Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres - Page 13

  • La Vie Extraordinaire Des Gens Ordinaires - Fabrice Colin

    Lors de mon premier cours d'atelier d'écriture, le prof nous a demandé quel auteur nous avait donné envie d'écrire. Et celui qui nous avait donné envie d'arrêter. J'ai répondu "aucun" aux deux questions, car moi, je suis une lectrice, écrire ne m'intéresse pas. Mais si ça avait été le cas, je pense que j'aurais pu répondre Jane Austen et Charles Dickens pour les anciens, et puis... Fabrice Colin pour les contemporains.

    Titre : La Vie Extraordinaire Des Gens Ordinaires
    Auteur : Fabrice Colin
    Editeur : Flammarion

    97820810.gif


    Résumé : Il me restait vingt adresses : vingt lieux éparpillés aux quatre coins du monde, et vingt histoires toutes plus incroyables les unes que les autres. C'est ce jour où le titre de ce livre m'est venu : La Vie extraordinaire des gens ordinaires. LISEZ. LISEZ, DE LA PREMIERE A LA DERNIERE PAGE. SI ÇA VOUS PLAIT, DEBROUILLEZ-VOUS POUR EN FAIRE UN LIVRE.

    La Vie Extraordinaire Des Gens Ordinaires, c'est un livre extraordinaire sur des gens tout à fait ordinaires. Ou comment un jour, un lecteur ayant vécu tout sa vie la tête dans les livres décide de raconter ce qu'aucun autre n'avait jamais raconté : les histoires extraordinaires des gens ordinaires. Après des mois à écumer les pages des faits divers du monde entier, il ne garde que vingt histoires. Le voila alors parti aux quatre coins du monde à la rencontre de ces gens aux histoires si incroyables mais vraies.

    Il fait ainsi la connaissance de Heinrich Mazdorf Ier, roi SDF près à déclencher la 3ème guerre mondiale, d'un chat immortel, d'une jeune écrivain de 11 ans prodige ou encore d'un clown triste. Qu'il goûte aux plaisirs d'un restaurant au milieu de la montagne et de son eau si pure, et au seul thé au monde capable de vous faire littéralement planer. Qu'il découvre un immeuble sans portes, visite un parc d'attraction en pleine montagne, rencontre un habitant de l'Atlantide et un autre venu de la préhistoire.

    20 histoires différentes (je dirais même 22, si on ajoute le point de départ du roman en lui-même, plus celle de l'homme qui a "voyagé" dans un nuage), et bien sur des préférences. Inspirer/Expirer déjà, qui m'a fait pleurer avec la thérapie par les larmes du Dr Jeffrey-Jeffrey. La plus touchante et bouleversante des histoires.  Chez les Vivants aussi que j'ai trouvé très émouvante et si vraisemblable. Pareil pour Cent pour Cent Perdants et S'il le faut nous déclencherons la 3ème Guerre Mondiale.

    Je vous avais bien dit que ce livre serait mon dernier, la plus tristement belle histoire avec cette fillette de 11 ans qui en écrivant son premier roman savait déjà comment se finirait le dernier. (un peu comme JK Rowling. Mais en plus triste). En compagnie de Mark Twain m'a fait sourire, et j'approuve totalement : je suis sûre aussi que de grands auteurs se réincarnent en chats ! Et que certains sont immortels. En fait, à part deux ou trois (sur 21 !) j'ai aimé toutes les histoires - ce sont des petites nouvelles, mais qu'il faut lire dans l'ordre.

    J'ai été émue (beaucoup), j'ai pleuré (parfois), et j'ai noté des tas de noms d'auteurs (la faute à En compagnie de Mark Twain) et de musiques (la faute à Inspirer/Expirer)(et sans aucun doute mon histoire préférée!). Et je suis passée par une foule de sentiments pendant ma lecture, et surtout l'admiration : pour les connaissances de Fabrice Colin (et on revient à toutes les références musicales de Inspirer/Expirer), son style, et surtout son imagination.

