Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films & Trailers - Page 13

  • Priest - Trailer

    La bande-annonce de la semaine reviens ! Et pour ne pas déroger à la règle, ce sera celle d'un film que j'attends impatiemment !

    Priest

    Réalisé par : Scott Charles Stewart
    Avec : Paul Bettany, Cam Gigandet, Maggie Q, Karl Urban, Lily Collins...

    Synopsis : Dans un monde ravagé par des siècles de guerre entre l'homme et les vampires, un prêtre guerrier se retourne contre l'église afin de traquer une bande de vampires meurtriers qui ont kidnappé sa nièce.

    Sortie le 16 mars 2011

     

    5 bonnes raisons d'aller le voir ?

    1. Paul Bettany
    2. Pour comparer avec le comics du même nom
    3. Plein de méchants vampires trop pas beaux
    4. Un scénario à la hauteur de celui de Légion 
    5. Paul Bettany (et Cam Gigandet pour ma soeurette)

    Ouaip. J'assume mon mauvais goût avec joie :P

    Et la question que je me poste maintenant est : arriverons-nous à battre le nombre de 7 personnes dans la salle comme ce fût le cas pour Légion ?

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 8 commentaires Pin it!
  • Burlesque - Steve Antin

    Quoi de mieux qu'un petit ciné entre amies pour profiter d'un dimanche de repos ? ^^

    Titre : Burlesque
    Réalisé par : Steve Antin
    Avec : Cher, Christina Aguilera, Kristen Bell, Stanley Tucci, Cam Gigandet, Eric Dane...

    burlesque-movie-poster.jpg

    Synopsis : Une jeune femme dotée d’une superbe voix, décide de quitter sa petite ville natale pour tenter sa chance à Los Angeles. Sur place elle réussit à se faire engager comme serveuse dans un club néo burlesque dirigée par Tess.

     

    Je suis très bon public lorsqu'il s'agit de films musicaux. En même temps, il vaut mieux car souvent, il ne faut pas être très regardant sur le scénario - on a la plupart du temps affaire à la même rengaine : une jeune demoiselle décide de quitter son coin perdu pour Hollywood afin d'y décrocher gloire et succès. Pour compliquer un peu les choses, on lui donne une rivale et un problème à résoudre (ici, il s'agit d'éviter la vente du Burlesque Lounge) Et puis bien évidemment, en chemin elle trouve l'amour, et se fait tout plein d'amis avant de finalement voir son rêve se réaliser.

    Je ne vous gâcherais donc aucune surprise en vous disant qu'il en va de même dans Burlesque. Mais en même temps, est-ce si important que ça de connaître la fin à l'avance ? Car avouons-le : les films de ce genre, ce n'est pas pour l'histoire qu'on va les voir mais bien pour les numéros de danse !

    19590327.jpg

    Et sur ce point, croyez-moi, on est extrêmement bien servis ! Déjà, il faut savoir que le réalisateur (et scénariste) lui-même avait déjà crée des numéros burlesques plus tôt dans sa carrière, donc on peut dire qu'il connait son sujet. De plus, le réalisateur ne s'en cache pas, il ne s'intéresse pas à "l'histoire" du mouvent burlesque, mais bien au côté "spectaculaire" de la chose. Et ça se voit ! Les numéros au Burlesque Lounge sont vraiment fabuleux et entrainants. On se trémousse sur son siège, on tape du pied et c'est de justesse qu'on se retient d'applaudir à la fin des numéros !

    Mais bien sûr pour qu'un tel film marche il faut le casting qui va avec. Christina Aguilera obtient là son premier rôle au cinéma - elle avait refusé tous les autres avant car elle ne voulait pas jouer un "simple double d'elle même". Et pour le coup, elle s'en sort plutôt bien. Bon, il faut quand même être réaliste : elle est bien meilleure dans les numéros musicaux que dans les scènes où elle ne fait que jouer, mais dans l'ensemble, pour un premier rôle, elle s'est bien débrouillée. Cher est égale à elle-même : refaite de partout, mais une bonne actrice quand même. Elle joue très bien le rôle de Tess, la gérante du Burlesque Lounge qui a tout vu, tout vécu et qui a consacré toute sa vie à ce club.

    hdwallpapers4285.jpg


    On retrouve autour d'elles Kristen Bell à qui le brun va aussi bien que le blond, très loin de Veronica Mars et qui montre qu'elle peut jouer autant la comédie que la tragédie. Mais aussi Stanley Tucci qui prouve une fois encore qu'il peut jouer tous les types d'hommes, ainsi que Alan Cumming qui lui prouve qu'il porte aussi bien le bleu "Diablo" que le eye-liner "Burlesque". Et les fans de Grey's Anatomy seront sans doute ravies de retrouver Eric Dane, en promoteur immobilier sans scrupules.
    Et n'oublions pas la petite surprise pour les yeux : Cam Gigandet à qui le eye-liner et les tatouages vont beaucoup mieux que le blond décoloré qu'il porte dans Twilight. (et oh my! je n'aurai plus jamais de pensées pures quand je verrai des cookies !)

