Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mythologie grecque

  • Percy Jackson & Le Voleur de Foudre...

    Ou comment mêler culture mythologique et plaisir ^^

    9782226186072.jpg

    Fiche d'identité :

    Titre : Percy Jackson et Le Voleur de Foudre
    Auteur : Rick Riordan
    Résumé : Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

    Bon, je suis d'accord, un tel résumé ne donne pas forcément envie. Mais des fois, il faut passer outre la 4ème de couverture, se lancer dans l'inconnu et croiser les doigts pour pas être déçue.

    J'ai fait tout ça... et je n'en suis pas sortie déçue !!! Bien au contraire, je me retiens fortement de ne pas commencer le tome 2 dès à présent.

    A une période où les vampires sont légion, Rick Riordan lui s'empare d'un autre genre de mythe pour ses romans : la mythologie grecque, celle des Dieux et Déesses de l'Antiquité. Zeus, Poséidon, Chiron, Athena, Ares, Hades, Hermes et bien d'autres se mêlent au fil des pages du roman.

    L'originalité du roman ne réside pas tant dans le fait qu'il ait choisit cette mythologie, mais dans le fait qu'il ait transposé toutes ces figures mythologiques dans notre monde de tous les jours. Ainsi, Percy Jackson, 12 ans, atteint de dyslexie et d'hyper activité, vivant avec sa mère et son beau-père, découvre qu'il est en fait un demi-dieu. Mieux encore, il découvre qu'il n'est pas le seul demi-dieu sur Terre ! Et surtout... surtout il découvre que Dieux mythologiques sont parmi eux... mais aussi les monstres mythologiques - je pense que ce dernier point, Percy aurait facilement pu s'en passer.

    Mais bon, s'il s'en était passé, il n'y aurait plus eu d'histoire, car comme dit dans le "résumé", Percy va se voir attribué une quête, et qui dit "quête" dit "vilains méchants pas beaux" ! Et là encore, un bon point pour Rick Riordan : les méchants ne sont pas toujours ceux à qui on pense au départ...

    Les personnages du roman sont tous plus sympathiques les uns que les autres - bon, bien évidemment, je ne parle pas des vilains !
    Ou peut-être que si en fait, parce que, comme vous le verrez à la lecture, certains gentils peuvent aussi être méchants.

    Comme je disais, les personnages sont sympathiques, et des plus attachants. Surtout Drover et son goût pour les canettes de Coca ^^ C'est d'ailleurs lui qui apporte la forte dose d'humour du roman! Annabeth de son côté est la 'raisonnable' du groupe, elle est la plus expérimentée et sait garder son calme dans les pires situations.
    Et puis vient Percy. Jeune intrépide qui ne comprend rien à ce qui lui arrive, et qui aura du mal à y croire jusqu'au bout. Lui, tout ce qu'il veut c'est être normal, se débarrasser de son beau-père, et vivre tranquillement avec sa mère. C'est d'ailleurs cette "envie" qui va lui permettre de tenir jusqu'au bout de sa quête...
    Seul petit bémol au sujet des personnages : leur âge. Sérieusement, 12 ans, c'est jeune! Okay, je conçois que de nos jours les jeunes sont de plus en plus précoces, mais quand même... 12 ans quoi ! Heureusement que Rick Riordan ne mentionne leur âge que 2 ou 3 fois dans tout le livre, c'est plus facile ainsi de se les imaginer plus vieux... (Et non, ne me parlez pas d'Harry Potter qui en avait 11 quand il a découvert sa vraie nature, ils n'ont absolument rien à voir l'un avec l'autre :P)(surtout que bon,tout le monde sait que le vrai héros de l'histoire c'est Neville ^^)

    Rick Riordan a choisi d'écrire son roman à la première personne. On (re)découvre toute cette mythologie à travers les yeux de Percy, on a ainsi "accès" à ses pensées, et c'est plus facile alors de percevoir ses émotions...
    Et puis, le fait d'avoir choisi ce point de vue rend le tout plus fluide, et agréable à lire. Les descriptions sont limitées à ce que voit Percy, et jamais il ne part dans des digressions qui pourraient alourdir le récit, et rendre certains passages longuets.

    En résumé, un premier tome bien accrocheur, qui m'a donné fortement envie de ressortir mes vieux cours d'histoire de l'art pour me remettre à jour niveau mythologie grecque ^^

    Au prochain numéro, on parlera de l'adaptation ;o)

    Lien permanent Catégories : Livres 13 commentaires Pin it!