Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jk rowling

  • Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1

    Comme beaucoup de monde et de fans de la saga, je suis allée voir Harry Potter 7.1 cette semaine. Et ce que je peux dire, c'est que je m'attendais à pire.

    Titre : Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 1
    Réalisé par : David Yates
    Avec : Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint...

    Harry-Potter-and-the-Deathly-Hallows-movie-best-movies-ever-curt-johnson-4-1024x307.jpg

     
    Résumé : Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

     

     *Ce qui suit comporte des spoilers sur le film*

    Je ne le cache pas, je n'étais pas plus motivée que ça par la sortie du film. Après la terrible déception que j'ai eu avec le précédent film (que j'avais trouvé ridicule, voire lamentable)(quelques scènes mises à part), et sachant que c'était une fois encore David Yates aux commandes, je n'en attendais pas grand chose. Au final, j'avoue avoir été agréablement surprise - disons que dans l'ensemble, je suis plus que satisfaite.

    Le principal problème de cet opus, c'est son rythme : la première heure passe très (trop) vite. Ensuite, à partir du moment où ils s'échappent du Ministère de la Magie tout s'écroule. Nous voilà à suivre nos 3 héros à travers des forêts verdoyantes, des parcs de camping déserts, des forêts enneigés, des falaises... à croire que c'était la fin du monde (oui bon, pour eux ça l'est un peu mais quand même!). Et puis, les 20 dernières minutes, le rythme remonte - mais dommage, c'est déjà la fin du film !

    Je disais donc : la première heure passe très vite. Et c'est je pense la meilleure partie de tout le film ! Je regrette un peu que le transfert de Harry, ainsi que ses retrouvailles avec tous les autres et le mariage soient si vite expédiés, mais soit - j'ai eu les réponses à mes questions, donc c'est déjà ça.

    5juw69.jpg

    Ma première surprise je l'ai eu dès les premières minutes. La scène avec Hermione et ses parents nous fend le coeur. Déjà dans le livre j'avais mal pour elle, mais le voir c'est pire encore. Puis Ron devant le Terrier et Harry seul dans la maison - le film vient à peine de commencer qu'on sent déjà un pincement au coeur.

    Après malheureusement tout va trop vite : l'Ordre du Phénix arrive, Bill et ses cicatrices débarquent d'on ne sait trop où et Tonks n'a pas le temps de finir sa phrase que nous voila avec 7 Harry Potter myopes, 12 balais et une moto dans les airs. En 5min top chronos, Harry passe du Privet Drive au Terrier. Hedwige et Maugrey sont morts, George a perdu une oreille... A peine le temps de se débarbouiller que c'est déjà le mariage. Et à peine le temps de mettre sa cravate que déjà les Mangemorts attaquent !

    Et à partir de là, on dit au revoir à tous ses personnages secondaires qui sont aussi importants que nos trois héros, et qui font la force d'une telle saga littéraire. C'est parti donc pour encore 1h de film à ne suivre que Harry, Ron et Hermione dans des paysages de fin du monde.

    Dans le livre déjà, j'ai trouvé ce passage long. Dans le film, ce n'est pas beaucoup mieux. Quoique le problème ce n'est pas tant qu'ils ne fassent que passer d'un endroit désertique à un autre désertique, mais plutôt qu'il ne se passe rien. Et quand enfin il se passe quelque chose, c'est là encore expédié en vitesse.

    hallow_4.jpg

    Voila l'autre gros problème du film : beaucoup trop de raccourcis. Pendant leur "fuite", Harry, Ron et Hermione apprennent des tas de choses, et chaque détail à son importance. Là, on a les détails, mais on ne sait pas leur vraie importance. Je plains les personnes n'ayant pas lu les livres - ils ont du se sentir perdus à certains moments. Je sais que c'était déjà le cas dans les précédents, mais là, le livre était divisé en deux, il y avait moyen d'éviter autant d'ellipses...

    Ceci mis à part, j'ai vraiment bien apprécié tout le reste ! On sent que le budget est énorme : ils se sont vachement améliorés sur les effets-spéciaux (toujours pas au niveau de Narnia, mais bien mieux que les précédents!). Il y a de nombreuses scènes qui m'ont conquises, et aussi bizarre que cela puisse paraître, elles concernent presque toutes Hermione - il y a la scène d'ouverture déjà, mais aussi celle où elle lance les sorts de protections la première fois, la lecture du conte (vraiment magnifique), et la scène avec Bellatrix. Et puis, il y a bien évidemment les 7 Potter, et surtout : les 25 secondes de présence à l'écran de Neville ^^

    Du côté des acteurs, là encore de la surprise. Je trouve que Daniel Radcliffe surjoue toujours autant, et ne sait toujours pas pleurer - il était bien mieux dans les premiers films. Par contre, Emma Watson a bien amélioré son jeu depuis le précédent film. Autant dans le 6ème ses pleurs me faisaient rire, autant là j'en étais bien loin. Rupert Grint, lui, est toujours génialissime ! Pour les autres... et bien, je ne peux pas en dire grand chose car comme je l'ai dit plus haut, tous les autres personnages ont un peu beaucoup été relégués à de la figuration...

