Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

much ado about nothing

  • 2011 : Bilan culturel !

    Comme je le disais dans mon billet de bonne année, pas de bilan chiffré sur l'année, mais juste un petit bilan culturel... Parce qu'il faut le dire, 2011 fut une année riche en découvertes livresques, théâtrales, musicales et autres.

    Selon mon Listography, en 2011, j'ai...

    Lu :

    • 70 livres
    • 28 BDs
    • 37 mangas
    • 10 Cinema Teaser 

    31.png

    Vu : (j'arrive à avoir des chiffres ronds sans même le vouloir)

    • 20 films au cinéma
    • 40 films en DVD
    • 40 saisons intégrales de séries/mini-séries (dont 3 étaient des revisionnages)

    J'ai abandonné 4 séries (Hawai 5-0, Dr House, Bored to Death, Haven) et mis en stand-by 4 séries (Camelot, The Borgias, Misfits, Grimm). Et j'ai 4 séries à continuer en 2012 (Once Upon A Time, Bouquet of Barbed Wire, Castle S3, Torchwood S4).

    Ecouté : impossible de faire les comptes !

    Je sais juste que 2011 aura été l'année de découverte de Ludovico Einaudi, The Saturdays, I blame Coco, Brandon Flowers, Emmy The Great, Mani, Ornette et Glass Pear. 

    Et l'année de redécouverte de Jem, Girls Aloud (qui n'existent plus mais bon), Emmanuel Moire, Julien Raoux Loko, James Blunt, Huspuppies et OneRepublic.
    (si les noms de vous disent rien, Google n'est pas loin !)

    Côté "On Stage"... j'ai assisté à :

    SAM_2302.png

     Côté "rencontres"... j'ai :

    Côté "réjouissances divers", j'ai :

    • Visité Camelot et fait des glissades dans la salle du trône.
    • Piloté le Tardis et sauvé le Doctor. Deux fois : avec Elisha d'abord, puis avec Persephone.
    • Eté à Londres. Deux fois (avec un passage par Brighton la première fois)
    • Participé à ma première Comic Con/Japan Expo .
    • Pris des photos interdites dans la National Portrait Gallery avec Persephone.

    Pour 2012, j'ai déjà un planning bien établi pour ce qui est des spectacles et concerts : Rock The Ballet ainsi que Richard II, Hamlet et We Will Rock You à Londres en janvier ; le concert de Julien Loko et la comédie-ballet Le Bourgeois Gentilhomme en février ; le concert de Simple Plan et la pièce Les Trois Vies de Jane Austen en mars ; le concert de Ludovico Einaudi, Cabaret à Tours et Dracula à Orléans en avril; (Dracula à Nancy en juillet), 1789 en septembre, West Side Story en novembre... Ah tiens, je ferai peut-être un billet "programme 2012" un de ces jours !

    Et vous, quoi de prévu pour 2012 ?

    Lien permanent Catégories : Sweet Madness 17 commentaires Pin it!
  • Much Ado About Nothing (BBC 2005)

    En 2005, la BBC a lancé une programmation spéciale de versions modernes de pièces de Shakespeare et qu'on peut désormais retrouver dans le coffret "ShakespeaRe-Told".
    Shakespeare ayant de nombreuses pièces à son actif, seules 4 ont été modernisées : Macbeth, The Taming of the Shrew, A Midsummer Night's Dream et Much Ado About Nothing.

    J'ai Macbeth qui prend la poussière sur mes étagères depuis plus d'un an, mais bizarrement le premier film que j'ai vu c'est Much Ado About Nothing, et que dire si ce n'est que j'ai adoré !

    banner.jpg

    Much Ado About Nothing fait partie de mes pièces préférées de Shakespeare, et j'ai trouvé cette nouvelle version des plus réussies !!!
    Dans cette relecture, Messine est devenue le Wessex et les terres de Leonato, les studios d'une chaîne de télé locale. Le cadre choisit colle parfaitement à l'histoire car tout comme la cour royale, la télé est un monde où apparences et rivalités sont les maitres mots !

    Much Ado... est comme son nom l'indique pas une comédie. Et de l'humour, cette relecture n'en manque vraiment pas ! Entre les piques que ne cessent de se lancer Beatrice et Benedick, la cruchitude de Hero et Claude, et les plans machiavéliques mis en oeuvres par tout le staff de la chaîne pour faire que Beatrice et Benedick se rendent compte des sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre, on passe un sacré bon moment à rire.

    ado-00291.jpg vlcsna37.jpg

    Tous les personnages principaux de la pièce sont là : Leonardo est le directeur de la chaine de télé, Benedick et Beatrice sont les présentateurs vedettes, Hero est miss-météo et Claude le présentateur sportif.
    Et le casting est excellent de bout en bout - avec bien évidemment une mention spéciale à Damian Lewis et Sarah Parish (que j'admire de plus en plus à mesure que je vois ses films !)

    Par contre, j'ai beau adorer Billie Piper, le rôle de Hero ne l'avantage en rien. Déjà dans la pièce Hero me tape quelque peu sur les nerfs, mais alors là, j'ai l'impression qu'ils ont poussé sa stupidité naïveté au maximum - par contre, j'ai beaucoup aimé son "comportement" après l'accident mais manque de bol, quand je commence à l'apprécier c'est la fin de l'histoire.

    caps-002603.jpg ado-00372.jpg

    Enfin bon, de toute façon, pour moi Benedick et Beatrice sont les personnages les plus importants, et sans aucun doute les plus intéressants de la pièce (aaaah comment résister à leurs échanges des plus savoureux ? ^^) et leur "histoire" est si bien traitée et les acteurs si bien choisis que rien que pour ça, cette adaptation passe dans le top de mes préférés.

