Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

helene hanff

  • La Duchesse de Bloomsbury Street

    Pour être franche, je ne savais même pas que Helene Hanff avait écrit un "journal" sur son séjour à Londres. Alors quand Gaelle m'a appris la nouvelle, j'étais plus que ravie ! Et totalement heureuse quand le-dit livre est arrivé dans ma boite aux lettres ^^

    9782228896399.jpgFiche d'identité :

    Titre : La Duchesse de Bloomsbury Street
    Auteur : Helene Hanff

    Résumé
    :
    « Après toute une vie d'attente », Helene arrive enfin à Londres en juin 1971. L'ami libraire, Frank Doel, est décédé sans qu'elle l'ait jamais rencontré, mais sa veuve, sa fille et une foule de personnages hauts en couleur l'accueillent lors de ce séjour, ses premières vacances à l'âge de cinquante-quatre ans. S'adressant cette fois directement au lecteur, Miss Hanff nous offre un pèlerinage unique en son genre émaillé de points de vue savoureux sur des sujets aussi divers que le fonctionnement des douches, la prostitution, la famille royale, la préparation du martini, Shakespeare et George Bernard Shaw, deux des guest-stars littéraires de ce journal intime."

     


    Tout comme 84, Charing Cross Road, j'ai lu ce nouveau "roman" de Helene Hanff d'une traite ! Enfin, façon de parler - j'avoue avoir dû m'arrêter à plusieurs reprises pour cause de yeux embués. Car oui, a certains moments, j'en avais les larmes aux yeux. Je suis une fille très émotive des fois, je peux aussi bien être touchée par le malheur des gens que par leur bonheur. Dans le cas d'Hélène c'est son bonheur qui m'a touché. Son bonheur d'avoir enfin pu fouler le sol londonien. Comment, après avoir lu 84, Charing Cross Road ne pas sentir une bouffée de chaleur nous envahir lorsqu'elle dit  "Je suis à Londres, j'y suis enfin! J'ai reussi!" ??

    Car ces mots, chacune d'entre nous aurait pu les dire. Ce bonheur ressenti en arrivant dans cette ville qui nous fait tant rêver, beaucoup d'entre nous l'avons vécu. Et ça se ressent dans son écriture d'ailleurs. Dans 84, Charing Cross Road elle se laissait aller à des cris de colères, de joies. Ici elle est beaucoup plus calme. Sans doute est-ce dû au fait qu'elle a encore du mal à réaliser que enfin! elle est à Londres... Ca n'en rend la lecture de son journal que plus belle et touchante...

    Au fil de ces 180 pages, Helene Hanff nous emmène à travers Londres, et un peu plus loin. Elle découvre, et nous fait découvrir par la même occasion, un Londres peu connu des touristes. Vous le saviez-vous qu'à Covent Garden il y a une petite église où de nombreux acteurs sont enterrés ? Ou bien qu'un pub frequenté par William Shakespeare himself existait encore à Londres ?!! Tout plein de petits lieux intéressants à voir, et que je vais m'empresser de noter dans un coin ^^

    Helene Hanff compare les anglais aux New-Yorkais, comme nous on les compare aux français. Et c'est d'autant plus plaisant à lire que cette comparaison confirme ce que nous même pensons : les anglais sont des gens vraiment serviables ! Elle aussi a connu le jeune londonien qui, voyant une personne avec un plan s'arrête pour l'aider à trouver son chemin !!!

    En fait, ce livre, chacune d'entre nous aurait pu l'écrire. - enfin, si on enlève les passages sur toutes les "célébrités" qu'elle a rencontré. On se retrouve énormément dans Helene Hanff, dans son amour et admiration pour les livres, pour l'Angleterre. Je comprends parfaitement ce qu'elle ressent. Il est toujours difficile de reprendre le cours des choses après un séjour en Angleterre, que ce soit le temps de quelques jours, ou d'un moins, le résultat est le même : à peine on arrive chez soi, qu'on a déjà envie de repartir...

    Lien permanent Catégories : Livres 10 commentaires Pin it!
  • 84, Charing Cross Road

    Une nouvelle exception à mon principe du "je ne lis pas de livres de moins de 200 pages". Et cette fois encore, je suis contente d'avoir failli à ce principe ^^

    9782253155751FS.gif

    Fiche d'identité :

    Titre : 84, Charing Cross Road
    Auteur : Helene Hanff (et Frank Doel, Nora Doel, Cecily Farr...)

    Résumé : Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New-York à la librairie Marks & Co. sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionées, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes.

     

     

    First things first : Mais où sont cachés les librairies qui vous vendent des éditions originales de textes pour moins de 5$ ???????????
    C'est la première chose qui m'a interpellée dans le roman : les belles et vieilles éditions en bon état que Frank Doel lui a trouvé.
    J'en veux moi aussi.
    Et je veux un libraire comme lui aussi.
    Un libraire qui m'écrit pendant 20 ans et se met en quatre pour me trouver et m'envoyer les plus belles éditions des textes que je cherche...

    Si j'avais lu ce roman plus tôt, j'aurais mis Helene Hanff dans le tag sur les livres - je n'aurais eu aucune question à lui poser, j'aurais juste voulu voir si elle était en vrai telle qu'elle est dans ses lettres. Parce qu'il faut l'avouer, elle est vraiment géniale !
    J'ai adoré son "amour" des livres et qu'elle fasse parler les auteurs des livres dans ses lettres, ses coups de coeur et coups de gueule, ses changements d'humeur d'une ligne à l'autre, son humour... Sincèrement, j'aurais aimé la rencontrer.

    Helene Hanff a eu une très bonne idée en décidant de publier ses lettres. Parce que ce ne sont pas de simples lettres entre un libraire et une cliente devenue une amie, elles sont aussi un petit témoignagne de la vie en Angleterre et aux Etats-Unis entre 1949 et 1969... Et puis c'est si intéressant de voir comme ces lettres sont à l'image de leurs auteurs : on a d'un côté l'Américaine impulsive qui n'hésite pas à exprimer sa colère dans ses lettres, et de l'autre la représentation du si fameux flegme britannique en la personne d'un jeune libraire qui reste calme et courtois en toute situation alors que franchement, certaines lettres de Helene auraient de quoi vexer quelqu'un.

    J'ai trouvé cette courte lecture des plus... charmantes et "rafraichissantes" on va dire. Lors de mon prochain passage à St-Michel, le livre va à n'en pas douter venir rejoindre ses amis du genre dans ma bibliothèque ! Comme ça, je pourrais le lire - ou peut-être juste certaines lettres - quand l'envie m'en prendra ^^

    Maintenant, j'ai une irrésistible envie de voir l'adaptation qui en a été faite en 1987, avec Anne Bancroft et Anthony Hopkins dans les "rôles" principaux ^^ Et je pense que lors de mon prochain séjour à Londres, je vais retourner sur Charing Cross Road - même si je sais que la librairie n'existe plus - ne serait-ce que pour lire la plaque en l'honneur de Helene Hanff...

    84_charing_cross_road.jpg marksandco.jpg

    Lien permanent Catégories : Livres 14 commentaires Pin it!