    3.jpg
    (Je suis fan de cette image...)

    Et je ne peux finir ce billet sans parler de ce qui concerne la "photographie" du film : le directeur de la photographie est portugais ! Et je suis fière de dire qu'il a fait du très bon travail ^^

    En résumé, malgré de trop nombreuses coupures dans l'histoire et un rythme irrégulier, Harry Potter et les Reliques de la mort - Partie 1 tient ses promesses : aussi noir, et tragique que l'oeuvre dont il est adapté, mais sans oublier l'humour qui en ressort.

    Cette première partie est rassurante et laisse présager de bonnes choses pour la suivante ! Ne reste plus qu'à espérer que David Yates se soit surpassé pour la partie 2 et surtout à attendre le mois de juillet prochain... (en clair : il a intérêt à avoir gardé TOUTES les scènes avec Neville, autrement il va se prendre bon nombre de tomates)

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 12 commentaires Pin it!
  • Neville Londubat à l'école des sorciers - J.K. Rowling

    Mon premier billet dans le cadre du challenge Re-reading Neville Londubat - j'en suis toute émotionnée ! Sachant que je suis dans la team Neville, mes billets seront bien évidemment tournés vers lui - donc si réfractaire à Neville vous êtes, mon billet éviter je vous conseille ! (Yoda, je te n'aime <3)

    Titre : Neville Londubat à l'école des sorciers
    Titre : VO : Harry Potter and the sorcerer's stone)

    Auteur : J.K. Rowling

    78286287.jpg
    (Couv' mise à jour par Pandora)

     

    Résumé : Le jour de ses onze ans, Neville Londubat, un orphelin (ou presque) élevé par un oncle et une grand-mère qui l'adorent voit soin existence bouleversée. Un géant ne vient pas le chercher pour l'emmener à Poudlard (c'est sa mamie qui l'emmène) la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Neville Londubat se révèle un sorcier vraiment doué (surtout en botanique). Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? (à part un copain de Neville qui s'appelle Harry Potter et qui a une cicatrice en forme d'éclair sur le front)

    J'ai lu ce premier tome l'année de sa parution en France - c'est à dire en 1998. J'avais 10 ans. L'âge de Ginny quand elle rencontre Harry pour la première fois !! C'est peut-être pour ça que je l'aime autant Ginny en fait.

    J'avais pas relu ce tome depuis la sortie du 5ème livre - la dernière fois que je me suis fait une relecture intégrale des tomes. Ce qui fait donc bien longtemps !

    En relisant le livre, j'ai retrouvé mes 11 ans perdus (bon, ceci est un mensonge, dans ma tête, j'ai toujours 11 ans. Ca monte à 12/13 ans des fois).

    J'ai aimé autant que la première fois suivre Neville et ses amis dans leur nouvelle vie à Poudlard, et découvrir avec eux ce monde magique où les fantômes dinent à table, les tableaux partent en vadrouille, les chiens ont 3 têtes, les escaliers vous mènent aux mauvais endroits, les chocolats sautent du sachet, les photos vous saluent, et les oeufs de dragon se vendent sous le manteau...

    J'avais oublié au fil des ans à quel point l'humour était présent et nos héros choupi-trognons dans ce premier tome. Et puis oh, Hermione a menti ! Et Neville, je l'aime toujours autant, si ce n'est plus. C'est quand même grâce à lui que Gryffondor à remporté la coupe - héhé, ça a dû lui en boucher un coin au petit Malefoy! Ca lui apprendra à lui faire peur dans la Fôret interdite. D'ailleurs, j'y pense : après ça, il l'a beaucoup moins embêté ! Voila une autre preuve de la supériorité de Neville : Malefoy l'embête moins que les autres !

    Relire le tome 1 en sachant déjà comme ça se finit et en connaissant la vérité sur l'enfance de Neville permet de mieux comprendre pourquoi il est si timide et peu sûr de lui. Et puis, on fait plus attention à ses actes et ses qualités - on sent bien que Neville n'est pas si empôté que ça, il a juste besoin d'être rassuré et qu'on lui fasse confiance =)

    Lire Neville Londubat à l'école des sorciers à 10/11 ans, c'est parfait. 12 ans après, je me rends compte à quel point ce livre est écrit pour les enfants de cet âge. Ce que je veux dire c'est que tout est simple : on sait qui sont les gentils, on sait qui sont les méchants. Les gentils sont très gentils, et les méchants sont très méchants.

    Le style de JK Rowling est simple aussi dans le sens où les phrases sont courtes, l'intrigue facile à comprendre et elle ne garde que l'essentiel de l'histoire en faisant beaucoup d'ellipses. Tout est mis en oeuvre pour faire adhérer les plus jeunes et leur donner envie de continuer leur voyage au pays magique de Neville Londubat. Et ça marche.

    Ca a marché pour moi il y a 12 ans, et ça marche toujours autant maintenant. Me revoile prise d'une "Neville Londubatite aïgue" qui est bien partie pour durer !

    Rereading-HP-logo-Neville-PES.jpg

     

    PS : Revenez en fin de journée, je posterai le questionnaire ^^

     

    Lien permanent Catégories : Livres 4 commentaires Pin it!