Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

c.j daugherty

  • Night School : Héritage - C.J Daugherty

    On est le 22 novembre ! Night School - Héritage sort aujourd'hui en français et en exclusivité mondiale : les petits anglais ne connaîtront la suite qu'en janvier 2013 ! On dit merci la Collection R !

    Attention possible spoilers sur le tome 1 ! Vous lisez ce qui suit, à vos risques et périls !

    Night School - Héritage
    (Night School : Legacy)
    Auteur : C.J Daugherty
    Editeur : Robert Laffont / Collection R
    Tome : 2/5

    20121122_001839.jpg

    Résumé : Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain... La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. A Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre. Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ? 

    Un nouveau trimestre commence à Cimmeria. Et avec lui, tout ce qui s'ensuit de cours, devoirs, secrets et mensonges. Comme avant quoi. Enfin, pas exactement : maintenant, Allie connait tous les secrets de Cimmeria : elle a intégré la Night School ! Mais, la réciproque n'est pas valable : ce trimestre, c'est Allie qui cache de lourds secrets et se perd dans les mensonges... 

    J'ai retrouvé dans ce second tome tout ce que j'avais aimé dans le premier, et plus encore. C.J. Daugherty maitrise son sujet, et ça sent. Elle sait que son histoire tiendra sur 5 tomes, et je pense qu'elle a déjà une idée de comment tout cela va se finir. Une fois encore, l'intrigue est cohérente du début à la fin, et toujours aussi pleine de surprises ! (Oh, cette fin !) L'histoire se déroule sur 3 mois avec plusieurs jours/semaines qui sont occultés et il se passe énormément de choses. Il y a de nouveaux personnages (j'adore Zoé !) et de nouvelles épreuves à dépasser (ah cette filature organisée par la Night School...) - un trimestre à Cimmeria, ce n'est pas de tout repos ! Seul l'important est raconté, le reste est résumé en quelques lignes, et pourtant, à aucun moment, nous n'avons une impression d'histoire expédiée ou bâclée.

    Ce tome est beaucoup plus personnel, beaucoup plus centré sur Allie, ses émotions, sa relation avec Carter, avec Sylvain, avec Rachel, Jo, Zoé, Katie, avec Isabelle, avec sa grand-mère et avec Christopher, son frère. Et c'est alors d'autant plus passionnant que l'on peut s'identifier très facilement à Allie. Parce qu'avant d'être une membre active des Nocturnes et la petite fille d'une personne très importante, elle est une jeune fille de 16 ans, avec tout ce que cela entraine d'humeur changeante et de coeur volatile. Et moi qui suit pro-Carter, je dois avouer qu'au vu des circonstances, j'aurais eu la même réaction qu'Allie (ou pas : c'est Carter quoi. Sylvain est cool, mais trop gentil, trop compréhensible, trop... parfait - c'est louche cette perfection...).

    Ce que j'aime beaucoup dans cette série, c'est que le personnel prime sur l'action : Allie se retrouve au milieu d'un règlement de comptes entre Nathaniel et l'Organisation, mais ce n'est pas le plus dangereux. Le plus grand danger vient de l'intérieur de Cimmeria, ce sont les pensionnaires eux-mêmes : à qui faire confiance ? A qui confier ses secrets ? Qui est capable de trahison ?

    Sur certains points, Night School me fait un peu penser à Harry Potter  - en bien mieux : une nouvelle école, un méchant qui en a après notre héroine et la directrice de l'école, une relation privilégiée entre notre héroine et la directrice, une histoire qui commence avec une rentrée scolaire et se finit avec les vacances, notre héroine qui change au fil des jours et qui a alors plus de mal à réintégrer le monde "hors Cimmeria", une élève mesquine qui ne peut s'empêcher de détester notre héroine, un prof mesquin qui ne peut s'empêcher de faire des crasses à notre héroine (mais qui va finir par ramper à ses pieds !) une fin qui clôt le tome mais prépare aussi au suivant, des personnages principaux et secondaires qui souffrent et meurent... Et ça ne me dérange en rien, bien au contraire ! Harry Potter devait beaucoup de son succès à ces éléments, et je croise fort les doigts pour que Night School connaisse le même succès !

    Foncez l'acheter ! Ou bien, foncez acheter le tome 1 si vous ne l'avez pas encore lu.

    Oh, et vous savez la meilleure ? C.J. Daugherty sera au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil, le week-end du 1-2 décembre ! N'hésitez pas à passer dire bonjour ;)

    Lien permanent Catégories : Livres 2 commentaires Pin it!
  • Night School - C.J. Daugherty

    Ce qui est bien avec la nouvelle lubie des éditeurs de traduire directement sur manuscrit, c'est que l'attente entre la sortie en version originale et la sortie en version française d'un roman est réduite : Night School est sorti en janvier dernier seulement de l'autre côté de la Manche ! 4 mois plus tard il arrive en France. C'est beau.

