Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nom de code:digit

  • Nom de code : Digit - Annabel Monaghan

    Pour être franche, je n'ai pas énormément de choses à dire sur le roman, j'ai juste envie de vous conseiller de le lire parce qu'il est vraiment fun et que les romans policiers pour ados se font tellement rares ces temps-ci qu'il est important de parler de ceux que les éditeurs nous offrent. Surtout quand ils sont aussi sympas.

    Nom de code : Digit
    (A Girl called Digit)

    Auteur : Annabel Monaghan
    Editeur : La Martinière Jeunesse
    Tome : 1/?

    20130116_112630_zpsee7440f7.jpg

    Résumé : Farah Higgins est un génie des maths et tout le monde l'appelle Digit... Un jour, elle découvre la séquence d'un code secret lié à un complot terroriste et prévient les autorités. Dès lors, c'est l'engrenage : flanquée d'un bel et jeune agent du FBI, Digit doit fuir pour sauver sa peau. Parviendront-ils, ensemble, à empêcher un nouvel attentat ?

    Et pour le coup, le roman d'Annabel Monaghan a été un petit coup de coeur de fin d'année, une vraie bouffée d'air frais. Il donnerait même envie de se remettre aux maths !

    L'histoire est prenante et bourrée d'action, digne des meilleurs thrillers : on poursuit des terroristes, on visite des planques, on entre par effraction dans des écoles, on saute d'une voiture en marche, on découvre que travailler au FBI c'est pas toujours la joie...

    Mais ce qui rend ce roman si génial ce sont vraiment ses personnages - et tout particulièrement notre duo de choc : Farah Higgins, 17 ans et demi (18 en juin) - que tout le monde appelle Digit et qui a quelques soucis de dialogue intérieur; et John Bennet - 21 ans, agent du FBI qui a toujours un mouchoir en tissu dans sa pochette, se refuse au détournement de mineurs, garde son calme en toutes circonstances et a un passage secret dans son salon.

    Ils ont tous les deux du mal à se mêler à la foule : Digit parce que son don peut vite venir devenir une malédiction et John parce que parcourir le monde avec des parents agents secrets n'aide pas beaucoup à lier des amitiés. Les personnages secondaires valent grandement le détour aussi : que ce soit les parents de Digit, son frère, ses amies (pas aussi futiles qu'elles en ont l'air) ou encore le père de John (qui n'hésite pas à traiter son fils d'idiot)(il est trop cool !).

    C'est drôle, c'est touchant (dur d'avoir le coeur brisé), c'est prenant... - à lire !  La suite est sortie outre-atlantique : Farrah fait son entrée à la fac et John est toujours au FBI. J'ai hâte !

    Oh, et je ne vous ai pas dit : John parle portugais (je suis amoureuse).

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!