Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres - Page 14

  • Elric : Les Buveurs d'Âmes - F.Colin et M.Moorcock

    Je vous avais parlé il y a quelques temps de ce nouveau roman de Fabrice Colin. Et bien 1 mois et demi plus tard, je prends enfin le temps de poster mon avis dessus. !

    book_cover_mod10_elric,_les_buveurs_d_ame_178324_120_200

     

    Titre : Elric - Les Buveurs d'Âmes
    Auteur : Fabrice Colin et Michael Moorcock
    Edition : Fleuve Noir


    Résumé : Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa puissance et sa vitalité.
    Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir : l'Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu'une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, il doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au coeur d'une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques...


    Les Buveurs d'Âmes
    est le 10ème "tome" du Cycle d'Elric... cycle commencé (et mis en pause) il y a bien 50 ans ! Je ne vais pas vous refaire toute la chronologie, on ne s'en sortirait pas - et puis, quelqu'un a tellement bien fait ça sur Wikipédia, que ça serait dommage de ne pas partager !

    Il n'est pas nécessaire de lire tout le cycle avant de se lancer dans Les Buveurs d'Âmes, le résumé plus les explications données dans le texte suffisent à comprendre l'histoire. Mais si, comme moi, vous avez quand même envie d'en savoir plus avant, il vous suffit de lire le recueil Elric le nécromancien, et plus précisément les nouvelles La Cité qui rêve et Tandis que rient les dieux.

    Ceci étant fait, venons-en au sujet : Les Buveurs d'Âmes !

    Dans l'ensemble, j'ai aimé Les Buveurs d'Âmes. Je ne le relirai sans doute pas, mais je sais que si suite il y a, je m'y plongerai - si ce n'est avec plaisir, au moins avec beaucoup de curiosité.

    Nous retrouvons donc ici Elric de Melniboné, son ami "à la vie à la mort" Tristelune, et même certains personnages entraperçus dans d'anciennes nouvelles. Elric, refusant à jamais se servir de Stormbringer, ni de la force que celle-ci lui procure, est encore plus faible. Il ne peut compter que sur son ami Tristelune, et l'espoir apporté par l'Anémone Noire, cette plante mystérieuse connue pour ses vertues fortifiantes. Avec pour seul compagnon Tristelune, sans argent, ni prestige, la quête s'annonce mal. Le destin pourtant s'en mêle et décide de mettre sur leur chemin les deux filles d'un Roi parti en quête de la plante, mais qui n'est jamais revenu...

    Tout Les Buveurs d'Âmes est raconté dans le résumé, ou presque. Sur ce point, pas de grande surprise, il faut l'avouer. Quant à la fin, on se doute d'avance de ce qu'il en sera. Mais on se rend vite compte que ce n'est pas ça  le plus important, mais bien les personnages et les conséquences que cette recherche aura sur eux. Elric est le anti-héros par excellence. Il est faible, rancunier, cynique, mélancolique et, par extension, très porté sur l'auto-apitoiement. Mais il est aussi fidèle, loyal et parfois même capable de compassion. Ce qui fait qu'au final, le Elric, on l'aime bien quand même. 

    Et heureusement que les personnages sont plus importants que le reste, parce que l'histoire en elle-même ne m'a pas emballée plus que ça. Le combat d'Elric contre lui-même, la rencontre avec les deux princesses, le voyage vers Soom et les rivalités engendrées - tout ça m'a vraiment plu! Mais à partir du moment où Les Buveurs d'Âmes entrent en scène, le plaisir a faibli - je n'ai jamais été très fan de membres coupés et boyaux en tout genre. Mais il faut cependant saluer l'écriture de Fabrice Colin qui, dans les scènes de description, donne l'impression de lire une nouvelle écriture par Moorcock dans les années 60/70. Donc chapeau très bas Mr Colin - collaboration ou pas, dans cette renaissance du prince albinos, la plus grande partie du mérite vous revient.

    Fans de Fabrice Colin, de Michael Moorcock, d'Elric et/ou tout simplement d'heroic-fantasy à l'ancienne, ce roman est pour vous ! Pour les autres, et bien, c'est un excellent moyen de découvrir l'un des éléments cités précédemment ! :) 

    Lien permanent Catégories : Livres 2 commentaires Pin it!
  • Parce qu'il n'y a pas que Harry Potter dans la vie... # 1

    Le 24 juin dernier, le site Pottermore a ouvert ses portes. C'était le buzz sur la toile, et tout le monde attendait ZE nouvelle de la part de JK Rowling. Certains, comme moi, s'en fichaient un peu, d'autres espéraient de tout leur coeur que la grande révélation serait un nouveau roman.... Et bien non !

    Et là je me suis dit "Mais... il n'y a pas qu'Harry Potter dans la vie !" Les 7 tomes sont sortis, Harry et tous les autres sont mariés avec un travail (et les enfants qui vont avec sinon c'est pas drôle) le dernier film sort dans 3 semaines environ... Il serait donc plus que temps de tourner la page non ?

