Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

melissa marr

  • Ne jamais t'embrasser - Melissa Marr

    Titre : Ne jamais t'embrasser
    Titre VO : Fragile Eternity
    Auteur : Melissa Marr
    Edition : Albin Michel/Wiz
    Tome : 3/4

    ne-jamais-t-embrasser.jpg

    Résumé : Jamais Seth n'a pensé être fidèle à quelqu'un avant Aislinn. Elle est tout ce donc il a toujours rêvé. Mais pour un humain, l'éternité est bien longue quand sa petite amie est immortelle. Aislinn n'a jamis songé qu'elle pouvait régner sur des créatures dangereuses, d'une beauté surnaturelle. C'était avant que Keenan ne fasse d'elle sa Reine et ne lui vole son humanité. Entre un amour mortel et une passion éternelle, Aislinn va devoir choisir qu'elle voie embrasser.

    /! ATTENTION POSSIBLE SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS !

    Le premier tome était fleur bleue, le deuxième tome était sombre, ce troisième est les deux à la fois, et plus encore - puissant et mélancolique sont les mots que j'emploierai pour le définir.

    Cette fois, nous retrouvons tous les personnages, et nous faisons la rencontre de nouveaux : Sorcha, la Reine Immuable, son frère Devlin, et Bananach, représentation de la guerre est quasiment omni-présente. Voila pour l'emploi du terme "puissant" : une guerre se profile à l'horizon. Les souverains fés se doivent alors de mettre leurs différents de côté afin d'empêcher justement cette guerre inutile et qui pourraient avoir des conséquences funestes sur les mortels.

    Si on ajoute à cela le fait que Seth se posant de plus en plus de questions au sujet de sa relation avec Aislinn et cherchant un moyen de passer outre l'immortalité de cette dernière, s'en va rencontrer Sorcha, la Reine, on se doute que c'est un peu l'angoisse chez les fés. Pire encore quand Seth disparait pendant des mois - et oui, le temps ne s'écoule pas de la même façon dans le monde "réel" et en Terre féérique. Voila pour le terme "mélancolique" : la Terre féérique. Tout là-bas n'est que calme, mélancolie, langueur - du temps passé là-bas, Seth n'a pas fait grand chose à part peindre, sculpter, admirer les jardins et surtout discuter avec Sorcha. De belles et longues discussions qui changeront la vision du monde de l'un et de l'autre.

    Pendant ce temps, dans le monde réel, Aislinn essaye de lutter contre l'attirance qu'elle éprouve bien malgré elle envers Keenan, et de maitriser ses sentiments si humains qui pourraient devenir un danger pour la Cour de l'Ete. Autant dans le précédent tome j'avais bien aimé Aislinn, autant là... elle me gonfle. Vraiment. Du début à la fin. Pour une reine, elle est vraiment naïve. Elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez, et elle veut tout, sans toujours penser aux conséquences.

    Seth, lui, me plait bien plus dans ce tome. Tout le passage où il est en Terre féérique est vraiment beau, et on se rend enfin compte qu Seth n'est pas juste un amoureux transit. C'est un humain fort, courageux, intelligent - le seul être impartial de l'histoire, et le seul à être ami avec chacun des souverains des différentes cours. (sa relation avec Niall est vraiment touchante)

    Quant aux autres personnages, je les aime encore plus qu'avant. Surtout Donia et Niall. Et Keenan aussi. Voila de vrais souverains qui pensent à leur cour avant de penser à leurs problèmes personnels. Ils sont beaux, forts, amicaux, mais dangereux. Donia surtout, qui sous ses airs de Reine de l'Hiver amoureuse et qui souffre de voir Keenan et Aislinn est en fait une reine redoutable et qui refuse qu'on se mêle de ses affaires (oooh la scène entre Donia et Aislinn !).

    Ne jamais t'embrasser est l'avant-dernier tome de la saga. De nombreuses choses s'y passent et certains évènements vont être lourds de conséquences pour la suite ! Ce tome est aussi violent que le précédent (les visions de Bananach sont terribles), même si moins sombre car plus mélancolique.

    Fin heureuse ou malheureuse, on ne le saura pas avant l'année prochaine. Une chose est sûre voila une saga qui se bonifie au fil des tomes - aussi, si le tome 1 vous a laissé une mauvaise impression (comme ce fut un peu le cas pour moi), continuez quand même, vous ne le regretterez pas.

     

    Merci encore à Anne de Albin Michel/Wiz pour l'envoi ! (bientôt, on parlera de Summer and the City !)

    Lien permanent Catégories : Livres 4 commentaires Pin it!
  • Ne jamais te croire - Melissa Marr

    Parce que la suite sort mercredi prochain !

    Titre : Ne jamais te croire
    Titre VO : Ink Exchange
    Auteur : Melissa Marr
    Edition : Wiz/Albin Michel

    ne2Bjamais2Bte2Bcroire.jpg

    Résumé : Sombre, tourmenté et dangereusement attirant, il est le roi des Ténèbres et tous les fés le craignent. Chargée d'un lourd passé à seulement dix-sept ans, elle est humaine et ne sait rien de ces intrigues fascinantes et semées de pièges. Tout les sépare. Pourtant, les destins d'Irial et de Leslie sont irrémédiablement liés.

