Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dancing Through Life... - Page 13

  • [Interlude musical] Home - Phillip Phillips

    Je devrais vraiment m'intéresser plus souvent à ce qu'il se passe de l'autre côté de l'Atlantique moi. Si je n'avais pas reçu de mail à son sujet, je pense que je serais totalement passée à côté de Phillip Phillips. Ce qui aurait été plutôt dommage, il faut l'avouer...

    pp2_zpsaf9c14a2.jpg

    Les gens qui regardent American Idol le connaissent déjà sans aucun doute : c'est le gagnant 2012 de l'émission ! Pour les autres, il ne vous reste plus qu'à découvrir Home, le premier extrait de son album "The World From The Side Of The Moon".

    Et je pense que ça devrait plaire à certaines qui passent par ici... Sur sa "fiche", il est ainsi présenté "Avec sa voix déjà mature et son allure de beau gosse, Phillip se rapproche artistiquement d’un Jason Mraz, d’Ed Sheeran ou du groupe Mumford & Sons." 

    C'est pas faux du tout. (je ne peux cependant m'empêcher de me demander ce qui leur est passé par la tête à ses parents pour l'appeler ainsi)(pas que j'aime pas - bien au contraire : je suis son féminin)(mais quand même : Phillip Phillips !)(à moins que ça ne soit qu'un nom de scène)(ce qui ne change pas grand chose à l'affaire en fait)

     

    Vous pouvez écouter (et voir) plein d'autres belles choses ICI (j'aime beaucoup sa reprise de Wicked Game)

    Site Officiel | Twitter | Facebook (US) | Facebook (FR) | Youtube

    Lien permanent Catégories : Musique 4 commentaires Pin it!
  • Nom de code : Digit - Annabel Monaghan

    Pour être franche, je n'ai pas énormément de choses à dire sur le roman, j'ai juste envie de vous conseiller de le lire parce qu'il est vraiment fun et que les romans policiers pour ados se font tellement rares ces temps-ci qu'il est important de parler de ceux que les éditeurs nous offrent. Surtout quand ils sont aussi sympas.

    Nom de code : Digit
    (A Girl called Digit)

    Auteur : Annabel Monaghan
    Editeur : La Martinière Jeunesse
    Tome : 1/?

    20130116_112630_zpsee7440f7.jpg

    Résumé : Farah Higgins est un génie des maths et tout le monde l'appelle Digit... Un jour, elle découvre la séquence d'un code secret lié à un complot terroriste et prévient les autorités. Dès lors, c'est l'engrenage : flanquée d'un bel et jeune agent du FBI, Digit doit fuir pour sauver sa peau. Parviendront-ils, ensemble, à empêcher un nouvel attentat ?

    Et pour le coup, le roman d'Annabel Monaghan a été un petit coup de coeur de fin d'année, une vraie bouffée d'air frais. Il donnerait même envie de se remettre aux maths !

    L'histoire est prenante et bourrée d'action, digne des meilleurs thrillers : on poursuit des terroristes, on visite des planques, on entre par effraction dans des écoles, on saute d'une voiture en marche, on découvre que travailler au FBI c'est pas toujours la joie...

    Mais ce qui rend ce roman si génial ce sont vraiment ses personnages - et tout particulièrement notre duo de choc : Farah Higgins, 17 ans et demi (18 en juin) - que tout le monde appelle Digit et qui a quelques soucis de dialogue intérieur; et John Bennet - 21 ans, agent du FBI qui a toujours un mouchoir en tissu dans sa pochette, se refuse au détournement de mineurs, garde son calme en toutes circonstances et a un passage secret dans son salon.

    Ils ont tous les deux du mal à se mêler à la foule : Digit parce que son don peut vite venir devenir une malédiction et John parce que parcourir le monde avec des parents agents secrets n'aide pas beaucoup à lier des amitiés. Les personnages secondaires valent grandement le détour aussi : que ce soit les parents de Digit, son frère, ses amies (pas aussi futiles qu'elles en ont l'air) ou encore le père de John (qui n'hésite pas à traiter son fils d'idiot)(il est trop cool !).

    C'est drôle, c'est touchant (dur d'avoir le coeur brisé), c'est prenant... - à lire !  La suite est sortie outre-atlantique : Farrah fait son entrée à la fac et John est toujours au FBI. J'ai hâte !