    Je suis une lectrice, je lis énormément et des choses variées. Et même si certains romans sont décevants, il y a au milieu des écrits qui nous émerveillent car ils ont ce petit truc qui fait que... La Vie Extraordinaire Des Gens Ordinaires fait partie de ces romans. Et Fabrice Colin de ces auteurs qui par leurs écrits me font aimer encore plus les livres. 

    Lien permanent Catégories : Livres 6 commentaires Pin it!
  • Une étude en rouge - Conan Doyle

    Titre : Une étude en rouge
    Titre VO : A Study in Scarlet
    Auteur : Sir Arthur Conan Doyle

    IMG_20111021_234503.jpg
    (C'est mes miens ! Ils sont beaaaaaaux <3 )


    Résumé : Au n°3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, griffoné à la hâte, une inscription : "Rache !" Vengeance ! Vingt ans plus, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des mormons sanguinaires chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestérée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel est le lien entre ces deux évènements aussi insolites que tragiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître.

    Une étude en rouge se divise en deux parties : Londres en 1880, et le Nevada en 1860. Et malheureusement, la seconde partie l'emporte sur la première. Au final, bien que ce soit une aventure de Sherlock Holmes, on ne voit pas beaucoup le détective. Mais, les scènes où il est présent n'en sont pas moins fascinantes. On a beau connaître le personnage et l'histoire, c'est toujours un plaisir de le suivre dans ses enquêtes, ses reflexions, d'assister à ses résolutions...

    On peut avoir des difficultés à aimer le personnage (Sherlock est parfois odieux sans même sans rendre compte), il est juste impossible de ne pas être subjugé par ce détective consultant plus intelligent que toute la rue et qui remarque tout ce à quoi les autres ne font pas attention. Et j'ai toujours un sourire béat quand arrive le moment de la révélation... son processus de pensée semble tellement logique et tellement simple quand il l'explique qu'on se demande vraiment comment on a fait pour ne pas y penser aussi...

    La deuxième partie est, comme je le disais, bien plus longue. Et c'est bien dommage. Surtout qu'on s'y perd un peu entre tous les noms des différents Partriarches et des différents (nombreux) fils, les dates, les lieux... Mais ceci mis à part, j'ai bien aimé l'histoire de Jean Ferrier et Lucie et les grandes plaines du Nevada... j'avais parfois l'impression d'être dans mon cours de civi' US de 2ème année. Mais quand même, je trouve cette partie bien longue. On voit même très peu Watson. Et c'est dommage ça.

    Au final, la présence de nos héros victoriens est tellement minime qu'il est même difficile d'en parler. Une étude en rouge pourrait se résumer par : Première aventure de Sherlock Holmes, première rencontre entre le détective consultant et le médecin de guerre John Watson. Autant la rencontre est admirable, autant la première aventure est moyenne...

    L'instant "couinage"/le + challenge :

    Pendant ma lecture, je n'ai cessé de me dire à quel point Steven Moffat et Mark Gatiss sont des génies. Le premier épisode de la version moderne, A Study In Pink, est vraiment fidèle au roman - les répliques, la scène de la rencontre, les déductions, les pilules, le coupable... tout y est comme dans l'histoire de Conan Doyle ! C'est magique *o* Et ça prouve encore une fois l'intemporalité du détective consultant le plus intelligent de l'ère victorienne...

    Et sinon, la préface par Steven Moffat dans l'édition britonne que j'ai est plutôt chouette. Courte, mais chouette. Il raconte sa première rencontre avec Sherlock, et surtout il conseille à tout le monde de lire les aventures de Sherlock et Watson dans l'ordre. Parce que c'est le meilleur moyen d'apprécier leur évolution, leur amitié... (Et à la fin, il y a A Scandal In Bohemia" en bonus *o*)

    logochallenge.png

     

    Lien permanent Catégories : Challenges, Livres, Swaps & Challenges 7 commentaires Pin it!
  • Ne jamais t'embrasser - Melissa Marr

    Titre : Ne jamais t'embrasser
    Titre VO : Fragile Eternity
    Auteur : Melissa Marr
    Edition : Albin Michel/Wiz
    Tome : 3/4

    ne-jamais-t-embrasser.jpg

    Résumé : Jamais Seth n'a pensé être fidèle à quelqu'un avant Aislinn. Elle est tout ce donc il a toujours rêvé. Mais pour un humain, l'éternité est bien longue quand sa petite amie est immortelle. Aislinn n'a jamis songé qu'elle pouvait régner sur des créatures dangereuses, d'une beauté surnaturelle. C'était avant que Keenan ne fasse d'elle sa Reine et ne lui vole son humanité. Entre un amour mortel et une passion éternelle, Aislinn va devoir choisir qu'elle voie embrasser.

