Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

albin michel

  • Tout ce qui brille - Anna Godbersen

    Titre : Tout ce qui brille
    Auteur : Anna Godbersen
    Editeur : Albin Michel / Wiz
    Tome : 1/?

    Toutcequibrille.jpg

    Résumé : New-York, 1929. Chaque soir, les théâtres, les cabarets, les soirées de premières scintillent comme une promesse de gloire. Surtout pour Letty et Cordelia qui ont fui leur Midwest natal pour une vie plus excitante à New-York. Letty est prête à tout pour devenir actrice. Cordelia, elle, veut retrouver son père, un gangster aussi riche que célèbre. Pour les deux amies, le rideau s'ouvre sur un monde dangereux où le glamour, le mensonge et l'intrigue sont des armes pour réussir. Mais New-York est comme le champagne : lumineuse, dorée et attirante, à condition de ne pas se laisser griser...

    Letty et Cordelia, amies depuis toujours, rêvent de grandeur. Union est une ville trop petite pour elles, elles savent que quelque chose de mieux, de plus beau, de plus grand, les attend à New-York. Elles ne sont pas faites pour la petite ville de l'Ohio et la ville n'est pas faite pour elles. Alors un jour, elles prennent le peu d'affaires qu'elles ont, vont à la gare et embarquent dans le train en partance pour New-York - vers une nouvelle ville, une nouvelle vie. 

    Cependant, un évènement les fera se séparer, et c'est donc chacune de leur côté qu'elles trouveront ce qu'elles sont venues chercher : une nouvelle vie. Letty se fera de nombreuses amies et de nombreux amis, tandis que Cordelia se liera d'amitié avec Astrid, jeune héritière (façon de parler) rebelle qui la prendra vite sous son aile.

    Des trois filles, Astrid est ma préférée. Parce que c'est une battante et la seule qui ait un peu de profondeur. Elle n'a pas eu la vie facile avec les différents divorces de sa mère, et elle n'aspire désormais qu'à une chose : une vie un tant soit peu stable. D'ailleurs, je trouve son histoire avec Charlie particulièrement intéressante et j'espère qu'elle continuera d'être aussi bien traitée.

    J'aime bien Cordelia, mais elle est aussi intelligente que naïve - et sur certains sujets, elle est horriblement naïve. Sur la fin, son attitude devient même légèrement exaspérante. Quant à Letty, c'est la fille de la campagne très talentueuse mais qui ne connaît rien des choses de la vie, débrouillarde autant que facile à berner. Letty, c'est un peu un cliché ambulant.... J'espère vraiment que son personnage ouvrira les yeux dans la suite et sera moins...fade.

    L'histoire se passe à New-York, à l'été 1929 : la prohibition, les bars clandestins, le jazz, les paillettes, le look garçonne, les cabarets... C'est l'été, il fait beau, la ville est belle, les gens sont beaux, la crise est encore loin - tout va bien.

    Voilà d'ailleurs l'un des points forts du roman: l'immersion dans ce monde clandestin. Grâce à Letty on visite les speakeasies, ces bars cachés dans des églises désaffectées, où l'alcool interdit coulait à flots. Avec Cordelia et Astrid, c'est le monde d'en haut qu'on découvre, les fêtes mondaines qui durent toute la nuit (et toute la matinée), l'argent dépensé à tout va, les passages secrets qui permettent de récupérer l'alcool...

    Comme pour sa précédente série, on sent que Anna Godbersen a fait des recherches : l'atmosphère de l'époque est particulièrement bien rendue. La description des batiments et bars ainsi que celle de la garde-robe des filles sont des plus fidèles et il est alors d'autant plus facile de se représenter la scène.

