19/09/2012

Harry Potter : le Coffret Ultime

Aujourd'hui, 19 septembre 2012, sors le Coffret Ultime que tous les fans de Harry Potter voudront avoir dans leur collection.

Admirez donc ça !

movies_harry_potter_wizards_collection_zps6097203d.jpg

Et il a quoi de particulier ce coffret ? C'est trop long, je vous recopie le descriptif de WB :

Pour rendre le tout encore plus beau, ils en ont fait un coffret collector et numéroté : 63 000 exemplaires dans le monde et seulement 5000 distribués en France ! Et tout ça pour la modique somme de - vous allez rire - 299€. LOL.

Et ouais. Ca fait mal.
Sauf que ! 

Warner Bros nous offre un cadeau : la possibilité de gagner ce Coffret Ultime ! Pour jouer, c'est tout simple : il suffit de répondre à quelques questions simplissimes sur le site de Warner Bros entre tout de suite et le 3 octobre ! Pour y accéder, il suffit de cliquer ICI ou sur la petite bannière.

harryopeningtitle_zps9ea550f2.png

Bonne chance à tous !

 

PS : Si vous souhaitez partager l'info, n'hésitez pas - plus il y a de monde mieux c'est - mais surtout, partagez bien CE LIEN seulement. Merci !

18/07/2011

Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2

Et voila, c'est fini. 13 ans plus tard, je dis au revoir à Neville. Un au revoir en beauté comme je l'avais longtemps espéré ? Pas vraiment non...

Titre : Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2
Titre VO : Harry Potter and the Deathly Hallows - Part 2
Réalisé par : David Yates
Avec : Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Matthew Lewis, Ralph Fiennes...

Harry-Potter-and-the-deathly-hallows-part-II-Banner-US-01.jpg

Résumé : Dans la 2e Partie de cet épisode final, le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers se transforme en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est en sécurité. Mais c’est Harry Potter qui peut être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche l’ultime épreuve de force avec Voldemort.

 /! PLEIN DE SPOILERS A PARTIR DE LA !!! A LIRE A VOS RISQUES ET PERILS !! !

Pourtant, ça partait bien. La partie 2 commence exactement là où s'est arrêtée la première : Voldemort qui récupère la baguette de Sureau et Harry devant la tombe de Dobby. Le début m'a vraiment plu - entre l'interrogatoire du gobelin, Hermione qui se transforme en Bellatrix et la descente dans le coffre de cette dernière avec la fuite à dos de dragon, j'étais surprise et surtout rassurée. Avec un tel début, la suite ne pouvait qu'être du même niveau, voire meilleure. Même Daniel Radcliffe que j'avais trouvé médiocre dans la première partie avait remonté dans mon estime - il était vraiment bon face au gobelin, et même après.

Malheureusement, à partir de leur arrivée à Poudlard, ça se gâte. D'un coup, tout s'enchaîne, et tout part en vrille. Le retour de Harry déjà, qui fait très sauveur de l'humanité : il a suffit qu'il se mette devant Rogue pour que ce dernier prenne la fuite. En 2min c'est bouclé : Rogue est parti, et l'Ordre a repris Poudlard. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps puisque c'était aussi simple ? Si un sort de McGonagall suffisait à faire fuire Rogue, pourquoi ne l'ont-ils pas fait plus tôt ? Et l'Ordre, ils sont arrivés vite ! Pourtant, Pré au Lard était vide, et Poudlard entouré de Détraqueurs - ils étaient cachés dans la Salle sur Demande ?

20110326-023440-1.jpg

Ce ne sont que des petits détails, certes, mais ce sont ces petits détails qui donnent leur importance à l'histoire. J'avais dit à l'époque que le défaut majeur de la première partie était le manque de personnages secondaires. Dommage, ça ne s'arrange pas dans celui-là... David Yates a tellement concentré son film sur la confrontation Harry/Voldemort que les personnage secondaires ont été un peu remisés au placard. Bien sur, ils sont présents : les jumeaux Weasley, le professeur McGonagall, Luna, Neville (<3), Tonks, Lupin etc etc - mais pas comme il aurait fallu. Il n'y a quasiment aucune interaction entre eux, ils passent, disent un mot ou deux et disparaissent.

Et malheureusement ici, qui dit personnages secondaires en moins, dit émotion en moins. Je comprends que dans un film, le temps est restreint et qu'il faille faire des coupes, je l'accepte même. Mais un minimum de cohérence est demandé. Surtout quand on sait que le roman a été coupé en deux. Il y avait alors moyen de faire quelque chose de grandiose et fidèle au roman, même en faisant des coupes. La bataille de Poudlard est l'un moment fort de HP7 - l'école est en ruine, les personnages meurent. J'ai plus d'une fois eu les larmes aux yeux pendant ma lecture. Et pas une fois pendant le film. La mort de Fred par exemple, et tellement rapide qu'on a peine à croire qu'elle a eu lieu, alors que c'est un des pires passages du roman. Et Harry qui déambule dans les couloirs et découvre Tonks, Lupin et Fred morts m'avait aussi fait forte impression - là, rien. On dirait presque que cette scène ne sert qu'à mettre encore plus en avant Harry et ce qui l'attend dans la forêt.

