Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Fantaswap - le col*hiiiiiiiiii*s

    J'ai reçu mon Fantaswap ! J'ai reçu mon Fantaswap ! J'AI RECU MON FANTASWAP ! *à imaginer avec une fille sautillant partout un paquet de Dragibus à la main*

    Et donc ma swappeuse, c'était... Persephone ! Oui oui, celle qui a organisé tout ça. Et je peux vous dire que non seulement elle a tout bien organisé, mais en plus elle a assuré pour son colis !

    Admirez-donc !

    Une boite, qui annonce le sujet, et me donne un indice quant à ma swappeuse... au cas où je n'ai pas deviné en voyant l'adresse ^^ "From : Une fille qui aime les sexy du cheveu et les romains"

    SAM_1856.jpg(J'ai pas trouvé le bon de livraison par contre...)

    Et dedans, pleiiiiiiiiiiiiiiiin de trucs : deux lettres, des marques-pages, et une jolie photo qui me fait vachement de l'oeil (Tea Boy d'amuuuuuuuuuuuuuuuuur)

    SAM_1857.jpgSAM_1858-1.jpg

    Et donc, après avoir lu la lettre 1 et suivit les instructions à la lettre (oui parce que la lettre, c'était un jeu de piste : j'ouvrais les colis en fonction de mes réponses) j'ai découvert tout ça dedans :

    Des livres :

    • Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de Dragons de Jasper Fforde - que je voulais depuis euh... le jour où il l'a écrit ?
    • Les Jumelles de Highgate de Audrey Niffenegger - parce que j'ai adoré Le temps n'est rien et que j'aime les maisons étrangères et qu'on y parle de Doctor Who ^^
    • Almost Perfect de James Goss - ou quand Ianto se transforme en fille !

    Du manger :

    • Des Dragibus : en édition limitée avec une nouvelle couleur et un nouveau goût (un paquet a d'ailleurs été homicidé sur l'instant par ma maman et moi.)
    • Des M&M's : parce que les M&M's c'est la viiiiiiie. Sauf qu'ils auront ma peau un jour.
    • Des crocodiles : totalement "inoffensifs" me prévient Perséphone. Me voila rassurée ! 

    Des surpr*hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii*ses :

    • Une lampe de lecture Dalek ! Et en plus un Dalek rouge ! Et ça tombe terriblement bien parce que pas plus tard qu'hier soir je disais à ma soeur qu'il fallait que je m'achète une lampe de ce genre !
    • Le Crash Set de Eleven ! Avec le Raggedy Doctor ! Et que c'est trop "fantastic" et "brilliant" parce que le Raggedy Doctor il a trop la classe et que Eleve il porte un bow tie, et comme dit le diction "Bow Ties Are Cool" *o*
    • Des marques-pages ! Mais pas juste des "marques-pages". Non, c'est pas moins de 21 marques-pages "presque tous fait maison" que j'ai là ! Avec Nine, Ten, Eleven, Rose, Donna, Jack, des livres, des Daleks, le Tardis et... Andrew l'adipose !
      La question qui se pose maintenant c'est : lequel je vais utiliser en premier ???

    Le col*hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis* tout déballé :

    SAM_1859.jpg
    (J'ai eu du mal à tout faire rentrer sur la photo... *o*)

    Et les marques-pages en plus gros plan :

    SAM_1860.jpg

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii beaucoup beaucoup beaucoup Persephone ! Et oui, j'ai sautillé tout partout pendant l'ouverture des colis ! Et encore maintenant je sautille dedans ma tête *hiiiiiiiiiiiiiiii*

    Lien permanent Catégories : Swaps & Challenges 17 commentaires Pin it!
  • Une étude en rouge - Conan Doyle

    Titre : Une étude en rouge
    Titre VO : A Study in Scarlet
    Auteur : Sir Arthur Conan Doyle

    IMG_20111021_234503.jpg
    (C'est mes miens ! Ils sont beaaaaaaux <3 )


    Résumé : Au n°3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, griffoné à la hâte, une inscription : "Rache !" Vengeance ! Vingt ans plus, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des mormons sanguinaires chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestérée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel est le lien entre ces deux évènements aussi insolites que tragiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître.

