Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

déjeuner

  • Joe, Colin, des poneys et des cookies.

    Je vous parlais en ce début d'année du roman Bal de Givre à New-York gracieusement offert par Albin Michel. Et ben chez Albin Michel, non contents de nous offrir de chouettes livres, ils nous invitent aussi à déjeuner dans des restos tout aussi chouettes !

    Déjeuner avec qui ? Bah Fabrice Colin bien sur. Bah oui tant qu'à faire, autant déjeuner directement avec l'auteur ^^ L'occasion parfaite pour découvrir un peu plus l'écrivain et rencontrer d'autres bloggeuses "en or" - Pando, Ori, Lisa et Charlotte pour être précise.

    Et quel déjeuner ce fût ! Ça se passait mercredi dernier, chez Joe Allen, un resto américain, dans le quartier des Halles et qui propose de bon petits plats tout à fait pauvres en calories (si, si on y croit)

    Pando et moi étions les premières à arriver dans le quartier, mais les dernières à être arrivées au resto. Oui, on était tellement concentrées sur notre conversation über philosophique et nos verres qu'on s'est rendues compte de l'heure qu'il était à... 12h55. Pour un rendez-vous à 13h. Heureusement que nous avons eu la présence d'esprit de nous installer au café pile en face du resto ^^

    Nous voila donc chez Joe Allen, en présence de Fabrice Colin (qui a dû se sentir bien seul au milieu d'autant de filles)(ou pas en fait, les sujets abordés n'était pas typiquement féminins). C'est parti pour 2h de discussions autour d'un coca/bière/eau rayez la mention inutile. 

    joe20allen_1.jpg

    Et de quoi avons-nous parlé en 2h ? D'énormément de choses !

    De Fabrice Colin bien sûr, de ses romans, ses inspirations, son prochain polar pour adulte (qui ne raconte que des faits inventés). On a parlé de La Saga Mendelson, de sa veracité, et de comment un mythe s'est effondré à ce moment-là pour Charlotte. On a parlé de Terrienne de Jean Claude Mourlevat pour ensuite passer aux séries, à Somewhere, Au-Delà, New York, Helena Bonham Carter et Colin Firth ainsi que de la prochaine adaptation de P&P avec ce dernier. Et même de Wicked et du Magicien d'Oz !

    On a aussi parlé de nous, les bloggeuses, de ce qu'on fait dans la vie, et de notre "rôle" de bloggeuses - de quoi parlent de nos blogs, combien de temps on passe dessus. J'ai ainsi appris à Fabrice Colin ce qu'était un swap à thème. On a aussi parlé des challenges, des billets quotidiens, des reviews littéraires qu'on doit faire sans trop en dire... Bref, des bloggeuses vues par les auteurs et des petites choses qui nous rendent fières d'être des bloggeuses influentes. (ouais, on a déjeuné avec  Fabrice Colin, on est über influentes maintenant :P)

    Déjeuner avec un auteur rime bien évidemment avec anecdotes de la profession. Mais comme a dit Pando, on a pas signé une clause de confidentialité donc je ne révèlerais rien de ce qu'il s'est dit autour du steak tartare et du suprême de poulet. Sachez juste que Proust fût longuement cité. On a aussi eu une passionnante discussion sur ses déplacements (à Fabrice hein, pas Proust) dans les écoles et comment il en ressort avec une vision différente à chaque fois.

    Entre le steak et les cookies mit glace à la barbe à papa, on a aussi beaucoup discuté de Lady Oscar, Princesse Sarah, Midi les Zouzous. Ainsi que des poneys et de leur importance dans notre vie quotidienne (et fière de moi je suis, j'en ai même profité pour caser du Torchwood)(oui désolée les gens, mais pour moi poney= "I want a poney" = Torchwood S3). On a aussi parlé de foot, et de parisiens amateurs de café gourmands et de tomates cerises. 

    61231754.jpg

    (Photo by Oriane. Cookies by Joe Allen. Main et roman by Fabrice Colin)

    Je l'avoue, j'avais peur de me retrouver autour d'une table le nez dans mon assiette à écouter les mouches voler en attendant de trouver quelque chose d'intelligent à dire. Finalement, j'ai passé tout le déjeuner les yeux levés, le sourire aux lèvres priant pour que le beau serveur tatoué prenne son temps pour nous apporter les plats afin de faire durer le déjeuner.

    Mais Fabrice était attendu ailleurs, et le déjeuner a pris fin. Les 2h sont passées bien trop vite à mon goût. A ce rythme là on aurait vraiment pu tenir toute la journée !!

    Merci une fois encore à Sonia, Anne-Claire et Shaine pour l'invitation et les petits cadeaux. Et surtout, merci à Fabrice Colin pour sa gentillesse, son humour, ses anecdotes et sa disponibilité.

    De telles rencontres devraient se faire plus souvent. Discuter avec un auteur dans une ambiance aussi légère et agréable, c'est juste merveilleux ! On remet ça quand vous voulez :)

    Lien permanent Catégories : Sweet Madness 17 commentaires Pin it!