Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

succubus nights

  • Succubus Nights

    Allez, on tente de rattraper le retard de billets ^^

    469084601.gif

    Titre : Succubus Nights
    Auteur : Richelle Mead
    Résumé : L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer - et vite !

    Notre succube préféré est de retour, et une fois encore, ses journées sont bien chargées. Comme a dit Gaelle, Georgina se retrouve mêlée à trois affaires différentes : sa relation avec Seth, l'arrivée inattendue d'un autre incube, et surtout l'étrange comportement de Doug.

    Dit comme ça, ça a l'air pas mal. Et ça l'est - jusqu'à un certain point. Trois intrigues différentes font qu'au final certaines sont sous-exploitées, l'histoire avec Doug par exemple. C'était d'ailleurs celle dont j'aurais aimé que la résolution soit plus approfondie - ne serait-ce que parce que c'est la seule intrigue dans laquelle Carter entre en jeu ^^

    Mais bon, au final ce n'est pas si gênant que ça car on se rend vite compte que le plus important dans ce tome c'est la relation Georgina/Seth, et plus précisement les sentiments de Georgina - sentiments qui ne font la rendre qu'encore plus humaine. Car oui, bien qu'étant une succube immortelle, au fond Georgina est surtout humaine ! Comme nous elle a ses moments de joies, de peines, et surtout de doutes et d'interrogations. Et comme nous, elle fait des erreurs en voulant bien faire. La différence c'est qu'avec elle, tout se finit toujours bien.

    De son côté, l'intrigue mettant en scène Bastien sert essentiellement à nous en apprendre un peu plus sur le passé de la belle. C'est d'ailleurs le seul élément intéressant dans l'affaire car là aussi, l'issue de cette "mission de séduction" est facilement prévisible...

    J'ai autant apprécié la lecture de ce tome que celle de Succubus Blues, mais j'avoue que ma préférence va tout de même au premier. C'est sans doute dû au fait que ce tome se concentre essentiellement sur les états d'âmes de Georgina, mais je n'y ai pas retrouvé l'humour et les répliques cinglantes qui m'avaient tant séduite dans Succubus Blues (bon faut dire aussi que Carter n'apparait quasiment pas) et puis concernant les passages sexuels, autant dans le premier ça passe, autant là il n'y avait pas forcément besoin d'aller aussi loin.

    Bien que dans un style très différent du premier, Succubus Nights reste une lecture bien divertissante, et même si je l'ai trouvé moins bon que Succubus Blues, il y a une chose qui ne change pas après ma lecture : j'ai toujours autant envie de travailler dans une librairie, et encore plus envie de boire des mokas blanc (et là, je vénère le Starbucks Coffee *_ * )

    Lien permanent Catégories : Livres 10 commentaires Pin it!