Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sherlock bbc

  • Ces articles que je n'écrirai pas #2

    Allez hop, une nouvelle édition du "Ces articles que je n'écrirai pas" !

    to-do-done_large.jpg

    Côté films :

    Millenium I de David Fincher : Je n'ai pas lu les romans, je n'ai pas vu la version suédoise et je ne m'en cache pas. Mais j'ai adoré le film : 2h37 qu'on ne voit pas passer, des excellents acteurs, une atmosphère lourde, une intrigue intrigante. J'aime. Et point bonux : il m'a vachement donné envie de voir la version originale et surtout de lire la trilogie de Stieg Larsson.

    Celles qui en parlent : Lulu, Cachou, Didy

    Hugo Cabret de Martin Scorsese : C'était beau, c'était bien, les acteurs étaient excellents, j'ai pleuré. Un magnifique hommage au cinéma d'antan et je n'ai pas eu peur de Mordred. A voir et revoir !

    Ceux qui en parlent : Fabrice Colin, Maribel, Cachou, Didy

    Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielbierg : C'était trop cool. Je suis pas une fan de Tintin, les quelques rares albums que j'ai lu c'était chez le médecin et j'ai dû regarder un ou deux films seulement. Mais c'était cool. J'ai passé un très bon moment, j'ai bien rigolé et j'ai même apprécié de le voir en VF et 2D - ah!

    Celles qui en parlent : Eledhwen, Lulu,

    La Taupe de Tomas Alfredson : : C'était bien, j'ai pas vu le temps passer mais j'ai déviné dès le départ qui était la Taupe. Les acteurs étaient tous excellents, mais ce n'est vraiment pas leur plus grand rôle de composition. De tous, c'est les petits jeunes qui s'en sortaient le mieux -  Tom Hardy en tête, méconnaissable. J'ai aimé Peter aussi, mais j'aurais aimé qu'on s'attarde un peu plus sur lui en tant que personne est pas juste assistant à tout faire de Smiley... la scène de 3min chez lui est bien trop courte. Très bien écrit, très bien réalisé (trop ?) mais frustant car je suis restée extérieure à l'histoire.

    Celles qui partagent en tout point mon avis : Cachou, Lulu
    Celles qui en parlent : Pandamouflé, Eledhwen, Trillian, Persephone

    Côté séries :

    Sherlock Saison 2 : Encore meilleur que la saison 1. 3 épisodes bien construits, des guests excellents (hiii Russell Tovey), un Sherlock plus humain, un Watson toujours aussi choupi, un Moriarty toujours fascinant et un final un chouia décevant. J'ai plus le courage de faire un billet, Sherlock est partout. Je préfère me concentrer sur Luther et The Promise qui vont arriver bientôt sur les petits écrans ! 

    Celle qui en parle : Saru (et plein d'autres, mais mon avis rejoins le sien)(et si vous lisez les commentaires, vous aurez plus de détails sur ce que j'en ai pensé)

    Côté livres :

    Krine - Les Pilleurs de cercueils de Stéphane Tamaillon : C'EST TROP BIEN ! Vous connaissez mon faible attrait pour les auteurs français alors pour le coup, si je dis que c'est trop bien c'est que c'est vraiment trop bien ! Krine est drôle, Krine n'est pas humain, Krine est pote avec le Dr Jekyll (et Mister Hyde) et Conan Doyle joue aux cartes avec Louis-Napoléon. C'est drôle, c'est original, c'est bien écrit, c'est bourré de références littéraires et historiques, c'est bien documenté et c'est à lire, point barre ! 

    Celle qui en parle : Lia

    J'ai oublié des liens, j'ai pas eu le courage de refaire tout mon Google Reader pour retrouver les articles. Si vous avez écrit un article sur un de ces sujets, donnez le lien, je vous ajouterai à la liste :)


    Lien permanent Catégories : Sweet Madness 8 commentaires Pin it!
  • Une étude en rouge - Conan Doyle

    Titre : Une étude en rouge
    Titre VO : A Study in Scarlet
    Auteur : Sir Arthur Conan Doyle

    IMG_20111021_234503.jpg
    (C'est mes miens ! Ils sont beaaaaaaux <3 )


    Résumé : Au n°3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, griffoné à la hâte, une inscription : "Rache !" Vengeance ! Vingt ans plus, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des mormons sanguinaires chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestérée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel est le lien entre ces deux évènements aussi insolites que tragiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître.

    Une étude en rouge se divise en deux parties : Londres en 1880, et le Nevada en 1860. Et malheureusement, la seconde partie l'emporte sur la première. Au final, bien que ce soit une aventure de Sherlock Holmes, on ne voit pas beaucoup le détective. Mais, les scènes où il est présent n'en sont pas moins fascinantes. On a beau connaître le personnage et l'histoire, c'est toujours un plaisir de le suivre dans ses enquêtes, ses reflexions, d'assister à ses résolutions...

    On peut avoir des difficultés à aimer le personnage (Sherlock est parfois odieux sans même sans rendre compte), il est juste impossible de ne pas être subjugé par ce détective consultant plus intelligent que toute la rue et qui remarque tout ce à quoi les autres ne font pas attention. Et j'ai toujours un sourire béat quand arrive le moment de la révélation... son processus de pensée semble tellement logique et tellement simple quand il l'explique qu'on se demande vraiment comment on a fait pour ne pas y penser aussi...

    La deuxième partie est, comme je le disais, bien plus longue. Et c'est bien dommage. Surtout qu'on s'y perd un peu entre tous les noms des différents Partriarches et des différents (nombreux) fils, les dates, les lieux... Mais ceci mis à part, j'ai bien aimé l'histoire de Jean Ferrier et Lucie et les grandes plaines du Nevada... j'avais parfois l'impression d'être dans mon cours de civi' US de 2ème année. Mais quand même, je trouve cette partie bien longue. On voit même très peu Watson. Et c'est dommage ça.

    Au final, la présence de nos héros victoriens est tellement minime qu'il est même difficile d'en parler. Une étude en rouge pourrait se résumer par : Première aventure de Sherlock Holmes, première rencontre entre le détective consultant et le médecin de guerre John Watson. Autant la rencontre est admirable, autant la première aventure est moyenne...

    L'instant "couinage"/le + challenge :

    Pendant ma lecture, je n'ai cessé de me dire à quel point Steven Moffat et Mark Gatiss sont des génies. Le premier épisode de la version moderne, A Study In Pink, est vraiment fidèle au roman - les répliques, la scène de la rencontre, les déductions, les pilules, le coupable... tout y est comme dans l'histoire de Conan Doyle ! C'est magique *o* Et ça prouve encore une fois l'intemporalité du détective consultant le plus intelligent de l'ère victorienne...

    Et sinon, la préface par Steven Moffat dans l'édition britonne que j'ai est plutôt chouette. Courte, mais chouette. Il raconte sa première rencontre avec Sherlock, et surtout il conseille à tout le monde de lire les aventures de Sherlock et Watson dans l'ordre. Parce que c'est le meilleur moyen d'apprécier leur évolution, leur amitié... (Et à la fin, il y a A Scandal In Bohemia" en bonus *o*)

    logochallenge.png

     

    Lien permanent Catégories : Challenges, Livres, Swaps & Challenges 7 commentaires Pin it!