Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films & Trailers - Page 19

  • Percy Jackson & le Voleur de Foudre - le film

    La dernière fois je vous parlais du livre Percy Jackson, aujourd'hui on va parler de l'adaptation qui en a été faite il y a peu.
    Bon, je sais ça fait au moins 3 semaines que j'ai vu le film, et il est possible qu'il ne soit plus à l'affiche, mais tant pis, ça me fera ça de moins à faire quand le DVD sortira.

    19183373.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20091014_060637.jpgFiche d'identité :

    Titre : Percy Jackson & le Voleur de Foudre
    Réalisé par
    : Chris Colombus
    Avec
    : Logan Lerman, Brandon T. Jackson, Alexandra Daddario, Pierce Brosnan, Kevin McKidd, Jake Abel...

    Résumé : Percy Jackson n'est pas un lycéen comme les autres. Sa prof d'histoire est en fait un monstre mythologique ! Et les dieux du mont Olympe entrent dans sa vie, ici et maintenant, en plein New York. Ils l'accusent d'avoir volé l'éclair de Zeus. Dans cette succession de catastrophes, une seule bonne nouvelle : Percy se découvre peu à peu des pouvoirs extraordinaires...

    Autant j'ai aimé le livre, autant j'ai... aimé le film.

    Je suis pas difficile comme fille - mettez-moi des persos sympathiques, de l'humour, du fantastique, une petite dose de mythologie, et il y a de fortes chances que j'adhère dès le départ. C'est exactement ce qu'il s'est passé avec le film.

    Je savais d'avance d'après les avis que j'avais vu ici et là que sur certains aspects, le film serait totalement différent du roman. Mais pour une fois, c'était vraiment une excellente chose !

    La principale différence tient bien évidemment dans l'âge de notre héros : de 12 ans dans le livre, il passe à environ 16 dans le film. Ce qui n'est absolument pas pour me déplaire vu comme leur jeune âge m'avait perturbé tout le long de la lecture !
    L'autre changement majeur tient dans la disparition de certains personnages du livre... pour en faire apparaitre d'autres à la place - alors ça, c'est un truc que j'arriverai jamais à comprendre : supprimer des personnages, pour en mettre d'autres à la place...

    percy-jackson-and-the-lightning-thief-pictures-2.jpg

    Pour en revenir au sujet donc, j'ai trouvé cette adaptation vraiment bien, même avec les nombreux changements. C'est ce qui la rend si intéressante au final : même si on a lu le livre, on ne sait pas forcément à quoi s'attendre. Chris Colombus a su "transformer" l'histoire, tout en gardant l'esprit du roman. Ce qui fait que je ne peux absolument pas dire lequel j'ai préféré entre les deux tellement ils sont différents ! 

    Comme dit plus haut, on ne peut pas vraiment dire qu'on est face à une adaptation. En fait, Chris Colombus a fait un film "s'inspirant de". Un peu dans le genre des derniers films d'Harry Potter : les faits les plus importants sont repris, mais autour, le reste a été remanié pour créer une toute nouvelle histoire. Par contre, là où ça passe mal dans HP, ça passe très bien dans Percy Jackson - justement grâce au fait d'avoir vieilli les personnages. A partir de là, qu'on le veuille ou non, suivre l'histoire originale aurait été stupide...

    Les acteurs étaient tous très bien dans leurs rôles - avec une petite mention spéciale à Logan Lerman et Brandon T. Jackson. Le premier parce que son Percy est des plus crédibles et sympathique et super trognon et le second parce que son Biquet Grover est encore plus drôle que dans le livre. Quant à Alexandra Daddario aka Annabeth, elle a de ces yeux - une digne fille d'Athéna. Par contre, Pierce Brosnan poilu et à quatres pattes, on repassera...

    Percy5.jpg Percy3.jpg

    Bien évidemment, qui dit "Dieux de l'Olympe", "pouvoirs extraordinaires" et "monstres mythologiques" dit "effets spéciaux". Et quels effets ! J'ai tout particulièrement été soufflée lors de leur descente aux Enfers, c'était beau et horrible à la fois. Une autre scène que j'ai particulièrement aimé est le combat final entre Percy et le vilain méchant de l'histoire (je ne vous dis pas qui c'est, ça vous gâcherait la surprise), les effets spéciaux étaient des plus réussis, surtout quand les châteaux d'eau explosent. Autrement, j'ai été vraiment très très ravie de voir que les Dieux, lorsqu'ils sont sur l'Olympe (ou sur Terre, mais sous leur forme de dieux) sont "géants". C'est exactement ainsi que je me les imaginais à la lecture, alors le voir en images m'a ravie.
    Mais malgré tout, je crois que ma scène préférée reste le "duel" à l'épée entre Percy et Annabeth - je vous avouerais que je ne sais absolument pas si c'était les acteurs ou bien leurs doublures pendant toute la scène, mais en tout cas, c'était superbement chorégraphié.

    percy_jackson04aceshowbiz-com.jpg

    En résumé, un film bien différent du livre dont il est adapté, mais qui, tout comme le livre, nous fait passer un très bon moment ! Je ne sais pas si le second tome va  aussi être adapté, mais en tout cas, je serai sans doute au rendez-vous.

