Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres - Page 17

  • Terrienne - Jean-Claude Mourlevat

    Je ne vous cache rien, les auteurs français et moi ça fait 3 et demi. Mais des fois, on tombe sur des jolies surprises, et Terrienne en fait incontestablement partie. Je l'avais repéré en magasin sans toutefois me décider à l'acheter car justement l'auteur était français. Mais voila, lors du déjeuner avec Fabrice Colin on en avait discuté, et il m'avait donné encore plus envie de lire. Et puis l'autre jour, il faisait partie de la nouvelle commande à la Médiathèque, et ma collègue a eu la gentillesse de me le passer dès son arrivée. 

    Titre : Terrienne
    Auteur : Jean-Claude Mourlevat
    Editions : Gallimard Jeunesse

    terrienne-mourlevat.jpg


    Résumé : Tout commence sur une route de campagne... Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à la recherche...et passe de "l'autre côté". Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontre cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Et se découvrira elle-même : Terrienne.  

    Aussitôt entre les mains, aussitôt commencé. Et surtout, aussitôt lu. C'est simple, impossible de m'arrêter avant la fin. Le premier mot qui me vient à l'esprit pour qualifier ce roman est "fascinant".

    Pas tant pour l'histoire, ni "l'autre côté" crée par Jean-Claude Mourlevat,mais bien pour ses personnages et surtout son style. Il ne se passe rien, et pourtant on est captivés, et on ne peut s'empêcher de tourner les pages encore et encore. Car oui, il faut le dire : il n'y pas d'action - pas de courses poursuites à travers la ville à 3h du matin, de combats entre gentils et méchants... rien de tout ça. Juste Anne, qui se retrouve dans un "autre côté" inconnu où elle espère retrouver sa soeur.

    D'abord seule, Anne a fini, par y trouver des alliés (je dirais même des amis) prêts à risquer leur vie pour elle et sa soeur. Elle est une étrangère pour eux - terrienne diraient certains, contagieuse et dangereuse diraient d'autres. Le résumé parle d'un "ailleurs dépourvu d'humanité" mais je ne vois pas les choses comme ça. Pour moi, c'est juste une forme différente d'humanité - ils ont des émotions et ressentent les choses comme nous, ils se refusent juste à mettre un nom dessus.

    Terrienne c'est l'histoire de Anne, 17 ans, arrivée bien malgré elle de "l'autre côté". Elle n'a pas de pouvoirs, de dons ou peu importe le nom que vous donnez à ça, et pourtant, elle n'en est pas moins une fille exceptionnelle. Sa plus grande force : sa capacité à garder la tête sur les épaules. Même dans les pires moments, elle arrive à garder son calme et à réfléchir. S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas lui reprocher, c'est de prendre les mauvaises décisions. Mais bizarrement, elle ne prend pas pour autant toujours les bonnes décisions. Disons juste qu'elle prend les décisions qu'il faut, au moment qu'il faut.

    Terrienne est à l'opposé de tous les romans fantastiques YA qu'on trouve en ce moment dans les rayons, et c'est ce qui le rend si particulier. J'aurais voulu vous parler de "l'autre côté" plus en détail, des alliés de Anne, de Estrellas et d'un tas d'autres choses encore, mais cela serait beaucoup trop spoiler et vous gâcherait tout le merveilleux de l'histoire. Jean-Claude Mourlevat nous distille les informations au compte-goutte, et ne cesse de nous surprendre.

    Son style, si poétique et épuré, quant à lui, nous transporte de bout en bout et nous fait passer par une jolie palettes d'émotions : d'abord curieux, on est ensuite intrigués par l'histoire et cet autre "côté" pour finir par angoisser, pleurer, rire avec ces personnages si attachants  qu'on en viendrait presque à regretter qu'ils n'existent pas réellement.

    Terrienne fait partie de ces livres qu'il faut avoir lu au moins une fois, et de préférence jusqu'à la fin. Je ne suis habituellement pas du genre à dire "Vous devez absolument lire ce livre" mais cette fois je le ferais car Terrienne mérite vraiment ces avis dithyrambiques qu'on trouve partout. Vous pourrez accrocher ou pas, mais en tout cas vous serez "marqués" par lui : Terrienne faisant partie de ces romans qui ne laissent personne indifférent et auquel on repense encore des semaines plus tard...

    Voila bien un roman qui rejoindra ma bibliothèque dès sa sortie poche (ou avant qui sait...)

    Lien permanent Catégories : Livres 13 commentaires Pin it!
  • Humaine - Rebecca Maizel

    Titre : Humaine
    Titre VO : Infinite Days
    Auteur : Rebecca Maizel
    Série : A Vampire Queen Novel - Tome 1/3

    humaine-rebecca-maizel-L-kek_kp.jpeg

    Résumé : Je te libère... Je te libère, Lenah Beaudonte. Garde espoir et sois libre...
    Ce sont les derniers mots dont je me souviens. Avant eux, j'étais la vampire la plus belle et la plus cruelle de tous les temps. Maintenant, je suis une jeune fille de 16 ans, je veux sentir le soleil sur ma peau et ce que c'est qu'être amoureuse. Je veux savoir ce que ça fait de redevenir humaine...

