Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

concert

  • o8/o2/12 : Julien LOko [La Dame de Canton]

    Je vous avais parlé il y a quelques semaines, au détour d'un billet, de Julien LOko, artiste français pas trop connu (quoique) et dont le Monde de Ronces est des plus intrigants et envoutants.

    Et donc Julien était en concert avant-hier soir à La Dame de Canton. Une péniche jonque ! Ca tanguait... 

    Et alors ce concert ?? C'était fantastique et surtout trop court ! Mais fantastique quand même.

    IMG_20120209_234017.png

    Le concert commençait à 20h30, avec Violaine on est donc arrivées vers 20h15. Normal.

    On s'installe tranquillement près du bar (comment ça, ça ne vous étonne pas ?) car c'était le meilleur endroit : en haut des petites marches, on était surélevées par rapport aux autres ce qui fait qu'on voyait extrêmement bien la scène. Et Julien nous voyait très bien lui aussi.

    Et là, le concert commence. C'est parti pour un peu moins de 2h de chansons joyeusement tristes aux mélodies alternant entre rock et balades. Ne me demandez pas la setlist, je ne la connais pas. Je peux seulement vous dire que sur la quinzaine de chansons, nous avons eu droit à Dans un bocal, extraite de l'album Destino (que vous pouvez écouter ICI ou acheter LA), La Dernière Danse (extraite du spectacle Dracula)(et dont on se serait bien passées); Désert, une reprise de Emilie Simon et bien évidemment, Hallelujah pour clore le concert. Le reste c'était des compositions originales, inédites et qui figureront dans le prochain album qui sortira après Dracula (viiiiite que ça se termine!!)

    Pour l'accompagner, Julien avait autour de lui Julien Lamassonne, Aymeric Ribot (Van HelSwing de Dracula) et deux autres super amis, Guillaume Glain et Laurent Lepage (si ma mémoire ne me fait pas défaut). Nous avons aussi eu droit à un joli duo avec Alias Hilsum (danseuse sur Dracula aux multiples talents et qui porte des chaussures hautement compensées).

    SAM_2517.png

    Par contre, comme je disais, on se serait bien passées de La Dernière Danse. Alors oui, j'aime cette chanson, - énormément - et Julien la chante terriblement bien, mais voilà, on est venues voir un concert de LOko, pas un showcase de Dracula. Ok, sans Dracula, le concert n'aurait pas fait péniche comble en 3 semaines. Ok ça faisait plaisir de voir enfin le public se bouger vraiment. N'empêche que... Donc oui, les trois pauvres filles qui ont applaudit quand il a dit que "c'était pas du tout ça" qu'il allait chanter, c'était nous ! Fausse joie.

    (Et tant qu'on est dans les coups de gueule, j'ai failli balancer ma botte sur les deux idiots qui ont crié 'Je t'aime Julien' pendant Hallelujah)(oui désolée, mais amis ou pas de Julien, j'ai trouvé ça très irrespectueux de leur part - surtout sur cette chanson)(déjà qu'ils arrêtaient pas de discuter et rigoler)(et j'ai failli balancer mon autre botte aux deux gamines qui ont passé cette même chanson dos à la scène parce que franchement, quel intérêt d'écouter Julien quand Gregory Deck, Lola Ces, Sebastien Agius, Fanny Fourquez, Florent Torres, Aymeric Ribot & cie sont de l'autre côté ?)

    Julien était vraiment comme un poisson dans l'eau, mais hors de son bocal (j'assume le jeu de mots pourri). Très proche du public, il nous faisait participer à chaque chanson (mais certains étaient très peu réceptifs à des moments). Même ceux qui étaient dans le fond. En hauteur. Ouais, je crois qu'avec Celine, on s'est faites griller dès le début. (J'ai toujours dit que c'était important d'être la dernière personne à applaudir !).

    Il était heureux et ça se sentait dans toute la jonque ! Il nous sortait des petites blagues pourries dès qu'il en avait l'occasion (le genre de blagues que je pourrais faire quoi) et faisait des pauses syndicales imposées par Aymeric Ribot.

