Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

new-york

  • Whatever works

    De retour du cinéma !! Ça faisait longtemps dites donc. Et ce soir je suis allée voir le nouveau Woody Allen.

    Fiche d'identité :

    19133665.jpgTitre : Whatever Works
    Réalisé par : Woody Allen
    Avec : Larry David, Evan Rachel Wood, Henry Cavill, Patricia Clarkson, Ed Begley Jr...
    Résumé : Boris Yellnikoff est un génie de la physique qui a raté son mariage, son prix Nobel et même son suicide. Désormais, ce brillant misanthrope vit seul, jusqu'au soir où une jeune fugueuse, Melodie, se retrouve affamée et transie de froid devant sa porte. Boris lui accorde l'asile pour quelques nuits. Rapidement, Melody s'installe. Les commentaires cyniques de Boris n'entament pas sa joie de vivre et peu à peu, cet étrange couple apprend à cohabiter... et plus si affinités ^^

    Deux raisons m'ont fait aller voir ce film : Woody Allen et Henry Cavill... la seconde ayant beaucoup plus joué que la première je l'avoue. Je m'explique : j'aime beaucoup Woody Allen, mais ayant été déçue par "Vicky Cristina Barcelona" j'étais quelque peu sceptique... Mais voila, Woody c'est Woody et ses films se suivent mais ne ressemblent pas.
    Vous l'aurez compris, j'ai littéralement adoré le film ! J'avais pas autant rigolé depuis... 17 ans encore !

    Et ça commence très fort avec un Boris qui s'adresse directement aux spectateurs. Au début je pensais que Larry David nous la jouait version Freema Agyeman qui aime regarder la caméra droit dans les yeux, et au moment où je me disais qu'il était pas très doué, voila qu'il commence à nous causer. C'est plutôt déconcertant, mais surtout très original.

    19103753.jpg
    (Are you talking to me ???)


    Boris est un type cynique, à l'égo surdimensionné, qui passe son temps à critiquer tout et tout le monde. Dans son esprit, il est un génie et le seul être à avoir une "vision globale" - c'est d'ailleurs pour ça qu'il est le seul à comprendre que tout ce que tous ses moindres gestes et mots se font au profit du spectacteur. Au départ le Boris on le trouve attachant et sympathique, mais plus ça va et plus on a envie de lui donner une bonne claque - surtout quand il se montre odieux envers Melodie. Mais le pire c'est qu'il ne s'en rend même pas compte. Pour un génie, sur ce coup-là, il a pas été très intelligent :P

    J'ai vraiment beaucoup aimé Melodie Saint Anne Celestine. Melodie est une jeune fille du Mississipi qui débarque à New-York pour refaire sa vie. Elle est drôle, sensible, pleine d'entrain, toujours de bonne humeur et vraiment très attachante. Evan Rachel Wood a parfaitement rendu toutes ces facettes du personnage. Je n'ai pas vu toute la filmographie de cette actrice, mais du peu que j'en ai vu, elle choisit vraiment bien ses films. Elle a fait un sacré bout de chemin depuis Profiler surtout depuis Once & Again (ça me rappelle que j'ai Accross the Universe qui m'attends toujours...)

    19103748.jpg
    (Oooooops, I did it again!)

    Viennent s'ajouter à ses deux êtres que tout oppose les amis de Boris et les parents de Melodie. Au final, on a droit à des scènes toutes plus hillarantes les unes que les autres et totalement inconcevables.

    Et puis n'oublions pas Randy Lee James, alias Henry Cavill. Et là, pas grand chose à dire si ce n'est : aaaaaah je veux un Henry Randy ! En temps normal je le trouve terriblement swoonant et choupi-trognon Henry Cavill (je suis une fille que voulez-vous... je suis sensible aux phéromones) et là, il l'est encore plus que d'habitude (sisisisisi c'est possible !). Bon, sur 1h30 de film, on doit le voir environ 20min à tout casser, mais c'est 20min qu'on passe à admirer son sourire jeu.

    19079664.jpg
    (Heureusement que j'ai toujours des pastilles à la menthe sur moi...)

