Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

special branch

  • Des bulles victoriennes #1

    Vous le savez, j'aime l'ère victorienne. Dès qu'un livre mentionne : Angleterre + 19ème, j'achète ! Et d'ailleurs, ça marche aussi pour les bds/mangas. Voici donc un (premier) petit billet en vrac sur les livres à bulles que j'ai lu dernièrement et qui se passent pendant le règne de la la Reine Victoria.

    bd_zps85c1610a.png

    Black Butler : 15 tomes (et ça continue ?)(13 sortis en français à ce jour) / De Yana Toboso, chez Kana.

    Résumé (du tome 1): Sebastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d'érudition, d'éducation, d'art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature... Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable... ?!

    Il y a à ce jour 12 tomes, je ne sais pas combien il y en aura en tout, mais tant pis, je suivrais cette série le temps qu'il faudra. Parce que Ciel est aussi mignon que terrifiant, qu'il est autant impossible pour nous de résister à Sebas-chan que lui de résister aux chats (petits, moyens, grands), que les dessins sont magnifiques, que les histoires sont prenantes, violentes et parfois dérangeantes, que Sebas-chan a beaucoup de classe, que les personnages sont vraiment géniaux (aussi bien les gentils que les méchants), que l'atmosphère gothique et victorienne ne fait que sublimer l'ensemble. Bref, une série incontournable pour tout amateur de l'époque. Et je vous invite fortement à lire le billet de Lulu dessus qui en parle bien mieux que moi.

    Special Branch : 3 tomes (à ce jour ?) /De Seiter et Hamo, chez Glénat.

    Résumé : Dans un village près de Liverpool, un paquebot échoué est en démantèlement. On y découvre un cadavre qui date d'il y a 20 ans et sur lequel se trouve la photo d'un haut gradé de la Navy. Parallèlement, un rôdeur assassine un à un les veilleurs qui l'ont surpris sur le bateau. Tout cela dépasse la police locale… Mais c'est une enquête pour la Special Branch ! Cette ramification secrète des services de police anglais utilise des techniques scientifiques très innovantes pour l'époque. Charlotte et Robin, frère et sœur et éminents membres de la Special Branch sont dépêchés sur les lieux pour élucider le mystère... Pour cette nouvelle série à suspense, Roger Seiter revient dans les ruelles sombres de villes d'Angleterre qu'il affectionne tant avec de nouveaux personnages d'enquêteurs à qui Hamo donne vie avec son trait nerveux et élégant.

    Special Branch, c'est un peu les CSI-Liverpool, 19ème siècle. Le plus classique des trois : une mort suspecte sur un bateau, très peu d'indices, deux inspecteurs de police. C'est intéressant de voir les débuts de la police scientifique, à l'époque où il y avait des techniques, mais pas de technologie. Les dessins sont agréables et le duo fraternel offre quelques scènes drôles. Pas beaucoup de suspense dans les deux tomes et on ne se jettera pas forcément sur la suite dès sa sortie, mais ça se lit très bien, on passe un agréable moment en attendant la résolution de l'affaire.

    Scotland Yard : 2 tomes / De Dobbs et Perger, chez Soleil.

    Résumé : Londres, décembre 1889. L'inspecteur Gregson est une des valeurs montantes de Scotland Yard. Cependant, sa carrière serait accélérée s'il n'était pas considéré comme un humaniste trop sensible, et surtout s'il n'était pas le souffre-douleur de son supérieur Lestrade. Alors lorsqu'un transfert de prisonniers du pénitencier de Newgate ne se passe pas comme prévu. Gregson se retrouve au placard, dans les sous-sols du "musée noir" de Scotland Yard. Une sanction qui va rapidement se transformer en opportunité afin de démontrer sa vraie valeur aux yeux du patron des patrons, le commissioner Fix. A la tête d'une équipe atypique réunissant un gamin des rues, un médecin psychiatre et son assistante, Gregson va taire alliance avec le diable. Il va coopérer avec la pègre londonienne pour traquer deux fous dangereux qui ont profité du fiasco de l'opération de transfert pour disparaître. Deux aliénés mentaux qui vont apprendre aux citoyens de Londres la signification du mot terreur...
     
    Un premier tome prometteur ! Le scénario n'est pas le plus original qui soit, mais il est suffisamment intéressant pour nous donner envie de tourner les pages et de lire la suite (qui est encore en cours d'illustration). Et puis les illustrations de Stéphane Perger sont vraiment sublimes ! Vous pouvez d'ailleurs en admirer quelques unes sur le blog de l'illustrateur, juste là et puis là aussi. Vous pouvez aussi voir les couvertures "alternatives" de ce premier tome ici et - j'adore ! 

     

    Et +1 pour le challenge victorien.

     

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!