    2SAM_2568.png

    (Quand je vous disais qu'il nous avait grillées)
    (Oui oui c'est moi qu'il regarde dans les yeux)
    (Et non je ne me fais pas des films)

    Bon par contre, cher Julien, si tu me lis : demander aux gens de sauter sur une JONQUE c'est vraiment une fausse bonne idée. Parce que la jonque elle tangue, alors si les gens sautent, elle tangue encore plus. Et j'ai jamais eu un très bon équilibre vois-tu. Encore moins quand je suis en équilibre sur une barrière.

    Une excellente soirée de passée. Un concert magique, de la musique qui donne des frissons, des artistes heureux, une voix envoutante, un public charmé.

    Il sera à Lille en avril prochain !
    Moi aussi... 

    Lien permanent Catégories : Musique 1 commentaire Pin it!
  • Yellowcard - La Flèche d'Or o5/o9/11

    Et donc, comme l'indique le titre, le 5 septembre dernier je suis allée au concert de Yellowcard à Paris, avec Violaine, ma coupinette de culture. La dernière fois qu'ils sont venus en France, c'était en 2006, autant vous dire que j'attendais leur retour avec impatience. Verdict : aucun regret ! (enfin si, mais aucun rapport avec eux)

    Mais qu'est-ce donc qu'Yellowcard ?

    yellowcard-logo-artwork-thumbnail.jpg

    Yellowcard c'est un groupe de rock alternatif crée en 1997 en Floride. Mais 14 ans plus tard, c'est un peu les chaises musicales et beaucoup de membres du groupe sont partis, puis revenus, d'autres sont partis tout court, et ont été remplacés. Des 5 membres du groupe, seuls deux sont là depuis le début : Sean Mackin au violon, et Longineu "LP" Parsons III. Le chanteur Ryan Key est là depuis 2000, Ryan Mendez (première guitare) est arrivé en 2005 et l'année dernière, c'est le bassiste Sean O'Donnell qui a fait son entrée dans le groupe. (Je vous la fait courte, pour la version longue voir notre ami Wiki )

    yellowcard_2011.jpg

    ( Ryan Mendez, Sean Mackin, Ryan Key, Longineu Parsons, Sean O'Donnell)

    Moi, je les connais depuis 2004. Depuis la chanson Gifts and Curses composée spécialement pour la BO de Spiderman II pour être précise. Et je me souviens avoir aimé autant la musique que le groupe dès la première écoute. Parce qu'il y a quelque chose chez Yellowcard qu'il n'y a pas chez d'autres groupes du même genre : le violon. C'est d'ailleurs cette particularité et sa mise en avant sur Ocean Avenue qui fera tout le succès du groupe - ses chansons et ses membres aussi bien sûr - mais s'il est bien une chose qu'on remarque à la première écoute, c'est ce violon.

    05092011111.jpg(Seule photo potable que j'ai réussi à prendre avec mon portable)
    (oui, je suis tellement intelligente que j'ai laissé mon appareil photo chez moi..)

    Et donc lundi soir avait lieu leur grand retour en France à l'occasion de la sortie de leur nouvel album When You're Through Thinking, Say Yes. Bien sur ils nous ont chantés plein de chansons du nouvel album, mais surtout tout autant des précédents, et en particulier celui qui a fait leur succès, Ocean Avenue (2003) et ça, ça fait plaisir. Par contre, les vils mécréants m'ont fait attendre jusqu'à la toute fin du concert pour jouer l'une de mes préférées !

    Côté setlist donc avons alors eu :

    1. For You, And Your Denial (2011) // 2. Way Away (2003) // 3. Breathing (2003) // 4. Fighting (2007) // 5. Rough Landing, Holly (2006) // 6. Five Becomes Four (2007) // 7. With You Around (2011) // Life of Leaving Home (2011)  // 8. Empty Apartment (en acoustique) (2003) // 9. Sing for Me (2011) // 10. Light Up The Sky (2007) // 11. Life Of A Salesman (2003) // 12. Only One (2003) // 13. Lights and Sounds (avec solo de batterie de Longineu) (2006)

    Rappels:
    14. Hang You Up (2011) // 15. Believe (2003) // 16. Ocean Avenue (2003) (quand je disais que j'ai attendu jusqu'à la toute fin, je voulais vraiment dire la "toute fin" vu que c'était la dernière !)