    Tout ce qui brille est un premier tome, et cela se sent. En effet, l'ensemble manque encore de consistance : malgré un début prometteur car plutôt inattendu, l'histoire devient totalement prévisible dès le moment où les deux amies se séparent (surtout pour ce qui concerne Letty)(mais du côté de Cordelia ce n'est pas beaucoup mieux)(seule Astrid suscite un réel intérêt en fait). Heureusement, la fin remonte suffisamment le tout pour donner envie de lire la suite ! (Ce Max Darby me plait beaucoup et je sens qu'on va vite le revoir... )

    Lien permanent Catégories : Livres 2 commentaires Pin it!
  • Sisters Red - Jackson Pearce

    Amatrices de combats à la hâche, ceci est pour vous ! ^^

    Titre : Sisters Red
    Auteur : Jackson Pearce
    Editeur : Albin Michel/Wiz

    IMG_20111106_001726.jpg

    Résumé : "Le loup ouvrit ses larges et longues mâchoires, ses rangées de dents et sa langue tachée de sang, s'approchant d'elle à la toucher. Une pensée s'ancra dans la tête de Scarlett et elle se la répéta encore et encore, jusqu'à ce qu'elle devienne une mélopée, une prière : "Je suis la dernière qui reste pour te combattre, alors je dois te tuer".

    J'ai choisi de mettre la 4ème de couverture plutôt que le résumé officiel de l'éditeur car je trouve qu'il en dit trop. (Si vous voulez le lire, vous pouvez toujours aller sur le site officiel)(que je vous invite à ne PAS lire sous peine de surprise gâchée.)

    Sisters Red c'est un peu le Petit Chaperon Rouge des temps modernes. La différence étant qu'ici, le Petit Chaperon Rouge fait aussi office de chasseur. Ou plutôt, les Chaperons Rouges : les soeurs March, Scarlett, l'ainée, et Rosie. Leur mission : se débarrasser des Fenris par tous les moyens possibles. Pourquoi ? Parce que ce sont des tueurs. L'un d'eux a tué leur grand-mère et ils continuent à tuer, à dévorer. Elles connaissent leur existence depuis toujours, et depuis la mort de leur grand-mère, elles ne vivent que pour les éliminer tous. Surtout Scarlett, celle qui gardera à vie les cicatrices infligées par un Fenris. D'ailleurs, les passages de chasse sont plutôt sanglants ! (oui, le roman porte très bien son titre !)

    Car oui, ici les Fenris méritent de mourir. Ce sont des bêtes, des charognards qui ne pensent qu'à une chose : se nourrir. Et de préférences de belles jeunes filles. Je sais ce que vous vous dites; c'est du déjà vu : l'une des filles va rencontrer un Fenris et tomber amoureuse de lui, et alors tout va changer pour elle, elle ne voudra plus combattre les Fenris bla bla bla. Je vous dirais : vous avez tout faux ! Oui il y a des Fenris et oui l'une des soeurs va tomber amoureuse, mais pas d'un Fenris. Et non, rien ne changera pour elle. Mais je vous laisse découvrir cet aspect de l'histoire par vous-même, quel intérêt sinon ? ^^

    Sisters Red c'est donc une histoire de Fenris. Mais aussi - et surtout - une histoire de soeurs. Deux soeurs bien différentes, mais qui ont le même coeur. Le roman alterne entre les voix des deux soeurs, et ça permet de voir à quel point elles ont beau être différentes dans leur manière de voir la chasse et la vie en général, au fond, elles ressentent souvent la même chose. Les passages où chacune d'elles fait référence à leur coeur unique et à la raison de celui-ci sont vraiment très touchants.

    Alors bien sur, il y a des points négatifs : la tendance qu'à Rosie (que j'aime énormément) de radoter et de se lamenter à outrance, le côté prévisible de certains points de l'intrigue (vers le milieu de l'histoire, on se doute un peu de la fin), et la fin, que j'ai trouvé en dessous du reste du roman : elle est pour le moins surprenante et inattendue certes, mais semble "hors contexte" par rapport à tout ce qui précédait...

    Mais ces points sont infimes et malgré cela, Sisters Red reste un roman fort et plutôt surprenant. Une version du Petit Chaperon bien plus intéressante que celle sortie il y a peu sur les écrans. A découvrir !