C'est peut-être ça qui m'a empêché d'apprécier autant et l'un et l'autre : filmer la bataille et les morts avant la confrontation finale. Cela donne l'impression que Harry ne va voir Voldemort que pour éviter que autres ne donnent leur vie pour lui. Le côté "héros qui se sacrifie" pour les autres m'a toujours déplu dans les histoires. Dans le roman, ça ne m'avait pas gêné car à ce moment-là, il ne savait pas qui était mort...

big-harry-potter-les-reliques-de-la-mort-partie-2-f81.jpg

Comme je le disais, David Yates a concentré cette partie sur la confrontation Harry/Voldemort, et pour le coup, cette confrontation était réussie et spectaculaire. Les effets spéciaux étaient grandioses, et donnaient à la scène toute la majestuosité qui lui revenait. J'ai cependant trouvé leur confrontation trop longue avec des passages inutiles (Harry et Voldemort qui se jettent du pont...pff) et le fait que Harry ait été seul avec Voldemort dans la cour a enlevé un peu de son prestige à la scène.

Dis comme ça, on pourrait croire que je n'ai pas aimé. Et pourtant si ! J'ai rigolé, je me suis aggripée à mon siège lorsque Neville court sur le pont, j'ai applaudi à chaque apparition de Neville, et quand Molly tue Bellatrix. J'ai souri quand Ron et Hermione s'embrassent enfin, et j'ai pesté quand Neville parle de Luna (oui, je les aime tous les deux, mais non, Neville, c'est de MOI qu'il est fou !). J'ai été triste quand Rogue est mort et j'ai rigolé face au taux de niaisitude de l'épilogue (pire que dans le roman).

Cette deuxième partie comporte aussi de nombreuses scènes qui m'ont plues - à commencer par la fuite en dragon de Gringotts, les répliques de McGonagall (surtout son "Yes, BOOM!"), la scène avec Draco sur les escaliers et ses parents qui l'appelle, le souvenir de Rogue (magistral Alan Rickman!!), le "Not my daughter your bitch" et bien évidemment, toutes les scènes avec Neville ! 

HarryPotterNeville.jpg

En parlant de Neville... et bien je continue de clamer haut et fort que le VRAI héros c'est LUI ! C'est à cause de lui que, plus d'une fois, j'ai eu peur pendant le film. Sérieux, quelle idée de le faire courir sur un pont qui s'effondre ?? Ou encore de se faire envoyer dans les airs par Voldemort pile quand il doit tuer Nagini ? Non vraiment, c'était trop pour mon petit coeur. J'ai cru un instant que David Yates avait changé l'histoire et enlevé sa victoire sur le serpent à Neville. Déjà que j'ai pas eu droit à mon "I'll join you when hell freezes over", si on m'avait enlevé la décapitation de Nagini, j'aurais crié au scandale, au boycotte et envoyé des tas de crapaux à David Yates jusqu'à ce qu'il retourne cette scène ! (et même si j'ai beaucoup aimé son petit discours, je voulais sa vraie réplique !)

En somme, Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 remplit son rôle : permettre aux fans de dire au revoir au petit sorcier à lunettes rondes et tous ses amis. Un film divertissant et plein d'action, et pendant lequel on ne verra pas le temps passer.

Cependant, plus qu'un souvenir impérissable, ce final laissera surtout un sentiment d'inachevé. A trop vouloir faire dans le spectaculaire, David Yates aura oublié l'élément essentiel et important de cet ultime film : l'émotion vraie. Celle qui vient du film, des personnages et non du simple fait de se dire que c'est la fin et que donc c'est triste. J'ai beau avoir passé deux excellentes heures, je suis quand même ressortie de la salle frustée et un peu désappointée.

J'aime l'action, mais j'ai besoin d'émotion... Et pour la peine, je vais me replonger avec joie et délice dans les romans - parce que la magie d'Harry Potter vit à jamais dans les romans.

 

PS : Un dernier mot sur la 3D (car oui, je l'ai vu en 3D par obligation)(seul moyen de le voir en VO) : la 3D est inutile sur ce film ! On ne voit aucune différence, pas même lors des scènes en vol ou autre. Si je n'avais pas passé le film à remonter mes lunettes 3D, et bien je n'aurais pas cru qu'il était en 3D !

 

27/06/2011

Parce qu'il n'y a pas que Harry Potter dans la vie... # 1

Le 24 juin dernier, le site Pottermore a ouvert ses portes. C'était le buzz sur la toile, et tout le monde attendait ZE nouvelle de la part de JK Rowling. Certains, comme moi, s'en fichaient un peu, d'autres espéraient de tout leur coeur que la grande révélation serait un nouveau roman.... Et bien non !

