Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

wiz - Page 3

  • Ne jamais te croire - Melissa Marr

    Parce que la suite sort mercredi prochain !

    Titre : Ne jamais te croire
    Titre VO : Ink Exchange
    Auteur : Melissa Marr
    Edition : Wiz/Albin Michel

    ne2Bjamais2Bte2Bcroire.jpg

    Résumé : Sombre, tourmenté et dangereusement attirant, il est le roi des Ténèbres et tous les fés le craignent. Chargée d'un lourd passé à seulement dix-sept ans, elle est humaine et ne sait rien de ces intrigues fascinantes et semées de pièges. Tout les sépare. Pourtant, les destins d'Irial et de Leslie sont irrémédiablement liés.

    J'aurais pu vous faire un résumé personnel, mais j'aurais peur de trop en dire sur le roman, et puis j'aime bien les résumés énigmatiques (même si pas toujours attirants) de Wiz.

    Ne jamais te croire est la suite directe de Ne jamais tomber amoureuse. Les personnages principaux ne sont pas les mêmes, mais Aislinn, Seth, Keenan et les autres sont toujours présents. Dans ce tome, nous nous concentrons sur Leslie, mortelle et amie proche de Aislinn, ainsi que sur Irial, Roi des Ténèbres, et Niall, ancien fé des Ténèbres, maintenant membre de la Cour de l'Ete et fidèle second de Keenan.

    Mon avis sur Ne jamais tomber amoureuse avait été plutôt mitigé - j'avais aimé l'histoire des fés et des différentes cours mais j'avais trouvé l'histoire autour bien trop fleur bleue à mon goût. Ici, point de fleur bleue ! Ne jamais te croire est bien plus sombre, plus profond que le précédent. Là où le premier se contentait de nous relater un triangle (pas si) amoureux, celui-ci engage une réflexion plus profonde.

    Leslie n'a pas eu une vie facile. Seule avec un père ivrogne et un frère junkie et violent, elle a souffert. Beaucoup. Elle a l'impression de ne plus rien contrôler, et encore moins son corps. Alors, un jour elle décide de se faire un tatouage. Un tatouage, unique, qu'elle aura choisi et qui ne sera rien qu'à elle. Un moyen pour elle de se sentir plus forte et de se réapproprier son corps, et un signe indélébile des choses qu'elle a traversé, et du courage qu'elle a eu de continuer à avancer.

    Dans ce tome, on plonge au coeur de la Cour des Ténèbres, et ça se sent. L'atmosphère est beaucoup plus glauque, tout se passe essentiellement de nuit, et sang et sexe sont le crédo des fés des Ténèbres (à certains moments j'avais même l'impression de me retrouver dans l'épisode des fés de Torchwood). On en apprend plus sur le fonctionnement des Cours, sur les différents types de fés, et on s'aperçoit vite que les méchants ne sont pas si méchants que ça.

    Irial est le Roi, et en tant que tel, il doit protéger son peuple. Même si pour le coup, c'est plutôt le sauver qu'il doit. Et pour ça, il a besoin de Leslie, et plus particulièrement de son tatouage. Le titre original, Ink Exchange (Echange d'encre), est plus parlant sur ce point : on sait dès le début que le tatouage de Leslie sera bien plus qu'un simple tatouage...

    L'autre personnage important est Niall. Ancien bras droit de Irial, désormais membre de la Cour de l'Ete, il a été chargé par Aislinn et Keenan de surveiller et protéger Leslie. Mais ce qui au début n'était qu'une simple mission de surveillance, va vite se transformer en torture... Autant dans Ne jamais tomber amoureuse, aucun des personnages (Donia exceptée) ne m'avait réllement touchée, autant là, impossible de les départager. Leslie est attachante et courageuse, et les fés attirants et intriguants. Ils sont tous les trois liés d'une façon qu'ils n'imaginent pas. La fin m'a tout particulièrement plu, vraiment inattendue, mais logique quand on y réfléchit.

    Je ne fais pas partie de celles qui crient aux adaptations de tout, mais là, je vous avouerais qu'une adaptation de ces romans ne me dérangerait pas. Je pense que cela pourrait quelque chose de vraiment très beau de mettre en mouvement ces différentes cours, de voir Keenan faire pleuvoir dans un club lorsqu'il est en colère, ou encore de voir à quoi ressemblent réellement ces fés. Melissa Marr les décrit si bien et les rends si beaux qu'avec la bonne personne aux commandes, on pourrait avoir un film vraiment... féérique (ça nous changerait de toutes ces créatures à crocs et à poils...)

     

    Le tome 3, Ne jamais t'embrasser sortira mercredi 1er juin prochain !

    Lien permanent Catégories : Livres 8 commentaires Pin it!
  • Humaine - Rebecca Maizel

    Titre : Humaine
    Titre VO : Infinite Days
    Auteur : Rebecca Maizel
    Série : A Vampire Queen Novel - Tome 1/3

    humaine-rebecca-maizel-L-kek_kp.jpeg

    Résumé : Je te libère... Je te libère, Lenah Beaudonte. Garde espoir et sois libre...
    Ce sont les derniers mots dont je me souviens. Avant eux, j'étais la vampire la plus belle et la plus cruelle de tous les temps. Maintenant, je suis une jeune fille de 16 ans, je veux sentir le soleil sur ma peau et ce que c'est qu'être amoureuse. Je veux savoir ce que ça fait de redevenir humaine...