    Allez, pour le fun, quelques petits répliques pour vous donner encore plus envie :

    Benedick: Bad hair day?
    Beatrice : Bad face day?

    Hero: There's only one word for the weather this weekend and that word is... very changeable.

    Claude : Hero, can I just, um, ask you something?
    Hero : Go on.
    Claude : How come you just know?.
    Hero : What?
    Claude : The weather, what's going to happen. How can you tell?

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 10 commentaires Pin it!
  • Ginger... but not rude !

    Vous aimez Londres ? Oui ? Et bien tant mieux car c'est justement là que nous allons aujourd'hui, avec comme accompagnateur :

    Damian Lewis

    15_02.jpg15_06.jpg15_13.jpg

    Damian Watcyn Lewis est né le 11 février 1971, à St John's Wood, près de Londres. Damian a vécu avec ses parents et ses 3 frères et soeurs, dans une maison sur Abbey Road (la claaaaaaaaasse !), avant d'être envoyé à l'âge de 8 ans au pensionnat Ashdown House pour entrer quelques années plus tard à Eton College (la claaaaaaaaaasse !!) A l'âge de 16 ans, il a monté sa propre troupe de théâtre, et s'embarque quelques temps après dans un voyage autour de l'Afrique.
    Entre 1990 et 1993, Damian Lewis a étudié à la Guildhall School of Music and Drama, en même temps que Joseph Fiennes et Daniel Craig entre autres, et parmi ses professeurs figurait Colin MacCormac, membre de la Royal Shakespeare Company. D'ailleurs, à sa sortie de l'école en 1993 et ce jusqu'en 1998, Damian a joué dans de nombreuses pièces, dont la plupart furent avec la Royal Shakespeare Company !
    Il est remonté sur les planches londoniennes pour la saison 2003/2004 dans Five Gold Rings, aux côtés de Helen McCrory. Et puis ensuite en 2005/2006 dans Pillars of the community...

    EEEE.jpg pillars05.jpg

    Quand il n'est pas sur scène, Damian est devant la caméra. Son premier rôle hors théâtre, il l'a obtenu en 1993 dans le téléfilm Rik Mayall Presents Micky Love, où il a cotoyé certains des plus grands tels que Lizzie Bennet Jennifer Ehle, Alan Cumming, ou encore Peter Capaldi.
    Mais c'est à partir de 1995 que sa carrière hors-scène décolle. Cette année-là on le voit défier Hercule Poirot, pour l'année suivant se mesurer à l'inspecteur Frost.
    En 1997, Damian Lewis se retrouve abandonné sur une ile dans le rôle de Robinson Crusoe, et en 1999 il rejoint l'équipe de Warriors où il donne la réplique à Ioan Gruffud, Jodhi May et le futur mou du genou Mr Darcy, Matthew McFadyen - et où il fait une première apparition des plus... remarquables xD

    warriors-00003.jpg warriors-00036.jpg
    (ça m'apprendra à mettre le téléphone en bas xD)

    L'année suivante il se voit confier l'un des rôles principaux dans la mini-série Heart and Bones aux côtés de Sarah Parish (ou comment je vais pouvoir faire d'une pierre deux coups xD)
    Damian Lewis commencera le nouveau millénaire de la meilleur façon qui soit car Steven Spielberg l'engage en 2000 pour le rôle du Major Richard Winters dans la série Band of Brothers. Il continue ensuite son retour dans le passé en jouant Soames Forsyte dans l'adaptation de The Forsyte Saga en 2002.

    bob_still10.jpg forstye_still03.jpg

    2005 aura été l'année Damian Lewis car 3 de ses films sont présentés au Festival de Cannes : Keane, Brides et Chromophobia.

    Cette année là, il a aussi joué un résistant dans le téléfilm Colditz - ce qui me donne maintenant une 3ème bonne raison de le voir comme si Eve Myles et Laurence Fox suffisaient pas xD
    Toujours en 2005, Damian Lewis s'est retrouvé dans le rôle de Benedick dans la version moderne de Much Ado About Nothing produit par la BBC dans le cadre de son programme "Shakespeare Retold" (je vous posterais la review dans la semaine ^^)

    ado-00429.jpg ado-00546.jpg

    Après avoir joué les majors américains dans Band of Brothers, Damian joue les assassins russes dans l'adaptation ciné de Stormbreaker, le premier tome de la série des Alex Rider de Anthony Horowitz - film que j'ai une subite envie de revoir pour la euh... 5ème fois xD

    storm_still02.jpg storm_still03.jpg

    Dernièrement, Damian a joué les tueurs à gages reconvertis en patissiers dans The Baker (photo) (quand il veut il me fait des gâteaux *_*), les Prime Minister dans Confessions of a Diary Secretary (une sorte de biopic sur Tony Blair) et les évadés de prison dans The Escapist.

    De notre côté de la Manche (et de l'Atlantique xD) Damian Lewis est essentiellement connu pour son rôle de Charlie Crews, un flic réhabilité après avoir des années en prison alors qu'il était innocent dan la série Life (photo) - série qu'il va peut-être faloir que je me décide à regarder dans l'ordre (comment résister à un "ginger" qui passe son temps à manger des fruits ? xD)


    baker06.jpg
    charlie05.jpg

    Si vous voulez voir Damien, sachez qu'il est actuellement sur la scène du Comedy Theatre de Londres dans la pièce The Misanthrope (que je serais sans doute allée voir s'il n'y partageait pas l'affiche avec Keira Knightley...)

    misanthrope-stills49.jpg misanthrope-stills51.jpg

    Alors, prêtes à suivre les recommendations du ministère de la santé, ou vous êtes allergiques aux carottes ? ^^

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 13 commentaires Pin it!