    /! ATTENTION POSSIBLE SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS !

    Le premier tome était fleur bleue, le deuxième tome était sombre, ce troisième est les deux à la fois, et plus encore - puissant et mélancolique sont les mots que j'emploierai pour le définir.

    Cette fois, nous retrouvons tous les personnages, et nous faisons la rencontre de nouveaux : Sorcha, la Reine Immuable, son frère Devlin, et Bananach, représentation de la guerre est quasiment omni-présente. Voila pour l'emploi du terme "puissant" : une guerre se profile à l'horizon. Les souverains fés se doivent alors de mettre leurs différents de côté afin d'empêcher justement cette guerre inutile et qui pourraient avoir des conséquences funestes sur les mortels.

    Si on ajoute à cela le fait que Seth se posant de plus en plus de questions au sujet de sa relation avec Aislinn et cherchant un moyen de passer outre l'immortalité de cette dernière, s'en va rencontrer Sorcha, la Reine, on se doute que c'est un peu l'angoisse chez les fés. Pire encore quand Seth disparait pendant des mois - et oui, le temps ne s'écoule pas de la même façon dans le monde "réel" et en Terre féérique. Voila pour le terme "mélancolique" : la Terre féérique. Tout là-bas n'est que calme, mélancolie, langueur - du temps passé là-bas, Seth n'a pas fait grand chose à part peindre, sculpter, admirer les jardins et surtout discuter avec Sorcha. De belles et longues discussions qui changeront la vision du monde de l'un et de l'autre.

    Pendant ce temps, dans le monde réel, Aislinn essaye de lutter contre l'attirance qu'elle éprouve bien malgré elle envers Keenan, et de maitriser ses sentiments si humains qui pourraient devenir un danger pour la Cour de l'Ete. Autant dans le précédent tome j'avais bien aimé Aislinn, autant là... elle me gonfle. Vraiment. Du début à la fin. Pour une reine, elle est vraiment naïve. Elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez, et elle veut tout, sans toujours penser aux conséquences.

    Seth, lui, me plait bien plus dans ce tome. Tout le passage où il est en Terre féérique est vraiment beau, et on se rend enfin compte qu Seth n'est pas juste un amoureux transit. C'est un humain fort, courageux, intelligent - le seul être impartial de l'histoire, et le seul à être ami avec chacun des souverains des différentes cours. (sa relation avec Niall est vraiment touchante)

    Quant aux autres personnages, je les aime encore plus qu'avant. Surtout Donia et Niall. Et Keenan aussi. Voila de vrais souverains qui pensent à leur cour avant de penser à leurs problèmes personnels. Ils sont beaux, forts, amicaux, mais dangereux. Donia surtout, qui sous ses airs de Reine de l'Hiver amoureuse et qui souffre de voir Keenan et Aislinn est en fait une reine redoutable et qui refuse qu'on se mêle de ses affaires (oooh la scène entre Donia et Aislinn !).

    Ne jamais t'embrasser est l'avant-dernier tome de la saga. De nombreuses choses s'y passent et certains évènements vont être lourds de conséquences pour la suite ! Ce tome est aussi violent que le précédent (les visions de Bananach sont terribles), même si moins sombre car plus mélancolique.

    Fin heureuse ou malheureuse, on ne le saura pas avant l'année prochaine. Une chose est sûre voila une saga qui se bonifie au fil des tomes - aussi, si le tome 1 vous a laissé une mauvaise impression (comme ce fut un peu le cas pour moi), continuez quand même, vous ne le regretterez pas.

     

    Merci encore à Anne de Albin Michel/Wiz pour l'envoi ! (bientôt, on parlera de Summer and the City !)

    Lien permanent Catégories : Livres 4 commentaires Pin it!