Et là je me suis dit "Mais... il n'y a pas qu'Harry Potter dans la vie !" Les 7 tomes sont sortis, Harry et tous les autres sont mariés avec un travail (et les enfants qui vont avec sinon c'est pas drôle) le dernier film sort dans 3 semaines environ... Il serait donc plus que temps de tourner la page non ?

D'où ce billet... Que lire maintenant que Harry est mort marié ?

Plein de choses ! J'ai donc fait une petite sélection tout à fait subjective de séries de romans dans la veine d'Harry Potter. Mais comme il y en a beaucoup (et d'autres encore qui me vienne à mesure que j'écris) on va y aller 3 par 3 (et parfois 1 par 1 si j'ai beaucoup de choses à dire)

Jeunes héros attachants, magie, action et émotion... c'est par là !

Le Voleur de Magie de Sarah Prineas 

Gallimard Jeunesse
(4 tomes, dont 2 tomes publiés en français à ce jour)

voleur-de-magie_8d6.jpg 9782070618262.jpg

On suit ici les aventures de Connwaer, un enfant des rues qui un jour vole la locus magicalicus au mage Nihil Fugacious. Ce dernier, étonné que Conny n'ait pas été affecté par la magie de sa pierre (la magie de la pierre est si puissante, que seul le mage à qui elle appartient peut la toucher sans risques), il décide de le prendre sous son aile. Commence alors une vie d'apprenti pour Connwaer, avec ses bons et ses mauvais côtés.

Un monde magique des plus intriguants et intéressants. Sarah Prineas a eu de l'imagination en créant ce Wellmett, sa Rivière, son Crépuscule, son Palais de l'Aube. Conny est un personnage des plus attachants - futé, curieux et intrépide, il n'a pas son pareil pour se retrouver au bon endroit, au mauvais moment, et donc se retrouver mêler aux affaires louches.
On retrouve le domaine de la sorcellerie qui a fait le succès d'HP, mais avec un petit quelque chose en plus qui le rend si différent et sympathique.
Les livres en eux-mêmes sont de magnifiques objets, plein d'illustrations et même d'un "Petit Guide de Wellmett" dans le tome 2.

Percy Jackson de Rick Riordan.

Wiz (Albin Michel)
(5 tomes, tous publiés en français)

Percy20Jackson201.jpg  percyjackson02.jpg

bf37382e.jpg PERCY-JACKSON-T4.jpg PERCY-JACKSON-T5.jpg

Je vous en avais déjà un parlé ici. On suit donc Percy Jackson, hyperactif et dyslexique de 12 ans qui découvre un jour bien malgré lui qu'il est le fils de Poséïdon. Le voila donc partit au camp des Sang-Mêlés, où il va apprendre à se battre, à contrôler ses pouvoirs et en découvrir de nouveaux. Toujours accompagné de Annabeth, fille d'Athéna et de Drover, son gardien apprenti, Percy va se retrouver embarqué dans des aventures chaque fois plus dangereuses.


Sur la forme, c'est sans aucun doute celui qui rappelera le plus Harry Potter, mais sur le fond, rien à voir : Rick Riordan nous plonge au coeur de l'histoire, et plus précisément de la mythologie grecque. Ces dieux que nous avons entendu parlé à l'école, prennent vie devant nos yeux, on apprend à les connaître, et pour certains,voire même à les apprécier. (et on ne verra plus jamais les enfants dyslexiques et/ou hyperactifs de la même façon...)


Belladonna Johnson de Helen Stringer

Wiz (Albin Michel)
(1 tome paru en français à ce jour)

BelladonnaJohnsonparleaveclesmortsDEF.jpg

Belladonna Johnson a un don particulier : elle peut voir les morts. Mais contrairement à d'autres qui le découvrent, paniquent et que sais-je encore, Belladonna en est consciente depuis toujours. C'est d'ailleurs ce don qui lui permet à 12 ans d'habiter seule... Enfin, pas si seule : elle vit avec ses parends. Seul problème : ce sont des fantômes ! Et ils ne peuvent pas sortie de la maison. Belladonna s'en accomode très bien... jusqu'au jour où les fantômes commencent à disparaitre. Et un monde sans fantôme est un monde dangereux, car les fantômes nous protègent. Voila donc Belladonna partie dans le monde des morts à la recherche des fantômes, accompagnée de Steve, un camarade de classe exaspérant, mais que plus rien n'étonne et de Elsie, jeune demoiselle rencontrée dans un grenier.

Un style simple et clair, directement destiné aux plus jeunes mais qui ravira tout autant les plus vieux. Beaucoup de "comme par hasard, ils tombent pile sur ce dont ils avaient besoin", et on se doute d'avance que tout finira bien, mais là encore un bon moment de passé !!

 

La prochaine fois, on parlera de Bobby Pendragon, La Trilogie de Bartiméus, Artemis Fowl et d'autres encore !