    Whatever works c'est vraiment une bose dose de fraicheur et de légèreté qui commence dans le rire et se termine dans les larmes... de rire ^^ A voir d'urgence !

     

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 9 commentaires Pin it!
  • Where's Fluffy ?

    NickAndNorahsInfinite.jpgFiche d'identité :
    Titre : Une Nuit à New-York ( Nick and Norah's Infinite Playlist en VO)
    Année : 2009
    Réalisé par : Peter Sollett
    Avec : Michael Cera, Kat Dennings, Alexis Dziena...
    Résumé (allociné) : Nick, qui est membre d'un obscur groupe de rock indépendant, vient de vivre une rupture difficile. De son côté, Norah a du mal à donner un sens à sa vie et à sa relation épisodique avec un musicien trop égoïste.
    Les deux jeunes gens n'ont rien en commun, sauf leurs goûts musicaux. Leur rencontre fortuite va les entraîner toute une nuit à New-York vers le lieu mystérieux où doit se produire leur groupe préféré. Au cours de cette nuit de surprises et d'aventures, ils vont découvrir qu'ils ont peut-être plus en commun que leur seul amour de la musique...

    C'est le Printemps du cinéma, alors avec ma soeur on a décidé que cette fois, on en profiterait. Côté films, on avait le choix entre Watchmen, Une nuit à NY et L'Enquête... La séance qui nous convenait le mieux et le film intéressant ma soeurette, nous voila décidées pour Une nuit à NY !
    Et on a bien fait.

    J'aime les films où l'histoire est due au hasard. Et j'ai été servie avec Une nuit à NY ! Tout commence avec une annonce : le groupe Where's Fluffy ? va donner un concert secret, dans un lieu secret, à une heure secrète. Et voila la jeunesse branchée (et dorée) de NY qui se lance à la recherche de ce lieu mystérieux !
    Nick et Norah ne se connaissaient pas, ils avaient entendus parler l'un de l'autre, mais jamais ils ne s'étaient vus. Le destin les a fait se rencontrer. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire : entre Caroline, la copine de Norah totalement ivre, les copains gays de Nick et les ex (avec bonus ou pas) qui reviennent, Nick et Norah vont passer une nuit qu'ils ne risquent pas d'oublier de sitôt...

    nick%20and%20norah%204%20car.jpgnick-and-norah_1249514c.jpg

    Ce n'est pas tant l'histoire entre Nick et Norah que l'on retiendra en sortant de la salle mais plutôt les personnages : Nick, le type coincé mais pas tant que ça qui ne peut oublier sa garce d'ex ; Norah, la fille de, qui aimerait qu'on s'intéresse à elle pour ce qu'elle est et non pas pour qui est son père ou encore Caroline, la copine qui ne peut passer une soirée sans se saouler et qui aime vomir aux mêmes endroits, mais surtout les copains de Nick, gays et fiers de l'être, adorables et toujours prêts à aider leur ami (aaah, je veux les mêmes!!!). Ils sont tous aux antipodes les uns des autres, mais une seule et même chose les réunis : la musique et plus précisément Fluffy !

    Nick-and-Norah-s-Infinite-Playlist-michael-cera-2487286-2560-1708.jpg


    J'ai vraiment eu un coup de coeur pour ce petit film "sans prétention" pour reprendre Trillian. On passe un très bon moment avec ces new-yorkais qui se mettent dans les pires situations sans jamais le vouloir. En une nuit, ils en ont plus appris sur eux, sur les autres, sur la vie, qu'en 17 années d'existence... Ils sont sortis de chez eux totalement démoralisés, ils sont rentrés heureux.

    Vous savez quel est le gros point fort du film ? Son côté "pas prise de tête". On a juste à s'asseoir dans le fauteuil et se laisser entrainer dans leurs (més)aventures au son d'une superbe musique.

     

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 2 commentaires Pin it!
  • Miss la gaffe

    L'autre jour je suis allée à Gibert Joseph et à la caisse le vendeur me demande "C'est qui la meilleure entre Meg Cabot et Sophie Kinsella ?" (Pour info, j'achetais deux livres de Meg Cabot) Sans aucune hésitation, j'ai répondu Meg Cabot !!!