    D'où ce billet... Que lire maintenant que Harry est mort marié ?

    Plein de choses ! J'ai donc fait une petite sélection tout à fait subjective de séries de romans dans la veine d'Harry Potter. Mais comme il y en a beaucoup (et d'autres encore qui me vienne à mesure que j'écris) on va y aller 3 par 3 (et parfois 1 par 1 si j'ai beaucoup de choses à dire)

    Jeunes héros attachants, magie, action et émotion... c'est par là !

    Le Voleur de Magie de Sarah Prineas 

    Gallimard Jeunesse
    (4 tomes, dont 2 tomes publiés en français à ce jour)

    voleur-de-magie_8d6.jpg 9782070618262.jpg

    On suit ici les aventures de Connwaer, un enfant des rues qui un jour vole la locus magicalicus au mage Nihil Fugacious. Ce dernier, étonné que Conny n'ait pas été affecté par la magie de sa pierre (la magie de la pierre est si puissante, que seul le mage à qui elle appartient peut la toucher sans risques), il décide de le prendre sous son aile. Commence alors une vie d'apprenti pour Connwaer, avec ses bons et ses mauvais côtés.

    Un monde magique des plus intriguants et intéressants. Sarah Prineas a eu de l'imagination en créant ce Wellmett, sa Rivière, son Crépuscule, son Palais de l'Aube. Conny est un personnage des plus attachants - futé, curieux et intrépide, il n'a pas son pareil pour se retrouver au bon endroit, au mauvais moment, et donc se retrouver mêler aux affaires louches.
    On retrouve le domaine de la sorcellerie qui a fait le succès d'HP, mais avec un petit quelque chose en plus qui le rend si différent et sympathique.
    Les livres en eux-mêmes sont de magnifiques objets, plein d'illustrations et même d'un "Petit Guide de Wellmett" dans le tome 2.

    Percy Jackson de Rick Riordan.

    Wiz (Albin Michel)
    (5 tomes, tous publiés en français)

    Percy20Jackson201.jpg  percyjackson02.jpg

    bf37382e.jpg PERCY-JACKSON-T4.jpg PERCY-JACKSON-T5.jpg

    Je vous en avais déjà un parlé ici. On suit donc Percy Jackson, hyperactif et dyslexique de 12 ans qui découvre un jour bien malgré lui qu'il est le fils de Poséïdon. Le voila donc partit au camp des Sang-Mêlés, où il va apprendre à se battre, à contrôler ses pouvoirs et en découvrir de nouveaux. Toujours accompagné de Annabeth, fille d'Athéna et de Drover, son gardien apprenti, Percy va se retrouver embarqué dans des aventures chaque fois plus dangereuses.


    Sur la forme, c'est sans aucun doute celui qui rappelera le plus Harry Potter, mais sur le fond, rien à voir : Rick Riordan nous plonge au coeur de l'histoire, et plus précisément de la mythologie grecque. Ces dieux que nous avons entendu parlé à l'école, prennent vie devant nos yeux, on apprend à les connaître, et pour certains,voire même à les apprécier. (et on ne verra plus jamais les enfants dyslexiques et/ou hyperactifs de la même façon...)


    Belladonna Johnson de Helen Stringer

    Wiz (Albin Michel)
    (1 tome paru en français à ce jour)

    BelladonnaJohnsonparleaveclesmortsDEF.jpg

    Belladonna Johnson a un don particulier : elle peut voir les morts. Mais contrairement à d'autres qui le découvrent, paniquent et que sais-je encore, Belladonna en est consciente depuis toujours. C'est d'ailleurs ce don qui lui permet à 12 ans d'habiter seule... Enfin, pas si seule : elle vit avec ses parends. Seul problème : ce sont des fantômes ! Et ils ne peuvent pas sortie de la maison. Belladonna s'en accomode très bien... jusqu'au jour où les fantômes commencent à disparaitre. Et un monde sans fantôme est un monde dangereux, car les fantômes nous protègent. Voila donc Belladonna partie dans le monde des morts à la recherche des fantômes, accompagnée de Steve, un camarade de classe exaspérant, mais que plus rien n'étonne et de Elsie, jeune demoiselle rencontrée dans un grenier.

    Un style simple et clair, directement destiné aux plus jeunes mais qui ravira tout autant les plus vieux. Beaucoup de "comme par hasard, ils tombent pile sur ce dont ils avaient besoin", et on se doute d'avance que tout finira bien, mais là encore un bon moment de passé !!

     

    La prochaine fois, on parlera de Bobby Pendragon, La Trilogie de Bartiméus, Artemis Fowl et d'autres encore !

    Lien permanent Catégories : Livres 18 commentaires Pin it!
  • Au secours, Scarlett - Maureen Johnson

    Je comptais faire un billet sur Suite Scarlett, mais Emilie de Oh My Books ! en a écrit un tellement bien et dont j'approuve chaque mot, qu'à la place je vais juste vous renvoyer vers son billet qui est juste LA  et me concentrer sur la suite, à savoir... 