    Burlesque-Wallpapers-1280x1024-5.jpg

    Burlesque c'est un petit concentré de bonne humeur ! Les numéros se suivent et ne se ressemblent pas mais sont toujours aussi époustouflants. Les costumes et les décors ne sont pas en reste. Entre les robes conçues avec des chaines en or, les corsets en cristal de Swarowski, les miroirs qui se séparent et donnent sur la scène ou encore les énormes lettres qui clignotent - ça scintille et brille de partout, et on peut vraiment dire qu'on s'en prend plein les yeux... et les oreilles ! Car quitte à choisir une chanteuse pour le rôle principal, autant qu'elle donne de la voix. Et de la voix, on peut dire qu'elle en a Christina Aguilera ! 

    Bref, Burlesque c'est vraiment un film à voir ! Toujours sexy, mais jamais vulgaire, Burlesque se veut un film enchanteur et divertissant dont le seul but est de faire du bien aux yeux et aux oreilles - le pari est, selon moi, réussi !

     

    Et un petit aperçu pour la forme ^^

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 5 commentaires Pin it!
  • Julie & Julia - Nora Ephron

    Titre : Julie & Julia
    Réalisé par : Nora Ephron
    Avec : Amy Adams, Meryl Streep, Stanley Tucci, Chris Messina...

     

    1250024714-julie-julia-movie.jpg

     

    Synopsis : Julia Child est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l'Amérique. Mais en 1948, elle n'est encore qu'une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari les a amenés à s'installer à Paris, et Julia cherche activement une occupation. C'est alors qu'elle se prend de passion pour la cuisine française...
    Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l'impression d'être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et succès, elle végète dans son travail. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child - Mastering the Art of French Cooking, et elle crée un blog pour relater son expérience...

    La principale raison qui m'a fait voir ce film est la présence au générique de Amy Adams, actrice que j'aime beaucoup depuis Enchanted, son premier grand rôle au cinéma. J'ai eu aussi envie de le voir parce que ça parle de cuisine, et que moi j'aime la cuisine (mais pas trop la cuisine française par contre). Et au final, je suis ravie, parce que j'ai passé un excellent moment !

    Le film suit deux histoires en parallèle : d'un côté, celle de Julia Child, son arrivée à Paris en 1948 et comment un jour d'ennui elle a décidé de prendre des cours de cuisine pour une dizaine d'années plus tard devenir une experte en cuisine française ! Et de l'autre côté, en 2002, celle de Julie Powell, jeune (bientôt) trentenaine à la ramasse qui se sent revivre dès qu'elle entre dans sa cuisine. Ces deux femmes n'ont rien en commun à part leur amour pour la cuisine. Pourtant, la première va considérablement changer la vie de la deuxième.

    Pour être franche, l'histoire de Julia Child ne m'intéressait pas. Je la trouvais vraiment exaspérante à des moments. Meryl Streep est vraiment fabuleuse dans le rôle il faut le dire, et c'est sans doute dû au doublage, mais j'en ai vite eu marre de cette excentrique qui crie plus qu'elle ne parle. J'aime beaucoup sa joie de vivre, et son optimisme, par contre, j'avoue été déçue par sa réaction à la fin... 

    Nan moi, ce qui m'intéressait c'était Julie Powell. Et comment une discussion autour d'un diner avec son mari l'a entrainé dans un défi personnel qui changea radicalement sa vie.

    normal_0001.jpg

    Vu comme ça, on se demande ce qu'il y a de si compliqué là-dedans : 1 à 2 recettes par jour pendant un an - y a pire comme défi non ? Oui sans doute, mais ce qu'il faut savoir c'est que les recettes de Julia Child ne sont pas toutes faciles - entre le boeuf bourguignon qu'il ne faut pas laisser brûler, les aspics qui ne se solidifient pas, les homards qu'il faut ébouillanter vivants, le canard à désosser, et j'en passe... voila de quoi bien passer tout son temps libre en cuisine... au détriment de tout le reste, dont la vie de famille.

    Au fil des billets sur son blog, et grâce au soutien de sa famille, ses amis, et surtout ses lecteurs chaque fois plus nombreux, Julie a repris confiance en elle, et aura finalement réussi à mener à terme une projet qui lui tenait à coeur. Voila au final ce qu'il faut retenir de l'histoire : quand on veut, on peut ! Que ce soit cuisiner toutes les recettes d'un livre, ou quelque chose de plus important, tout n'est qu'une question de volonté. Ce qui au départ n'était qu'un défi personnel s'est finalement transformé en moyen de changer de vie : le projet de Julie a eu tellement de succès, qu'elle a eu droit à un article dans le journal avant de recevoir de nombreux appels de maisons d'éditions et d'agents littéraires... Comme quoi, les blogs, ce n'est pas une si mauvaise chose que ça ^^

    normal_005.jpg

    Sachant que le film est "inspiré de" je peux sans problèmes dire que j'aime beaucoup Julie Powell. Son travail est déprimant, et son nouveau quartier pas des plus joyeux, mais elle fait avec. Elle a des bons moments et beaucoup de moins bon, mais là encore, elle fait avec. Il faut dire aussi qu'elle a quelque chose qui l'empêche de déprimer : son mari. Un mari comme ça, je crois bien qu'on rêverait toutes d'en avoir un semblable ^^ Amy Adams montre une fois de plus toute l'étendue de son talent, en passant d'un instant à l'autre d'un ton dramatique, à un ton comique et vice-versa.(et tout ceci me rappelle que je n'ai toujours pas fait de billet sur Sunshine Cleaning)

    En résumé, un film des plus sympathiques, qui vous fera passer un très agréable moment. On termine le film le sourire aux lèvres et débordant d'optimisme =)

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 13 commentaires Pin it!