauté à couper le souffle, mais, en plus, il possède un pouvoir mortel : il réduit en poussière tous ceux qu'il touche. Quand Kale révèle qu'il est un fugitif tout juste échappé de Denazen, l'organisation dirigée par le père de Deznee, il n'en faut pas plus à la jeune fille pour choisir son camp. Qu'importe si son univers vole en éclats, qu'importe si elle est en grand danger, car elle aussi abrite un secret que nul ne connaît.

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Dis-moi que tu m'aimes - Francisco de Paula Fernandez

    Un auteur espagnol, c'est tellement rare dans la littérature jeunesse (éditée en français) que je n'ai pu refuser la proposition de le découvrir ! 

    Titre : Dis-moi que tu m'aimes
    Titre VO : Canciones para Paula (vachement plus cool comme titre)
    Auteur : Francisco de Paula Fernandez
    Edition : Wiz (Albin Michel)
    Tome : 1/3

    IMG_20120614_001132_Anne_Cyborg_Tiny.jpg

    4ème de couv' : Aujourd'hui, le coeur de Paula bat à tout rompre. Enfin, elle a rendez-vous avec lui. Ils se parlent depuis des semaines (je dirai même plus : 2 mois!) sur Internet, c'est comme s'ils se connaissaient déjà. Elle s'installe au café, savoure un caramel macchiato et attend, attend... Quand il se passe quelque chose de follement romantique qui va changer sa vie...

    Dis-moi que tu m'aimes est typiquement le genre de romans que j'évite : mielleux, dégoulinant de bons sentiments, une héroine (pas) normale dont tous les garçons sont amoureux, des "mon chéri/ma chérie" et des "je t'aime" à tout va... Bref, le genre de choses que je n'accepte que dans les mangas.

    Malgré tout, j'ai lu les 634 pages qui constituent le roman relativement vite (2 jours et demi, sachant que je travaillais le week-end). Pourtant, j'ai peiné au début. Les 100 premières pages ont eu du mal à passer, mais finalement, je me suis laissée prendre au jeu car le style de l'auteur me plaisait bien et surtout, je me suis attachée aux personnages - et moi, du moment que j'aime les personnages, je vais jusqu'au bout.

    Dis-moi que tu m'aimes est un chassé-croisé amoureux sous le soleil de Barcelone. Le personnage principal est Paula et autour d'elle gravitent des amies, des garçons, des stars. En tout, on a une bonne dizaine de personnages : Paula, Angel, Alex, Marco, les Dragibus (Cris, Diana, Miriam), Irène (la demi-soeur d'Alex), Katia - auxquels s'ajoutent les parents de Paula et sa petite soeur, le patron de Angel, l'élève d'Alex et la soeur de Katia.

    Avec autant de personnages, il y aurait de quoi perdre la tête. Heureusement, Francisco de Paula Fernandez (que nous appelerons dorénavant "l'auteur"), a eu l'intelligence de faire des paragraphes distincts (voir des chapitres) pour chacun des personnages, introduits à chaque fois par une courte phrase du style "Ce même matin de mars, ailleurs en ville" et quand on passe à un autre personnage : "Ce même matin de mars, un peu plus tard, quelque part en ville". J'approuve au plus haut point cette façon de faire que je trouve vraiment bien pensée !

    Comme je le disais, je me suis attachée aux personnages. Cependant, pas à tous les personnages. Pour être franche, Paula et Angel m'exaspèrent. Ni l'un, ni l'autre ne savent ce qu'ils veulent, et les passages entre eux sont bien trop niais pour moi. De son côté, Katia possède, certes, un gros capital sympathie avec ses cheveux roses, mais n'en reste pas moins un peu trop chouineuse à mon goût.

    Non, moi, mes préférés, ce sont Alex, l'écrivain, Mario, l'amoureux transi, et Diana, l'amoureuse transie. Pourquoi ces trois là ? Parce qu'ils voient plus loin que les apparences, ne passent pas leur temps à se morfondre (Mario est l'exception qui confirme la règle), qu'ils sont les moins stéréotypés et ceux qui ont le plus de "profondeur". J'admire tout particulièrement Diana qui arrive à mettre ses émotions de côté et reste une amie fidèle jusqu'au bout, même lorsqu'elle apprend la vérité au sujet de Mario et Paula. J'aime beaucoup Miriam aussi ! La meilleure amie grande gueule qui (contrairement à la coutume), ne passe pas son temps à embêter son frère et n'hésite pas à montrer qu'elle tient à lui. Irène me plait bien aussi, mais j'espère que par la suite, l'auteur lui donnera un semblant de vie (ou au moins, qu'elle arrête de répéter inlassablement les mêmes paroles)

    Car oui, il y a une suite ! Même deux : Dis-moi que tu m'aimes s'avère être une trilogie. D'ailleurs, lorsque j'ai tourné la 634ème page, je suis restée perplexe devant mon livre. Je me suis demandé quelques instants s'il ne manquait pas des pages vue la fin abrupte que j'avais devant moi. Mais non, il y a une suite ! Tout n'est donc pas perdu pour mon top 3 ! C'est d'ailleurs l'un des points forts du roman : on ne sait jamais à quoi s'attendre côté coeur, mais on est curieux, alors on tourne les pages sans peine parce qu'on veut savoir - qui l'emportera dans le coeur de Paula, qui abandonnera la partie, qui gardera de l'espoir et qui passera à autre chose.

    Un petit reproche cependant : la belle ville qu'est Barcelone n'est malheureusement pas assez mise en avant. L'histoire se passe à Barcelone, mais pourrait tout aussi bien se passer dans n'importe quelle autre ville du monde, on ne le saurait pas tellement il y a peu de références. C'est dommage: j'aime voyager pendant mes lectures.

    Dis-moi que tu m'aimes est un roman qui ravira sans aucun doute les plus romantiques d'entre vous. Le style vivant de l'auteur, les personnages attachants, et l'atmosphère légère et chaleureuse qui se dégage en font un roman des plus divertissants. Idéal pour lire au bord de l'eau !

    Et voilà le lien du site officiel du roman (en espagnol), où vous pouvez en apprendre davantage sur le roman, les personnages et sur comment une histoire commencée sur un blog finie en livre.

    Lien permanent Catégories : Livres 9 commentaires Pin it!