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 9 commentaires Pin it!
  • Savage Grace - Tom Kalin

    J'ai failli ne pas faire d'article sur ce film, mais comme je sais que dans l'assistance il y a des admiratrices de Hugh Dancy je la poste.

    18772454.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070601_084859.jpg

    Fiche d'identité :

    Titre : Savage Grace
    Réalisé par : Tom Kalin
    Avec : Julianne Moore, Stephen Dillane, Eddie Redmayne, Hugh Dancy...
    Résumé : L'histoire vraie de Barbara Daly Baekeland, propulsée dans la haute société grâce à son mariage avec Brooks Baekeland, héritier de l'inventeur du Bakélite. Belle et charismatique, aux yeux de son époux fortuné, Barbara ne semble pourtant pas à la hauteur de son nouveau rang. La naissance de leur fils unique, Tony, rompt le fragile équilibre de ce mariage. Méprisé par son père, Tony grandit en se rapprochant de sa mère solitaire, une étrange relation va alors débuter entre la mère et son fils...

    On aurait pu sous-titrer le film "Ou comment une relation trop fusionnelle entre une mère et son fils peut mener à la folie, à l'inceste et au meurtre..."

    Les acteurs sont tous excellents dans leur rôle, à commencer par Julianne Moore bien évidemment mais aussi Eddie Redmayne, et Hugh Dancy en escort boy homosexuel ! Oui vous avez bien lu, après avoir joué les princes charmants, les instituteurs dans un pays en guerre, les amoureux transits d'une louve-garou, les patrons d'un magazine financier - et j'en passe ! - le voici en train de jouer les escort boy gay. Et il s'en sort là encore brillamment ! Tous les acteurs s'en sortent brillamment même !

    18766855.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070510_041458.jpg 18787566.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070713_025555.jpg

    D'ailleurs le jeu des acteurs est bien la principale raison pour laquelle regarder le film. Sans eux, je ne sais pas si je l'aurais regardé jusqu'au bout. Savage Grace est un film dérangeant, et déroutant, inspirée d'une histoire vraie qui défraya la chronique dans les années '70. Savage Grace suit les Baekeland sur 25 ans, de la naissance d'Antony à la mort de sa mère. Malheureusement, le film ne dure que 1h26 et les scènes qui auraient mérité un peu plus d'approfondissement sont expédiées. Le film laisse beaucoup (trop) à l'imagination, et même si les acteurs arrivent à exprimer beaucoup de sentiments par le silence, quelques minutes supplémentaires auraient été appréciées.  En ce qui concerne la réalisation, si la photographie est belle, l'ensemble reste malgré tout assez plat et lent.

    18766854.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070510_041446.jpg

    Un film à voir exclusivement pour ses acteurs. Par contre, un avertissement : comme la bande-annonce le laisse présager, certaines scènes sont vraiment dérangeantes, dont une en particulier entre Barbara et son fils... Alors, âmes sensibles s'abstenir !

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 10 commentaires Pin it!
  • Sherlock Holmes

    Je sais que j'étais censée faire un billet sur Invictus, mais notre chère amatrice de bananes l'a fait avant moi et à dit tout pareil que moi, alors pour vous éviter de lire deux fois la même chose, z'avez qu'à aller lire son billet.

    Par contre, je vais quand même vous parlez de Sherlock Holmes.

    Sherlock-Holmes-UK-Poster.jpg

    Titre : Sherlock Holmes (et John Watson)(ouais, parce que le Watson l'est important aussi non mais *humpf*)
    Réalisé par : Guy Ritchie
    Avec : Robert Downey Jr, Jude Law, Rachel McAdams, Mark Strong, Kelly Reilly...
    Résumé : Aucune énigme ne résiste longtemps à Sherlock Holmes... Flanqué de son fidèle ami le Docteur John Watson, l'intrépide et légendaire détective traque sans relâche les criminels de tous poils. Ses armes : un sens aigu de l'observation et de la déduction, une érudition et une curiosité tous azimuts; accessoirement, une droite redoutable... Mais une menace sans précédent plane aujourd'hui sur Londres - et c'est exactement le genre de challenge dont notre homme a besoin pour ne pas sombrer dans l'ennui et la mélancolie.
    Après qu'une série de meurtres rituels a ensanglanté Londres, Holmes et Watson réussissent à intercepter le coupable : Lord Blackwood. A l'approche de son éxécution, ce sinistre adepte de la magie noire annonce qu'il reviendra du royaume des morts pour exercer la plus terrible des vengeances. La panique s'empare de la ville après l'apparente résurrection de Blackwood. Scotland Yard donne sa langue au chat, et Sherlock Holmes se lance aussitôt avec fougue dans la plus étrange et la plus périlleuse de ses enquêtes...