     Sortie prévue le 6 avril 2011 
     

    En ce moment, je fais un peu une overdose de créatures de la nuit, et surtout de vampires. A tel point que je n'ai toujours pas eu le courage de lire le tome 3 de Vampire Academy alors que j'avais enchainé les deux premiers....

    Mais voila, Humaine m'attirait énormément. L'histoire d'une vampire de 592 qui redevient une simple humaine de 16 ans ne pouvait que m'intriguer. Alors, aussitôt reçu, aussitôt lu ! J'ai essayé de le faire durer plus de 2 jours mais impossible. Dès les premieres pages j'ai été entrainée dans l'histoire et difficile de m'arrêter avant la fin. 

    Humaine c'est donc l'histoire de Lenah Beaudonte, reine vampire née au 15ème siècle qui, après 100 ans d'hibernation et 2 jours de rituel, redevient "humaine" et trouve avec cela la possibilité de vivre aussi normalement que possible. Je dis "que possible" car elle conserve tout de même quelques caractérisques vampiriques - il lui faut au moins ça pour se faire à sa toute nouvelle condition physique. 

    Retrouver des "sensations" humaines après avoir vécu plus de 5 siècles dans l'obscurité, tuant à tout va et sans regrets, n'est bien évidemment pas facile à gérer. Les premiers jours, ses instincts de vampires prennent souvent le dessus, Lenah pensant souvent à comment elle aurait réagit dans telle ou telle situation "avant", lorsqu'elle était vampire.  

    Rebecca Maizel nous décrit avec subtilité et sans jamais en faire trop les nouvelles sensations de Lenah. Il faut savoir qu'un vampire ne sent rien - il saura, par exemple, qu'une chaise est en bois, mais il ne sentira pas le bois. Il en va de même pour l'odorat et le goût - les sens d'un vampire ne "réagissent" qu'au sang. Lorsque Lenah redevient humaine, elle récupère en même temps ses sens - les passages décrivant sa "réadaptation" font d'ailleurs partie des plus beaux du roman. Le style de Rebecca Maizel, simple mais très poétique, apporte d'ailleurs beaucoup à l'histoire. 

    Lenah est un personnage des plus attachants. Elle a été une vampire sanguinaire pendant 5 siècles, attirée par le sang et n'ayant aucun scrupules à tuer. Sa plus grande force est devenue sa plus grande faiblesse : le siècle qu'elle a passé en hibernation lui ont rendu tout ce qui fait notre quotidien étranger. Elle n'a pas vu les années passer et les choses évoluer. En même temps qu'elle redécouvre ses sens, elle découvre le 21ème siècle, son langage, sa technologie, ses us et coutumes...

    Lenah va avoir des décisions importantes à prendre, et heureusement pour elle, elle sera bien entourée dans sa nouvelle "vie". Son premier et seul ami, Tony, va l'aider à s'intégrer (enfin, façon de parler...) et à se faire à cette nouvelle vie. Justin quant à lui, va l'aider à accepter son humanité. Et il y a Rhode aussi, celui avec qui tout a commencé et qui "brille" par son absence et Vicken, celui avec qui tout n'est qu'éternel recommencement... 

    Ne vous attendez pas à de l'action avec "Humaine", il n'y en a pas, je préfère vous prévenir tout de suite. Il n'y a pas de gentils vampires prêts à battre contre les méchants vampires afin d'empêcher les forces du mal de s'emparer de la Terre ! C'est Lenah et rien que Lenah - ses doutes, ses joies, ses peines, ses larmes (les larmes sont d'ailleurs très présentes et importantes dans le roman) et surtout, son passé. Vampire de 500 ans oblige, on a bien évidemment droit à des flashback. Mais là où dans certains romans ça passerait pour du remplissage (je pense notamment à certains passages des Succubus), ici ils sont nécessaires à la compréhension de l'histoire

    Rebecca Maizel a créé ici un tout nouveau monde vampirique, loin des stéréotypes sur les vampires, où la magie, les plantes et les rituels prennent une place importante et les mots "amour" et "humanité", une toute nouvelle signification. 

    Humaine c'est un roman sur l'acceptation de soi et la capacité de chacun à changer : même la plus cruelle des vampires est capable d'humanité et de sentiments amicaux et amoureux. Et la fin, si belle et surprenante, vous mettra au supplice car vous n'aurez plus qu'une envie : connaitre la suite(mais il faudra attendre juin pour cela...)(et encore, ce sera en VO)
     

    Je remercie une fois encore Anne et les éditions
    Albin Michel/Wiz 
    pour l'envoi de ce savoureux roman. 

    Lien permanent Catégories : Livres 14 commentaires Pin it!