    Oh, et je ne vous ai pas dit : John parle portugais (je suis amoureuse).

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Legend (T1) - Marie Lu

    Commencé par dépit plus que par envie (il me fallait quelque chose de relativement court), Legend s'est finalement révélé un livre prenant et très intelligent.

    Titre : Legend
    Auteur : Marie Lu
    Editeur : Castlemore
    Tome : 1/3

    20130103_233907_zps9a68a2b7.jpg

    Résumé : June est un prodige. A quinze ans, elle fait partie de l'élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts de l'armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l'arrêter. Issus de deux mondes que tout oppose, ils n'ont aucune raison de se rencontrer... jusqu'au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

    Marie Lu nous emmène dans un futur alternatif où les Etats-Unis n'existent plus : à la place, se trouve la République, un territoire sans cesse en guerre contre les Colonies (les pays voisins). Ils appellent ça République, mais au fond, c'est surtout une dictature : l'Elector Primo est au pouvoir et l'armée dirige le territoire ! De leur côté, les Colonies veulent "ouvrir au monde" la République et les Patriotes, ceux qui luttent contre la République, sont perçus comme des terroristes. Ce n'est peut-être pas le contexte le plus original qui soit en littérature, mais c'est un contexte qui a fait ses preuves et qui reste toujours intéressant.

    Comme le dit la quatrième de couverture, June fait partie de l'élite de la nation. Elle est très intelligente, mais surtout, elle vient d'une famille aisée. Ses parents sont morts mais ont laissé une jolie somme à June et son frère Métias. Elle a vraiment tout pour elle on va dire. De son côté, Day est un exclu de la nation. Très intelligent, il vient d'une famille pauvre, son père est mort et Day a failli subir le même sort plus d'une fois. Bref, mise à part leur intelligence, ces deux-là n'ont vraiment rien en commun, et "aucune raison de se rencontrer" - et encore moins quand on sait que June déteste Day au plus haut point.

    Vu comme ça, Legend n'a rien de bien original et semble plutôt prévisible (on s'en doute, les apparences sont trompeuses, et ces deux-là vont - bien évidemment - finir par s'entendre). Et pourtant, l'ensemble se révèle brillant. Un peu comme pour Starters de Lissa Price, Legend pourrait être plus qualifié de thriller d'anticipation que de roman dystopique - l'aspect futuriste est peu présent et les thèmes abordés chaque fois plus actuels (je pense notamment à toute l'histoire autour de l'épidémie)(et puis, ils vont au cinéma, au théâtre... comme vous et moi aujourd'hui - un simple détail qui m'a beaucoup plu).

    Marie Lu a écrit son histoire de telle façon qu'on tourne les pages sans s'arrêter ! Les faits s'enchainent de façon imprévisible et j'ai été surprise plus d'une fois par la tournure des évènements !

    L'histoire est racontée en alternance par Day et June - un chapitre chacun - ce qui permet non seulement de raconter les évènements à travers les yeux de chacun, mais aucun de présenter l'histoire personnelle de Day et June. Le roman ne fait que 280 pages et pourtant, on en apprend énormément  sur les personnages et le contexte. Parlons-en des personnages... Day et June se ressemblent bien plus qu'ils ne le croient : ils sont tous deux très intelligents et tiennent énormément à leur famille - Day se bat pour sauver sa famille, June se bat pour rendre justice à sa famille. J'ai trouvé leur histoire bien menée et particulièrement touchante - ce n'est pas dégoulinant de bons sentiments et elle n'est pas non plus le thème central du roman (comme dans Starters).

    Marie Lu nous offre là un premier tome des plus prometteurs. Une intrigue captivante, un style prenant, un rythme soutenu et des personnages forts mais qui ont aussi de nombreuses faiblesses. Et surtout, une vraie fin. (comme dans Starters !)(oui, je mentionne beaucoup Starters mais quand on sait que c'est l'un de mes coups de coeur de l'année, cela montre à quel point j'ai aimé Legend). 

    En résumé, une excellente découverte ! J'approuve totalement l'avis du New York Times cité sur la couverture : "Un scénario réglé au millimètre, des personnages fouillés et de l'émotion : Legend mérite tous les éloges".

    Et si vous êtes convaincu(e)s, lisez-le donc en écoutant la playlist créée par l'auteur, votre lecture n'en sera que meilleure !

    Lien permanent Catégories : Livres 6 commentaires Pin it!