     Sortie prévue le 6 avril 2011 
     

    En ce moment, je fais un peu une overdose de créatures de la nuit, et surtout de vampires. A tel point que je n'ai toujours pas eu le courage de lire le tome 3 de Vampire Academy alors que j'avais enchainé les deux premiers....

    Mais voila, Humaine m'attirait énormément. L'histoire d'une vampire de 592 qui redevient une simple humaine de 16 ans ne pouvait que m'intriguer. Alors, aussitôt reçu, aussitôt lu ! J'ai essayé de le faire durer plus de 2 jours mais impossible. Dès les premieres pages j'ai été entrainée dans l'histoire et difficile de m'arrêter avant la fin. 

    Humaine c'est donc l'histoire de Lenah Beaudonte, reine vampire née au 15ème siècle qui, après 100 ans d'hibernation et 2 jours de rituel, redevient "humaine" et trouve avec cela la possibilité de vivre aussi normalement que possible. Je dis "que possible" car elle conserve tout de même quelques caractérisques vampiriques - il lui faut au moins ça pour se faire à sa toute nouvelle condition physique. 

    Retrouver des "sensations" humaines après avoir vécu plus de 5 siècles dans l'obscurité, tuant à tout va et sans regrets, n'est bien évidemment pas facile à gérer. Les premiers jours, ses instincts de vampires prennent souvent le dessus, Lenah pensant souvent à comment elle aurait réagit dans telle ou telle situation "avant", lorsqu'elle était vampire.  

    Rebecca Maizel nous décrit avec subtilité et sans jamais en faire trop les nouvelles sensations de Lenah. Il faut savoir qu'un vampire ne sent rien - il saura, par exemple, qu'une chaise est en bois, mais il ne sentira pas le bois. Il en va de même pour l'odorat et le goût - les sens d'un vampire ne "réagissent" qu'au sang. Lorsque Lenah redevient humaine, elle récupère en même temps ses sens - les passages décrivant sa "réadaptation" font d'ailleurs partie des plus beaux du roman. Le style de Rebecca Maizel, simple mais très poétique, apporte d'ailleurs beaucoup à l'histoire. 

    Lenah est un personnage des plus attachants. Elle a été une vampire sanguinaire pendant 5 siècles, attirée par le sang et n'ayant aucun scrupules à tuer. Sa plus grande force est devenue sa plus grande faiblesse : le siècle qu'elle a passé en hibernation lui ont rendu tout ce qui fait notre quotidien étranger. Elle n'a pas vu les années passer et les choses évoluer. En même temps qu'elle redécouvre ses sens, elle découvre le 21ème siècle, son langage, sa technologie, ses us et coutumes...

    Lenah va avoir des décisions importantes à prendre, et heureusement pour elle, elle sera bien entourée dans sa nouvelle "vie". Son premier et seul ami, Tony, va l'aider à s'intégrer (enfin, façon de parler...) et à se faire à cette nouvelle vie. Justin quant à lui, va l'aider à accepter son humanité. Et il y a Rhode aussi, celui avec qui tout a commencé et qui "brille" par son absence et Vicken, celui avec qui tout n'est qu'éternel recommencement... 

    Ne vous attendez pas à de l'action avec "Humaine", il n'y en a pas, je préfère vous prévenir tout de suite. Il n'y a pas de gentils vampires prêts à battre contre les méchants vampires afin d'empêcher les forces du mal de s'emparer de la Terre ! C'est Lenah et rien que Lenah - ses doutes, ses joies, ses peines, ses larmes (les larmes sont d'ailleurs très présentes et importantes dans le roman) et surtout, son passé. Vampire de 500 ans oblige, on a bien évidemment droit à des flashback. Mais là où dans certains romans ça passerait pour du remplissage (je pense notamment à certains passages des Succubus), ici ils sont nécessaires à la compréhension de l'histoire

    Rebecca Maizel a créé ici un tout nouveau monde vampirique, loin des stéréotypes sur les vampires, où la magie, les plantes et les rituels prennent une place importante et les mots "amour" et "humanité", une toute nouvelle signification. 

    Humaine c'est un roman sur l'acceptation de soi et la capacité de chacun à changer : même la plus cruelle des vampires est capable d'humanité et de sentiments amicaux et amoureux. Et la fin, si belle et surprenante, vous mettra au supplice car vous n'aurez plus qu'une envie : connaitre la suite(mais il faudra attendre juin pour cela...)(et encore, ce sera en VO)
     

    Je remercie une fois encore Anne et les éditions
    Albin Michel/Wiz 
    pour l'envoi de ce savoureux roman. 

    Lien permanent Catégories : Livres 14 commentaires Pin it!
  • Bleu Cauchemar & cie - Laurie Faria Stolarz

    Cette série de l'auteur Laurie Faria Stolarz compte à l'origine 4 tomes. Un 5ème, Prélude Noir, est sorti il y a peu sous forme de roman graphique.

    bleucauchemar.jpg 9782226193377.jpg 9782226195425-j.jpg 9782226208699-j.jpg

    Tome 1 : Bleu Cauchemar

    Résumé: Lucy est une ado typique. Enfin presque. Son don : elle fait des rêves prémonitoires. Et dans le dernier en date, elle rêve qu’un psychopathe est aux trousses de Drea. Afin d’éviter le pire, Lucy doit à tout prix interroger ses rêves.