    J'aurais pu vous faire un résumé personnel, mais j'aurais peur de trop en dire sur le roman, et puis j'aime bien les résumés énigmatiques (même si pas toujours attirants) de Wiz.

    Ne jamais te croire est la suite directe de Ne jamais tomber amoureuse. Les personnages principaux ne sont pas les mêmes, mais Aislinn, Seth, Keenan et les autres sont toujours présents. Dans ce tome, nous nous concentrons sur Leslie, mortelle et amie proche de Aislinn, ainsi que sur Irial, Roi des Ténèbres, et Niall, ancien fé des Ténèbres, maintenant membre de la Cour de l'Ete et fidèle second de Keenan.

    Mon avis sur Ne jamais tomber amoureuse avait été plutôt mitigé - j'avais aimé l'histoire des fés et des différentes cours mais j'avais trouvé l'histoire autour bien trop fleur bleue à mon goût. Ici, point de fleur bleue ! Ne jamais te croire est bien plus sombre, plus profond que le précédent. Là où le premier se contentait de nous relater un triangle (pas si) amoureux, celui-ci engage une réflexion plus profonde.

    Leslie n'a pas eu une vie facile. Seule avec un père ivrogne et un frère junkie et violent, elle a souffert. Beaucoup. Elle a l'impression de ne plus rien contrôler, et encore moins son corps. Alors, un jour elle décide de se faire un tatouage. Un tatouage, unique, qu'elle aura choisi et qui ne sera rien qu'à elle. Un moyen pour elle de se sentir plus forte et de se réapproprier son corps, et un signe indélébile des choses qu'elle a traversé, et du courage qu'elle a eu de continuer à avancer.

    Dans ce tome, on plonge au coeur de la Cour des Ténèbres, et ça se sent. L'atmosphère est beaucoup plus glauque, tout se passe essentiellement de nuit, et sang et sexe sont le crédo des fés des Ténèbres (à certains moments j'avais même l'impression de me retrouver dans l'épisode des fés de Torchwood). On en apprend plus sur le fonctionnement des Cours, sur les différents types de fés, et on s'aperçoit vite que les méchants ne sont pas si méchants que ça.

    Irial est le Roi, et en tant que tel, il doit protéger son peuple. Même si pour le coup, c'est plutôt le sauver qu'il doit. Et pour ça, il a besoin de Leslie, et plus particulièrement de son tatouage. Le titre original, Ink Exchange (Echange d'encre), est plus parlant sur ce point : on sait dès le début que le tatouage de Leslie sera bien plus qu'un simple tatouage...

    L'autre personnage important est Niall. Ancien bras droit de Irial, désormais membre de la Cour de l'Ete, il a été chargé par Aislinn et Keenan de surveiller et protéger Leslie. Mais ce qui au début n'était qu'une simple mission de surveillance, va vite se transformer en torture... Autant dans Ne jamais tomber amoureuse, aucun des personnages (Donia exceptée) ne m'avait réllement touchée, autant là, impossible de les départager. Leslie est attachante et courageuse, et les fés attirants et intriguants. Ils sont tous les trois liés d'une façon qu'ils n'imaginent pas. La fin m'a tout particulièrement plu, vraiment inattendue, mais logique quand on y réfléchit.

    Je ne fais pas partie de celles qui crient aux adaptations de tout, mais là, je vous avouerais qu'une adaptation de ces romans ne me dérangerait pas. Je pense que cela pourrait quelque chose de vraiment très beau de mettre en mouvement ces différentes cours, de voir Keenan faire pleuvoir dans un club lorsqu'il est en colère, ou encore de voir à quoi ressemblent réellement ces fés. Melissa Marr les décrit si bien et les rends si beaux qu'avec la bonne personne aux commandes, on pourrait avoir un film vraiment... féérique (ça nous changerait de toutes ces créatures à crocs et à poils...)

     

    Le tome 3, Ne jamais t'embrasser sortira mercredi 1er juin prochain !

    Lien permanent Catégories : Livres 8 commentaires Pin it!
  • Ne jamais tomber amoureuse - Melissa Marr

    Challenge 1, livre 2 : check !

    15g7dj6.jpgTitre : Ne jamais tomber amoureuse (Wicked Lovely en VO)
    Auteur : Melissa Marr
    Résumé : Elle est fragile et mortelle. Il est cruel et séduisant. Ainsi commence la bouleversante histoire d'amour de Keenan et d'Aislinn.

    Le résumé que j'ai mis là, c'est celui qu'on trouve sur la 4ème de couverture. Et cette fois encore, je suis bien contente d'être passée outre le résumé car la vrai histoire n'a absolument rien, mais alors vraiment rien, à voir avec ce résumé sorti d'on ne sait où. A croire qu'ils n'ont pas lu le livre avant de faire la couverture...