    Mais pourquoi donc me demanderez vous ?! Tout simplement parce que ses livres me font rire, et que ses héroines sont des filles comme vous et moi (à quelques détails près...)

    Surtout Lizzie Nichols, alias the Queen of Babbles (Miss la gaffe).

    Petit résumé des 3 tomes :

    41K7S6xlgnL__SS500_.jpg


    Tome 1 : Miss la gaffe

    Plus pipelette que Lizzie, on ne trouve pas. Plus gaffeuse qu'elle, on ne trouve pas non plus. Exemple : convaincue d'avoir rencontré Le grand amour, elle renonce à ses projets et se ruine littéralement... pour rejoindre le fameux Andrew à Londres. Or ce dernier s'avère non seulement un goujat, un feignant, mais aussi un vil arnaqueur ! Heureusement, il y a Shari, la meilleure amie de Lizzie, qui passe l'été dans le sud de la France. Ni une ni deux, notre " miss la gaffe " la rejoint dans un château du XVIe siècle, pour passer un été plus que mouvementé. Au programme : mariage en déroute, rencontre avec le fils du propriétaire, et l'ombre d'Andrew qui plane pas loin...

    41RT7R0O0DL__SS500_.jpg

     

    Tome 2 : Miss la gaffe à la grande ville

    Après des vacances en Europe, Lizzie a posé sa valise dans la ville qui ne dort jamais : New York ! Dans le superbe appartement de son amoureux : le beau Luke. Enfin, ce n'est pas le tout de roucouler... il faut travailler ! Réceptionniste dans un cabinet juridique, c'est un bon début. Spécialiste certifiée ès robes de mariées à Manhattan, c'est encore mieux. Mais venir en aide à la fiancée d'une grosse fortune de la ville, voilà un vrai métier ! Pourtant l'habit ne fait pas le moine... ou plutôt la mariée ! Lizzie ne sait bientôt plus où donner de la tête, entre sa cliente infernale, son prince charmant pas si charmant, et sa meilleure amie en pleine crise !

    51GX79%2Bkt0L__SS500_.jpg

    Tome 3 : Miss la gaffe se marie

    Lizzie n'en croit pas ses oreilles: le beau Luke, de retour à New York, vient de la demander en mariage! Abasourdie, elle accepte sans même réfléchir. Mais, très vite, le rêve tourne au cauchemar. Lizzie a de plus en plus de travail depuis qu'elle a confectionné la robe de mariée d'une star. Luke passe son temps à étudier, à croire que le mariage n'est pas vraiment sa priorité... Quant à Chaz, le meilleur ami de Luke et futur témoin, il désapprouve totalement cette union! Lizzie est-elle vraiment prête à devenir la nouvelle maîtresse du château Mirac? Luke est-il vraiment le mari idéal? Et si le véritable amour était ailleurs? ...

     

     

    Comme je le disais, Lizzie Nichols est une fille comme vous et moi !
    C'est une fille ordinaire qui sans jamais s'en rendre compte transforme tout ce qu'elle touche en or (ok c'est pas la meilleure expression, mais c'est celle qui la caractérise le plus).
    Elle croit au grand amour, en ses rêves, elle est toujours prête à aider les autres, elle enchaîne les gaffes et les situations embarassantes, mais au final, avec un peu de jugeote et du cran, elle arrive toujours à ses fins !

    C'est sans doute pour ça qu'on s'attache autant à elle... Et aux personnages secondaires... Chaz et Mamie Nichols par exemple !

    Les livres de Meg Cabot peuvent certes être qualifiés de "futiles, romantiques, gnangnan et que sais-je encore !" mais contrairement à d'autres du même genre, le style n'est absolument pas niais ! Il y a même un avertissement sur la 4ème de couverture comme quoi certains passages peuvent heurter des sensibilités !

    Par contre, un petit conseil : si vous n'aimez pas être regardée de travers ou prise pour une folle, évitez de les lire dans les transports en commun...

    Lien permanent Catégories : Livres 6 commentaires Pin it!