    Tome 2 : Blanc Fantôme

    Résumé: Un an a passé mais Lucy reste hantée par les évènements passés. Pire encore, le même scénario semble se rejouer : rêves prémonitoires et lettres de menaces anonymes. Heureusement, Lucy peut se confier à Jacob, un drôle de garçon aussi attiré qu’elle par la sorcellerie. Ensemble, ils essaient de déchiffrer le sens de ces mystérieux cauchemars. Mais le temps presse car cette fois, il semblerait que la cible soit Lucy elle-même…

    Tome 3 : Gris Secret

    Résumé: Lucy a la ferme intention de savourer un été tranquille avant la rentrée en fac. Au programme : une maison sur la plage, les amis, le soleil, le surf… Adieu surtout les rêves prémonitoires. Jusqu’à ce qu’un nouveau cauchemar vienne la tourmenter. Cette fois, c’est Clara, leur jeune voisine que la mort menace. Pire encore, les prémonitions n’ont pas averti Lucy du danger mortel qui plane sur Jacob, son amoureux.  

    Tome 4 : Rouge Souvenir

    Résumé: Lucy et ses amis font leur entrée à la fac. Et je ne vous en dis pas plus car ça serait spoiler tous les tomes précédents !

    Premier point fort : Chez Laurie Stolarz, pas de pouvoirs magiques, de créatures de la nuit ou autres phénomènes paranormaux. Juste de la Wicca, la magie populaire, celle de nos grand-mères, issue des plantes, des bougies, des senteurs... Lucy a ce don en elle : elle connait la signification de chaque fleur, chaque couleur, chaque plante. Elle sait comment les mêler et les utiliser pour guérir, apaiser, rêver...

    Deuxième point fort : Ses personnages. Ils sont tous si... humains ! A commencer par Lucy, qui même si elle a un "don" pour la Wicca, n'en est pas moins normale que les autres (si tant est que la normalité existe). C'est une fille courageuse et sensée, qui n'a pas eu une enfance facile et qui lutte depuis 3 ans déjà contre des fantômes du passé. L'arrivée de Jacob va bouleverser sa vie et l'aider à aller de l'avant. Ses meilleures amies, Drea et Amber, et amis, Chad et PJ ne sont pas en reste. J'avoue cependant avoir une nette préférence pour Amber et PJ, les deux timbrés de la bande, l'une avec ses supers-héros et une langue bien pendue, l'autre avec ses mélanges culinaires improbables et sa fascination pour les teintures pour cheveux. Ils sont la bouffée d'air frais de la bande et ceux qui apportent le plus d'humour à l'histoire - sans eux, nous aurions passé beaucoup de temps à angoisser et très peu à rire.

    Laurie Faria Stolarz nous maintient en haleine du début à la fin, nous faisant passer par une jolie palette d'émotions : rires, peur, tristesse, angoisse... Comme je disais, les personnages sont très "humains", on s'attache alors très vite à eux, et l'auteur détaille si bien leurs émotions qu'on arrive à "ressentir "la même chose qu'eux... Certaines de leurs réactions peuvent sembler exagérées sur le moment, mais on se rend vite compte qu'elles sont normales et que nous aurions sans doute réagit de la même façon vu la situation.

    Troisième point fort : Ses intrigues. Dans chaque tome, Lucy et ses amis sont face à un nouveau mystère qui risque de conduire à la mort certaine de quelqu'un. Et à aucun moment on n'arrive à se faire une idée du coupable. Au fil des pages et des évènements, chaque personnage devient un suspect et jusqu'à la fin, on doute. (à part dans le tome 1, où on comprend assez tôt qui est le psychopathe) 

    Dis comme ça, ça peut sembler un peu fort de moka blanc que Lucy ou l'un de ses amis risque la mort à chaque tome et que vraiment, ça en fait des psychopathes dans un seul lycée. Oui certes. Mais on se rend vite compte que tous ces individus sont liés d'une manière ou d'une autre. Les tomes et les chapitres s'enchainent de façon cohérente, ne nous laissant aucun répit et nous obligeant à tourner les pages encore et encore jusqu'à la révélation finale - qui s'avère toujours inattendue mais surtout logique.

    Cette série fût un réel coup de coeur pour moi, et surtout une vraie révélation. Voila une série fantastique (dans tous les sens du terme d'ailleurs) et originale dont l'intrigue et les personnages ne laisseront personne indifférent.

    NB : Dans la version originale, Lucy s'appelle en fait Stacey. Je ne sais pas (encore) pourquoi son prénom a été modifié...

    NB2 : Elisha, pour celle-là, tu risque de devoir faire face à du lobbying ^^

     

    Lien permanent Catégories : Livres 13 commentaires Pin it!