    Titre : Au secours, Scarlett
    Titre VO : Scarlett Fever
    Editions : Scripto (Gallimard)
    Auteur : Maureen Johnson

    9782070632541FS.gif

    Résumé : C'est la rentrée chez les Martin à New York ! Un nouveau voisin de classe pour Scarlett, aussi agaçant qu'attirant ,un job d'assistante à l'agence de l'insupportable Mrs Amberson, un rôle pour Spencer dans la série télé la plus populaire, une soirée de mariage grandiose et inattendue... Et Eric qui n'appelle toujours pas ! Amours, castings, disputes et confidences... Les frère et soeurs de l'hôtel Hopewell nous font rire et rêver.

    Nous avions quitté Scarlett au milieu de l'été, nous la retrouvons maintenant à la rentrée des classes. Mrs Anderson a quitté l'hôtel, mais pas la vie de la famille Martin. Eric n'a toujours pas appelé, et Spencer a raté une audition. Et pour ne rien arranger, Mrs Anderson a chargé Scarlett de devenir amie avec sa nouvelle cliente Chelsea, et de surveiller son frère Max. Entre le lycée qui reprend, Max en voisin de table, Lola qui se cherche, Spencer qui subit les affres de la célébrité, Marlène qui se comporte bizarrement, et Eric qui n'appelle toujours pas, les journées de Scarlett vont être bien chargées.

    Et ce, pour notre plus grand bonheur ! J'avais beaucoup aimé le tome 1, mais j'avoue l'avoir trouvé un tantinet lent. Cette fois, tout s'enchaîne, et on ne s'ennuie pas une minute ! Maureen Johnson n'en fait jamais trop, ni trop peu : même si la famille semble idéalisée, tout sonne juste. Les relations fraternelles, les péripéties, les sentiments, les actions des personnages... Chez Maureen Johnson pas de pouvoirs, ni de phénomènes paranormaux, juste des gens comme vous et moi, et leur quotidien plutôt mouvementé. Cela se fait rare dans la littérature jeunesse je trouve et c'est d'autant plus appréciable alors de passer du temps avec des personnages aussi fantastiques. Ils apportent à eux seuls tout le fantastique et l'extraordinaire nécessaires à l'histoire !

    Voila d'ailleurs ce que j'aime tant dans cette série : ses personnages. Une famille comme ça, on rêverait tous de l'avoir.  Bien sûr, ils se chamaillent, se détestent parfois, en viendraient aux mains s'ils le pouvaient, mais ils n'en restent pas moins tous unis. C'est une famille unie, aimante, attachante, et qui se serre les coudes quoiqu'il se passe. L'hôtel tombe en morceaux, les clients sont rares, les finances au plus bas ? Qu'importe. Ils sont ensemble, c'est tout ce qui compte.

    Les enfants Martin sont les plus mis en avant, tout particulièrement Scarlett et son frère Spencer. Ce frère qu'on aimerait toutes avoir (en copain, ça m'irait aussi perso). La relation entre les deux est vraiment belle et touchante. Ils sont vraiment prêts à tout l'un pour l'autre. Depuis toute petite Scarlett aide son frère pour ses auditions, ce qui donne droit à des petites scènes bien drôles. Ce qui est paradoxal quand on sait que Scarlett, bien qu'habitant près de Broadway, et avec un frère acteur, ne s'intéresse absolument pas au monde du spectacle.

    Transition toute trouvée pour en venir à l'autre chose qui me fait tant aimer cette série : New-York. Et plus précisement le côté Broadway de New-York. Spencer est un acteur, et Mme Amberson, son agent, donc bien évidemment le monde du théâtre est très présent. Mais ce n'est pas le monde de strass et paillettes auquel on pourrait s'attendre. Etre un acteur de métier, c'est dur. Très dur. Il faut s'accrocher pour y arriver, et surtout faire des sacrifices. Cet aspect est bien mis en avant avec les personnages de Chelsea et de sa mère. Et dans une moindre mesure, celui du frère, Max (nouveaux venus qui vont d'ailleurs avoir un fort impact dans la vie déjà bien chamboulée de Scarlett) Maureen Johnson nous montre là l'envers du décor, les difficultés pour décrocher une audition, les galères que la célébrité occasione... 

    Au secours, Scarlett confirme Maureen Johnson parmi mes auteurs préférés. Avec la famille Martin elle nous fait rire, pleurer, rêver. On tourne les pages, encore et encore, et c'est avec un petit pincement au coeur qu'on referme le livre, qu'on dit au revoir à cette adorable famille haute en couleur.

    Mais heureusement, ce n'est que provisoire, car un troisième et dernier tome est prévu au programme ! Aucune date pour l'instant, mais je suis déjà impatiente de le lire !

    (PS : Si ce n'est pas déjà fait, du même auteur vous pouvez lire 13 Petites Enveloppes Bleues qui est tout aussi génialissime)

    Lien permanent Catégories : Livres 20 commentaires Pin it!