    Elle, c'est Aislinn, et de fragile elle n'en est rien. Bien au contraire ! Aislinn est mortelle c'est vrai, mais fragile, vraiment pas - et ce grâce à son don. En effet, Aislinn a le don de Double-Vue, et ce don lui permet de voir les fés. Car voila de quoi parle Wicked Lovely : de fées et de fés (masculin du mot). Et Keenan est un fé, et plus précisément le Roi de l'Eté.

    Voila ce qui m'a donné envie de lire ce livre, sa première phrase :

    Le Roi de l'Ete s'agenouilla devant elle.

    J'aime tout ce qui sort un peu de l'ordinaire, alors quand je vois un livre qui parle de fés, de Roi de l'Eté, de Reine de l'Hiver et qui se passe dans le monde moderne, impossible pour moi de résister ! Et je suis bien contente de ne pas l'avoir fait.

    Sans être un coup de coeur, j'ai bien aimé le livre. Sans doute parce qu'il est "beau". Ca fait bientôt 1 mois que je l'ai lu, et j'arrive toujours pas à le définir par autre que "beau". Pas à cause de l'histoire (qui elle est un peu trop "fleur bleue" à des moments) mais plutôt à cause du "mythe" choisi. J'ai toujours aimé les histoires de fées, alors découvrir un livre les prenant pour thème principal, m'a ravie. Même si là on est bien loin des fées de Disney. Ici, les fées ne sont pas toujours des plus amicales, en particulier celles faisant partie de la cour de la Reine de l'Hiver (d'ailleurs, chaque fois que les fées de l'hiver sont mentionnées moi j'avais en tête les fées de l'épisode du même nom de Torchwood.)

    Même si comme j'ai dit, certains passages sont des plus "fleur bleue" (pour ne pas dire guimauvesques) et que le style de l'auteur n'est pas des plus transcendant, le livre est des plus plaisants et se lit relativement vite et bien.
    On se demande jusqu'au bout comment Aislinn va se dépêtrer de la situation où elle s'est retrouvée bien malgré elle : Keenan est le Roi de l'Eté, mais à la mort de son père, il a perdu grand nombre de ses pouvoirs au profit de la Reine de L'Hiver (sa mère). Pour rétablir l'ordre, et ramener le beau temps sur la terre, il lui faut une Reine - Aislinn donc. Mais Aislinn préfère sa vie de mortelle et continuer à vivre normalement avec sa grand-mère et... Seth - son meilleur ami, devenu petit ami, et l'être qui l'a maintient dans le monde "réel".

    Pour tout vous dire, l'histoire entre Seth et Aislinn ne m'a pas intéressée plus que ça, je l'ai trouvé plutôt "fade" et la plupart du temps, les scènes entre eux étaient trop fleur bleue à mon goût. Non moi ce qui m'a vraiment plu dans Wicked Lovely c'était le monde des fés... et Donia.
    Donia, est sans conteste mon personnage préféré du livre. Par amour, elle a suivit Keenan, a accepté de passer l'épreuve du bâton... et s'est retrouvé à la cour de l'Hiver, obligée de subir les attaques de la Reine de l'Hiver, et de vivre dans le froid éternel jusqu'à ce qu'une autre fille fasse la même "erreur" qu'elle : tomber amoureuse de Keenan. Voila l'explication du titre français - qui après reflexion n'est pas si faux (en tout cas, c'est toujours mieux que la couverture et le résumé choisis par l'éditeur !)
    Aislinn quant à elle, je l'apprécie essentiellement lors de ses scènes avec Keenan. A ces moments-là, on l'a sent forte et déterminée, elle sait ce qu'elle veut et ne veut pas, et - un peu grâce à Donia ^^ - elle en vient même à tenir tête au Roi de L'Eté. Seth lui est le copain idéal, sensible, protecteur, confiant mais surtout compréhensif. Il accepte les révélations de Aislinn, son choix, et surtout n'en veut en rien à Keenan.
    Parlons-en de Keenan. Il est décrit comme cruel, mais moi je ne trouve pas. C'est juste un fé, un Roi, victime de sa mère, qui se sent coupable d'avoir rendu Donia "de glace", et qui n'aspire qu'à rétablir l'ordre dans les saisons et dans les différentes cours - la preuve étant qu'il accepte sans broncher la décision finale de Aislinn...

    Sur certains points, c'est du déjà-vu, mais le seul fait d'avoir choisis des fées, suffit à rendre le livre intéressant. Il y a à ce jour 3 tomes (dont 1 seul traduit) et le 4ème doit sortir dans les prochains mois en anglais. Je ne vais pas acheter les suivants en anglais car quand c'est une série de livres, j'aime les avoir tous dans la même édition, mais je sais que malgré mon avis mitigé sur ce premier tome, je lirai les prochains tomes dès leur parution ^^

     

    Lu dans le cadre du Dark Side Challenge pour le côté "démoniaque" des fés des l'hiver.

     

    1zdbzab.jpg
    Lien permanent Catégories : Livres 17 commentaires Pin it!