    Je n'ai jamais vu aucun film de Guy Ritchie. Je connais les films qu'il a tourné, mais j'en ai vu aucun. Faudrait que je songe à y remédier parce que ce que j'ai vu dans Sherlock Holmes m'a bien plu.

    Je savais d'avance que je n'allais pas voir une adaptation des romans/nouvelles de Conan Doyle donc tous les anachronismes, les évènements surnaturels et tout le toutim, ne m'ont pas gênés, bien au contraire ! J'ai adoré me demander pendant tout le film comment Lord Blackwood avait réussi à manigancer la chose et voir Sherlock chercher une explication rationnelle à tout ça ! Et j'ai encore plus adoré voir qu'il avait raison sur toute la ligne ! L'est fort ce Sherlock.

    Guy Ritchie nous donne une vision des plus intéressantes des personnages de Conan Doyle : Sherlock c'est la tête (quoique, ça c'est pas nouveau) et Watson c'est les poings (aaah ses "Relax I'm a Doctor" - je m'en remets toujours pas)(et même qu'à un moment l'est tout abimé!). Par contre, une chose qui ne change pas : leur entente est toujours aussi cordiale (le jeu de mots est fait exprès). Leurs échanges sont juste des plus savoureux, et quel plaisir de voir Sherlock tenter tant bien que mal de cacher la jalousie qui le ronge suite au futur mariage de Watson.

    19214724.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20091218_055403.jpg 19214736.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20091218_055742.jpg

    Puisqu'on parle de leur entente cordiale, est-ce moi ou bien leur "relation" rappelle étrangement celle de House et Wilson dans la série Dr House ?? Il y a même une scène du film qui m'a rappelé un passage d'un épisode de la semaine dernière : quand House provoque Wilson et que ce dernier lui balance une bouteille - dans le film c'est un peu la même chose, mais la bouteille est remplacée par le poing de Watson (dites-moi que vous avez pensé la même chose et que c'est pas moi qui voit des références à tout et rien partout ?)

    Côté réalisation, et bien... l'est bon le Guy Ritchie ! Les vues du Londres victorien sont juste sublimes, et les effets spéciaux sont fichtrement excellents ! D'ailleurs j'ai beaucoup aimé son idée de nous montrer au ralentit les pensées de Holmes avant qu'il frappe - certains pourraient trouver ça répétitif, moi je trouve ça parfaitement en accord avec le personnage : Holmes est un homme intelligent et extrêmement observateur, le fait qu'il "prépare" dans sa tête ses points d'attaques ne fait que le confirmer. Il nous offre là un Sherlock Holmes moderne et totalement survitaminé et ça fait du bien (oui parce que bon, j'aime beaucoup les Sherlock télévisés, mais jusqu'à présent aucun ne nous a présenté l'ancêtre du taiser)

    19027945.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20081216_045031.jpg ed03bf7ffff92d8e9aa2694.jpg 19101536.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20090506_103229.jpg

    Côté acteurs, petit bémol pour Mr Knightley Mark Strong que je n'ai absolument pas trouvé charismatique, ni énigmatique, ni rien de tout ce qui fait un bon méchant (il était mieux dans Stardust!) et Kelly Reilly que j'ai trouvé plutôt "fade" - elle essaye de se donner un air mystérieux, mais c'est raté. Rachel McAdams par contre était toujours aussi bien !

    Quant à nos deux héros, et bien que dire si ce n'est "parfait" ?! Même avec une moustache Jude Law est toujours aussi classe, et puis comme a si bien dit Nanou "il défonce des portes !!!!!!!!!!!!! Dans mes bras !!!!!!!!! Il se bat, il tabasse des gens, et il garde son flegme, j'en veux un pareil ^^ ."
    Robert Downey Jr lui confirme une fois de plus tout le bien que je pense de lui. Il EST Sherlock Holmes - un type totalement débraillé et déjanté, mais en même temps homme d'action, fin observateur et intelligent à l'extrême. Et puis il parle français ! The perfect man quoi (oui parfaitement ! Même s'il fume, boit, joue du violoncelle à 3h du matin, fait des tests mortels sur le chien, se bat, ment et j'en passe)

    Je me souviens plus trop si les personnages de Conan Doyle sont à ce point brillants et drôles, mais c'est pas grave car pour tout vous dire, pendant tout le film, ce n'est pas Sherlock Holmes que j'avais en tête mais Oscar Wilde. Et plus particulièrement le Oscar Wilde détective des romans de Gyles Brandreth... Ce Sherlock Holmes correspond parfaitement à l'idée que je me fais de lui lors de mes lectures ! Je ne sais pas s'il y a un rapport mais si c'était le cas, ça ne m'étonnerait nullement sachant que Conan Doyle et Oscar Wilde étaient amis.

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 24 commentaires Pin it!