    Une étude en rouge se divise en deux parties : Londres en 1880, et le Nevada en 1860. Et malheureusement, la seconde partie l'emporte sur la première. Au final, bien que ce soit une aventure de Sherlock Holmes, on ne voit pas beaucoup le détective. Mais, les scènes où il est présent n'en sont pas moins fascinantes. On a beau connaître le personnage et l'histoire, c'est toujours un plaisir de le suivre dans ses enquêtes, ses reflexions, d'assister à ses résolutions...

    On peut avoir des difficultés à aimer le personnage (Sherlock est parfois odieux sans même sans rendre compte), il est juste impossible de ne pas être subjugé par ce détective consultant plus intelligent que toute la rue et qui remarque tout ce à quoi les autres ne font pas attention. Et j'ai toujours un sourire béat quand arrive le moment de la révélation... son processus de pensée semble tellement logique et tellement simple quand il l'explique qu'on se demande vraiment comment on a fait pour ne pas y penser aussi...

    La deuxième partie est, comme je le disais, bien plus longue. Et c'est bien dommage. Surtout qu'on s'y perd un peu entre tous les noms des différents Partriarches et des différents (nombreux) fils, les dates, les lieux... Mais ceci mis à part, j'ai bien aimé l'histoire de Jean Ferrier et Lucie et les grandes plaines du Nevada... j'avais parfois l'impression d'être dans mon cours de civi' US de 2ème année. Mais quand même, je trouve cette partie bien longue. On voit même très peu Watson. Et c'est dommage ça.

    Au final, la présence de nos héros victoriens est tellement minime qu'il est même difficile d'en parler. Une étude en rouge pourrait se résumer par : Première aventure de Sherlock Holmes, première rencontre entre le détective consultant et le médecin de guerre John Watson. Autant la rencontre est admirable, autant la première aventure est moyenne...

    L'instant "couinage"/le + challenge :

    Pendant ma lecture, je n'ai cessé de me dire à quel point Steven Moffat et Mark Gatiss sont des génies. Le premier épisode de la version moderne, A Study In Pink, est vraiment fidèle au roman - les répliques, la scène de la rencontre, les déductions, les pilules, le coupable... tout y est comme dans l'histoire de Conan Doyle ! C'est magique *o* Et ça prouve encore une fois l'intemporalité du détective consultant le plus intelligent de l'ère victorienne...

    Et sinon, la préface par Steven Moffat dans l'édition britonne que j'ai est plutôt chouette. Courte, mais chouette. Il raconte sa première rencontre avec Sherlock, et surtout il conseille à tout le monde de lire les aventures de Sherlock et Watson dans l'ordre. Parce que c'est le meilleur moyen d'apprécier leur évolution, leur amitié... (Et à la fin, il y a A Scandal In Bohemia" en bonus *o*)

    logochallenge.png

     

    Lien permanent Catégories : Livres, Swaps & Challenges 7 commentaires Pin it!
  • Les Trois Mousquetaires - Paul W.S. Anderson

    Titre : Les Trois Mousquetaires
    Réalisé par : Paul W.S. Anderson
    Avec : Logan Lerman, Matthew MacFadyen, Orlando Bloom, Luke Evans, Ray Stevenson, Mads Mikkelsen, Milla Jovovich...

    ThreeMusketeersNewPoster1.jpg

    Résumé : L'impétueux jeune d'Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s'unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double, Mylady de Winter et son employeur crapuleux, le cardinal Richelieu, afin de les empêcher de s'emparer du trône français et d'éviter que l'Europe toute entière sombre dans la guerre.

    Quand j'ai su qu'il y aurait une nouvelle adaptation du roman de Dumas Père, je n'ai pas crié au sacrilège. J'ai crié oui. Mais de joie. Parce que la bande-annonce était sympa, et le casting encore plus. Oui j'avoue, c'est quand j'ai appris que Logan Lerman serait D'Artagnan que j'ai essentiellement voulu le voir. Et aussi pour Luke Evans. Et Matth... Bon ok, pour tous les autres aussi ! Parce que je suis une fille faible qui dit "hello" aux affiches dans la rue et aux écrans.

    Passons.

    Qu'en est-il alors de ces Trois Mousquetaires ? Et bien, j'ai tout simplement ADORE ! Le film dure près de 2h et on ne voit absolument pas le temps passer. Dès les premières minutes, on est dans l'action avec un Athos sorti de nul part, à l'air totalement blasé qui dégomme les vénétiens et roule un patin à Milady. Débarquent ensuite Aramis (il vole *hiiiiii*) et Portos (il casse les murs *hiiiii*). Et plus tard, le jeune et beau D'Artagnan. Entretemps, on a vu le Duc de Buckingham et Richelieu. L'un en bleu, l'autre en rouge. Je vous laisse deviner qui porte quoi !