    Titre : Night School
    Auteur : C.J Daugherty
    Edition : Robert Laffont/Collection R
    Tome : 1/5

    IMG_20120508_000055_Anne_Vignette_Rustic.jpg

    Résumé : Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d'être arrêtée. Une enième fois. C'en est trop pour ses parents, qui l'envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre tout attente, Allie s'y plait. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser... Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L'établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète "Night School", dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas. Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer...

    Night School... c'est rien de ce à quoi je m'attendais. Bon, il faut dire qu'à la base, je ne m'attendais à rien de particulier. Mais moi qui suis fan de huis-clos (Sartre excepté) une histoire qui se passe dans un étrange pensionnat au fin fond de la campagne anglaise, j'aime d'office.

    Et quand au bout de 300 pages (sur 466) je ne sais toujours pas quel est le grand mystère mystérieux de l'école, j'aime encore plus. Je m'en suis posé des questions pendant ma lecture. Quel est le grand mystère mystérieux de la Night School ? Qu'ont de particulier les rares élèves qui en font partie ? Pourquoi sont-ils autant privilégiés ? Pourquoi semblent-ils être au courant de plein de choses ? Pourquoi sortent-ils la nuit et rentrent-ils blessés ? J'ai cogité pendant les 100 premières pages. Après, j'étais bien trop prise par l'histoire pour réfléchir.

    Night School c'est donc l'histoire de Allie Sheridan, 16 ans, rebelle et délinquante depuis la disparition de son frère, qui tague la porte du bureau du principal et fait des crises de panique dans le débarras. Ses parents, ne sachant plus trop comment se comporter avec elle, décident de l'envoyer à Cimmeria, un internat d'un genre particulier. Et là, au bout d'un chapitre, j'étais fichue : notre héroine fait des crises de panique, elle est humaine, elle a des soucis comme vous et moi ! Ce n'est qu'un détail, mais, pour moi, c'est ce genre de détails qui fait toute la force d'un roman (ou d'une série).

    Ce qui fait aussi la force d'un roman, c'est son écriture bien sûr. Et sur ce point, C.J. Daugherty a tout d'une grande, alors même que Night School n'est que son premier roman. Je vous le dis tel quel : il ne se passe rien pendant les 3/4 du roman. Mais alors, c'est tellement bien écrit (et traduit!), tellement cohérent, tellement réaliste, tellement bourré de rebondissements et de révélations inattendues, tellement prenant qu'on tourne les pages inconsciemment et sans s'arrêter.

    Les personnages aident aussi beaucoup à tourner les pages en continu. A commencer par Allie bien sur, sujette à des crises de panique, et dont la seule particularité est d'être la nouvelle. Elle est souvent agaçante (nan mais Allie, écoute avant de tirer des conclusions), parfois naïve, toujours sympa. Elle ne sait pas où elle est, elle ne comprend pas ce qu'il se passe, mais elle ne cherche pas non plus à tout savoir tout de suite et on ne lui demande même pas de sauver le monde - pire encore, elle n'est même pas attirée par le beau brun ténébreux entouré de mystère que tout le monde évite ! (C'est beau *bis*). Autour d'elle, il y a des amis, des ennemis et des secrets. Elle doute, se pose des questions, et nous, lecteurs, on doute et on se pose des questions avec elle.

    Et surtout, nous, lecteurs, on est surpris. Parce qu'on s'attend tellement à des clichés (la gentille qui est en fait méchante, le méchant qui est en fait gentil, l'adorable directrice qui en fait n'est pas si adorable que ça...) que lorsqu'on arrive au moment des révélations on ne peut qu'être surpris et apprécier cette surprise. Et ça, c'est un signe de qualité.

    Je n'ose pas vous parlez plus des personnages, ni de l'intrigue car j'aurais peur de trop en dire. Je n'ose même pas vous dire quel est le "genre" exact du roman car ça risquerai de vous gâcher la surprise.

    Je finirai juste par un mot sur la fin : ceci est un premier tome, il y en a 4 autres derrière, mais la fin est une fin. Pas un cliffhanger. Non, une fin. Une fin tout à fait correcte, qui permet de patienter tranquillement jusqu'au tome suivant. Le genre de fin qu'on aime, parce qu'en refermant le livre on se dit avec satisfaction : "haaaan c'était bien", plutôt que "raaaah mais c'est quoi cette fin ?! Bon sang, la suite ne sort que dans 1 an !". Le truc bien chiant donc. (Tiens, le même type de fin que dans Starters !)(Simple hasard ou fait exprès de la Collection R ?)

    Night School sort le 10 mai prochain ! Si vous voulez de la nouveauté et surtout de d'originalité, n'hésitez pas :)

    Oh et un dernier conseil : ne faites pas d'hypothèses pendant votre lecture, vous risquez d'avoir faux sur toute la ligne. Ne réfléchissez pas, contentez vous de lire !

    Lien permanent Catégories : Livres 14 commentaires Pin it!