    Lien permanent Catégories : Livres 10 commentaires Pin it!
  • Ne jamais t'embrasser - Melissa Marr

    Titre : Ne jamais t'embrasser
    Titre VO : Fragile Eternity
    Auteur : Melissa Marr
    Edition : Albin Michel/Wiz
    Tome : 3/4

    ne-jamais-t-embrasser.jpg

    Résumé : Jamais Seth n'a pensé être fidèle à quelqu'un avant Aislinn. Elle est tout ce donc il a toujours rêvé. Mais pour un humain, l'éternité est bien longue quand sa petite amie est immortelle. Aislinn n'a jamis songé qu'elle pouvait régner sur des créatures dangereuses, d'une beauté surnaturelle. C'était avant que Keenan ne fasse d'elle sa Reine et ne lui vole son humanité. Entre un amour mortel et une passion éternelle, Aislinn va devoir choisir qu'elle voie embrasser.

    /! ATTENTION POSSIBLE SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS !

    Le premier tome était fleur bleue, le deuxième tome était sombre, ce troisième est les deux à la fois, et plus encore - puissant et mélancolique sont les mots que j'emploierai pour le définir.

    Cette fois, nous retrouvons tous les personnages, et nous faisons la rencontre de nouveaux : Sorcha, la Reine Immuable, son frère Devlin, et Bananach, représentation de la guerre est quasiment omni-présente. Voila pour l'emploi du terme "puissant" : une guerre se profile à l'horizon. Les souverains fés se doivent alors de mettre leurs différents de côté afin d'empêcher justement cette guerre inutile et qui pourraient avoir des conséquences funestes sur les mortels.

    Si on ajoute à cela le fait que Seth se posant de plus en plus de questions au sujet de sa relation avec Aislinn et cherchant un moyen de passer outre l'immortalité de cette dernière, s'en va rencontrer Sorcha, la Reine, on se doute que c'est un peu l'angoisse chez les fés. Pire encore quand Seth disparait pendant des mois - et oui, le temps ne s'écoule pas de la même façon dans le monde "réel" et en Terre féérique. Voila pour le terme "mélancolique" : la Terre féérique. Tout là-bas n'est que calme, mélancolie, langueur - du temps passé là-bas, Seth n'a pas fait grand chose à part peindre, sculpter, admirer les jardins et surtout discuter avec Sorcha. De belles et longues discussions qui changeront la vision du monde de l'un et de l'autre.

    Pendant ce temps, dans le monde réel, Aislinn essaye de lutter contre l'attirance qu'elle éprouve bien malgré elle envers Keenan, et de maitriser ses sentiments si humains qui pourraient devenir un danger pour la Cour de l'Ete. Autant dans le précédent tome j'avais bien aimé Aislinn, autant là... elle me gonfle. Vraiment. Du début à la fin. Pour une reine, elle est vraiment naïve. Elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez, et elle veut tout, sans toujours penser aux conséquences.

    Seth, lui, me plait bien plus dans ce tome. Tout le passage où il est en Terre féérique est vraiment beau, et on se rend enfin compte qu Seth n'est pas juste un amoureux transit. C'est un humain fort, courageux, intelligent - le seul être impartial de l'histoire, et le seul à être ami avec chacun des souverains des différentes cours. (sa relation avec Niall est vraiment touchante)

    Quant aux autres personnages, je les aime encore plus qu'avant. Surtout Donia et Niall. Et Keenan aussi. Voila de vrais souverains qui pensent à leur cour avant de penser à leurs problèmes personnels. Ils sont beaux, forts, amicaux, mais dangereux. Donia surtout, qui sous ses airs de Reine de l'Hiver amoureuse et qui souffre de voir Keenan et Aislinn est en fait une reine redoutable et qui refuse qu'on se mêle de ses affaires (oooh la scène entre Donia et Aislinn !).

    Ne jamais t'embrasser est l'avant-dernier tome de la saga. De nombreuses choses s'y passent et certains évènements vont être lourds de conséquences pour la suite ! Ce tome est aussi violent que le précédent (les visions de Bananach sont terribles), même si moins sombre car plus mélancolique.

    Fin heureuse ou malheureuse, on ne le saura pas avant l'année prochaine. Une chose est sûre voila une saga qui se bonifie au fil des tomes - aussi, si le tome 1 vous a laissé une mauvaise impression (comme ce fut un peu le cas pour moi), continuez quand même, vous ne le regretterez pas.

     

    Merci encore à Anne de Albin Michel/Wiz pour l'envoi ! (bientôt, on parlera de Summer and the City !)

    Lien permanent Catégories : Livres 4 commentaires Pin it!