    TheThreeMusketeers2011vsOfficialHDMovieTrailer22.jpg
    (*couine*)

    On s'en doute, on est là bien loin d'une adaptation fidèle au roman de Alexandre Dumas. On en est même très loin. Genre la distance entre Londres et Venise quoi. Mais vous savez quoi ? On s'en fiche. Parce que Les Trois Mousquetaires n'est clairement pas un film à aller voir pour son scénario mais bien pour tout ce qui l'entoure. Et de toute façon, on sait dès la bande-annonce comment ça va se finir : le méchant très méchant est puni, les gentils très gentils sont récompensés et le héros gagne le coeur de la damoiselle en détresse. Tout est bien qui finit bien comme on dit !

    Comme je disais, Les Trois Mousquetaires, vaut d'être vu pour tout sauf son scénario. Et en premier lieu pour ses acteurs ! Ils sont tous parfaits dans leurs rôles respectifs. Matthew MacFadyen et Logan Lerman en tête (oui, je suis objective !) Le premier campe un Athos blasé, ivrogne, blessé par Milady et rancunier. Le second, un D'Artagnan arrogant et sûr de lui. Un gars de la campagne, sans peur et sans reproche, qui cherche la bagarre et trouve toujours le temps de courtiser la belle entre deux coups de lames. J'étais déjà sous le charme dans Percy Jackson, je le suis encore plus ici.
    Les autres ne sont bien évidemment pas en reste. A commencer par Luke Evans qui joue un Aramis tout en finesse et retenue. Il parle peu, mais il parle bien. Et il porte des lunettes et il vole. Ray Stevenson est le grand et fort Porthos qui fonce dans le tas.
    Et alors, le cuir noir qu'est-ce que ça leur va bien au teint. *o*

    15.jpg
    (*hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii*)

    Du côté des méchants, le Duc de Buckingham semble tout droit sorti d'un clip des années 80 - coiffure et attitude qui vont avec. Orlando Bloom nous joue un Duc condescendant, à la limite du ridicule. Mais absolument génial. J'étais un peu sceptique quant au choix de Milla Jovovich pour Milady, mais finalement elle s'en sort bien. Elle joue bien la Milady hautaine et fière, toujours attirée par le plus offrant. Et j'adore sa moue boudeuse, très Milady-enne. (Et comme on serait en droit de s'y attendre avec un film avec Paul W.S Anderson aux commandes et Milla Jovovich, on a même à un petit clin d'oeil à Resident Evil) (ou alors c'est juste moi qui imagine des choses).

    TheThreeMusketeers2011vsOfficialHDMovieTrailer27.jpg

    Pour les secondaires, énorme coup de coeur pour Louis XIII ! Freddie Fox est vraiment adorable et son Louis prodigieux. Et belle surprise en découvrant Juno Temple en Reine Anne et James Corden en Planchet ! (Quand je vous disais que je m'étais arrêtée aux présences de Logan Lerman et Luke Evans !)

    Quant au reste... Les effets spéciaux sont époustouflants et très bien faits, et la 3D ne semble rien apporter d'intéressant au film (je l'ai vu en 2D et j'étais déjà bien soufflée). J'ai tout particulièrement aimé les "transitions" avec la carte d'Europe en fond, et les petites "figurines" (vous comprendrez ce de quoi je parle quand vous aurez vu le film) La musique est bien dosée, entrainante, et "pleine d'aventure" ! Un peu comme dans Sherlock Holmes mais en moins répétitive. Les décors sont magnifiques, et le Paris de l'époque bien reconstruit. Les combats sublimement chorégraphiés (ce qu'ils ont du s'amuser !), les dialogues qui font mouche et l'humour omni-présent rendent le tout encore meilleur.

    10.jpg
    ( 4 contre 40... ils sont fort ces mousquetaires !)


    Les Trois Mousquetaires c'est du gros n'importe quoi totalement assumé et terriblement jubilatoire. J'ai rigolé (énormément), j'ai couiné (lamentablement beaucoup) et j'ai passé deux fantastiques heures.

    A voir !

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 11 commentaires Pin it!