    Et avec cette setlist quasi-parfaite, qu'en est-il du concert ? Peu mieux faire. Oh ce n'est pas la faute au groupe, bien au contraire ! Non, le gros problème venait vraiment de la salle en elle-même : on se serait crus dans un sauna ! Je sais pas si vous situez La Flèche d'Or, mais en gros, c'est une petite salle avec une scène contre un mur, un mini-bar à l'autre bout, des portes d'entrées toujours fermées à gauche de la scène, et une verrière à droite. Avec Violaine, on a été intelligentes, on s'est mises directement du côté de la verrière : on était près de la scène, on voyait et entendait parfaitement, et au moins on était au frais. On ne peut pas en dire autant de ceux qui étaient dans la salle ! Le groupe était trempé, et Ryan Key et "LP" on finit le concert torse nu ! Et plus le concert avançait, et plus la verrière se remplissait. A la fin, on a même vus deux types essorer leur tee-shirt ! Un sauna vous dis-je !

    Ceci excepté, c'était GENIAL ! La première partie était un groupe australien du nom de ME. C'était sympa, mais ils se prenaient un peu trop pour Muse voire Queen à des moments. Vers 22h, Yellowcard fait son entrée en scène. C'est partie pour près d'1H30 de concert !! Le groupe était à fond dedans, et la salle tout autant. Pendant tout le concert Sean Mackin est celui qui a intéragit le plus avec le public, n'hésitant pas à poser pour les photos et tout. Ryan Key, le chanteur était un peu moins à l'aise avec les mouvements de la foule (faut dire que c'est perturbant de voir ceux du premiers rangs presque sur la scène et un type tomber à vos pieds alors que vous essayez de finir votre chanson). Le public était bien présent, reprenant toutes les chansons - pour exemple, voila une vidéo de Only One (excusez les hystériques qui font mal aux oreilles)




    On attendait leur retour depuis longtemps, et je pense que pour leur seul passage en France, ils n'ont pas été déçus de l'accueil reçu ! Pour ma part, ce fût une excellente soirée, et rendez-vous est déjà pris pour le prochain concert ! (en espérant que cette fois la salle sera plus grande, ou qu'au moins la ventilation marchera !)
    PS : Pour voir plein de vidéos du concert et jugez de l'ambiance, c'est PAR LA !!
    Lien permanent Catégories : Musique 3 commentaires Pin it!
  • Simple Plan

    Tout a commençé avec une pub au Portugal, et une chanson “Welcome to my life”… plus que la musique, ce sont les paroles qui m’ont untitled.jpgtouchées…

    “Do you wanna be somebody else?
    Are you sick of feeling so left out?
    Are you desperate to find something more?
    Before your life is over
    Are you stuck inside a world you hate?
    Are you sick of everyone around?
    With their big fake smiles and stupid lies
    While deep inside you’re bleeding”

    Quelques jours après, je vais dans un magasin… leur album était là, mais j’étais pas encore convaincue, alors je ne l’ai pas pris… la pub continuait à passer, et la chanson avec… la veille de notre retour en France, mes parents et ma soeur vont faire les magasins, et je me décide : je demande à ma soeur de m’acheter le CD ! J’ai passé tout le voyage de retour (environ 15h!) à l’écouter…
    Et là, toujours ces paroles qui me touchent…
    -celles de Crazy
    -celles de Me against the world
    -ou bien encore celles de Jump
    -j'ajouterais même "Untitled"

    Pas nécessairement parce que je me reconnais dedans, mais parce que tout ce qu’ils disent est vrai…

    Leur dernier album est sorti en février 2008. Il est bien différent des précédents, mais tout aussi fantastique ! L’esprit Simple Plan est toujours là, même si le style de musique en lui-même a quelque peu changé… (ce n’est pas que de la guitare ou de la batterie Smile )

    Sur les 3 dates parisiennes

    du groupe, j'en ai fais deux. Si j'avais pu, j'aurais fais toutes les dates de la tournée ! L'ambiance des concerts est magique ! Même si à des moments je me sentais un peu "vieille - quand je voyais de jeunes pré-adolescentes avec une mini-jupe ou alors un mini-short et un collant troué. Ils aiment la scène, et ça se voit ! Ils s'amusent entre eux, ils font participer les fans (sur quasiment toutes les chansons, ils nous font chanter au moins un refrain), ils nous écrivent même une chanson, en français (ils sont de Montréal, parlent français, mais ne chantent que en anglais...).

    Petite playlist de mes chansons favorites du groupe :

     

    Lien permanent Catégories : Musique 1 commentaire Pin it!