Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Real Vampires Don't Sparkle !

    J'avais prévu de vous faire un billet super sérieux sur la fac et les examens, mais je ne résiste pas à vous faire partager ce petit dialogue tiré de la série The Vampire Diaries. Petit dialogue qui m'a bien fait rigoler, et surtout fait penser aux copines ^^

    La série en elle-même ne vaut pas le détour. Trop politiquement correcte, trop fade, trop éloignée de l'histoire originale, trop niaise... mais il y a certains passages qui relèvent le niveau. Bizarrement c'est toujours des scènes avec Damon (joué par...Ian Somerhalder ^^)(et croyez-moi, je suis objective là !). Mais bon, je n'en suis qu'à l'épisode 4, donc wait & see avant de donner un avis définitif ! Qui sait ? Peut-être que Elena va finir par mourir, et qu'enfin, l'ordre des choses se rétablira *fingers crossed*

    Je disais donc : dialogue !!!

    Je vous situe le passage : Damon est un vampire. Caroline sa "copine" (du moment). Elle s'habille et lui passe le temps en feuilletant un livre. Vous comprendrez vite lequel :P

    00472.jpg

    Damon :  What's so special about this Bella girl? Edward's so whipped !
    Caroline : You gotta read the first book first. It won't make sense if you don't.
    Damon : Ah, I miss Anne Rice. She was so on it.
    Caroline : How come you don't sparkle? (BTW, Caroline est blonde si ça peut aider à comprendre xD)
    Damon : Because I live in the real world, where vampires burn in the sun.
    Caroline : Yeah, but you go in the sun.
    Damon : I have a ring. It protects me. Long story.
    Caroline : Will these bites turn me into a vampire?
    Damon : It's more complicated than that. You'd have to feed on my blood, then die, then feed on a human's, whole ordeal. This book, by the way has it all wrong !

     

    J'ai déjà dit que Damon était mon perso préféré ? *_* (Même si dans la série ils ont décidé qu'il serait le vil c*nnard de l'histoire alors qu'en fait il est pas du tout comme ça mon Damon =( !! )

    Enfin voila ! C'était l'instant dédicace du jour ^^

     

     

    Lien permanent Catégories : Séries 14 commentaires Pin it!
  • The man who sees life in blue...

    Un petit tour en Australie ça vous dit ? C'est parti alors, avec notre gentleman du jour (tout spécialement dédié à Nanou vu que c'est son sien à elle que personne ne touche ^^)

    Sam Worthington

    2lcr8km.jpg bezl81.jpg 345okrr.jpg

    Samuel Shane Whorthington est né le 2 aout 1976, dans le Surrey en Angleterre, mais a émigré alors qu'il n'était qu'enfant vers le pays des kangourous. Il étudia au John Curtin College of The Arts mais quitta l'école à 17 ans. A 19 ans, il accompagne sa copine à son examen d'entrée au National Institute of Dramatic Art de Sidney, mais la pauvre est recalée. Par contre lui, est admis il ne sait comment, ni pourquoi.
    Il sort diplomé du NIDA en 1998, à tout juste 22 ans, et se voit peu après acclamé pour son premier "vrai" rôle : Arthur Wellesley dans la pièce Judas Kiss.

    Il commence ensuite une carrière télévisée dans des séries telles que Rats, Backburner, et même Jag le temps d'un épisode. En 2000, il fait sa première apparition ciné dans le film australien Bootmen - où il incarne un voleur de voitures qui décide de monter un troupe de claquettes.

    1zmlcw8.jpg osfhoy.jpg

    Après cela, et même si le film lui a vallu une nomination, il enchaîne les seconds rôles dans des films comme A Matter of Life, jamais sortit en France, Mission évasion, avec Colin Farrell et Bruce Willis en tête d'affiche, avant d'obtenir un rôle plus important dans le films australien Dirty Deeds.

    Il obtient son premier grand rôle en 2003 dans la comédie policière Gettin' Square, mais ce n'est que l'année suivante avec son rôle de Joe dans Somersault qu'il obtient la notoriété méritée. Le film remporte 13 Australian Film Institute (l'équivalent australien des Oscars), dont celui du meilleur acteur pour Sam, et est présenté au Festival de Cannes en 2004 dans la section « Un certain regard ».
    En parallèle de cela, Sam change de "statut" et réalise un court métrage dont il signe le scénario, compose la musique et assure la photographie : Enzo.

    35k1tog.jpg normal_02.jpg

    Il obtient ensuite un rôle dans le film historique américain The Great Raid tourné sur sa terre natale avant de revenir à la télévision dans quelques épisodes de la série australienne Love my Way (photo), et d'incarner Macbeth (photo) au cinéma dans une adaptation de la pièce transposé dans le Melbourne actuel.

    2qn5tnm.jpg 20pojf4.jpg

    Sa carrière internationale a failli démarrer avec le rôle de James Bond, jusqu'à ce que Daniel Craig obtienne le rôle tant convointé. Qu'à cela ne tienne, s'il ne peut endosser le costume du célèbre espion, il ira jouer les petits hommes bleus sous la direction de James Cameron. En effet, ce dernier lui offre en 2008 le rôle principal de son nouveau film phénomène Avatar.

    zwx1rt.jpg 10xvgn4.jpg

    Le réalisateur fut tellement impressionné par sa prestation qu'il recommanda chaudement Sam aux producteurs de Terminator Renaissance. Voila donc Sam qui joue les mi-homme, mi-robot aux côtés de Christian Bale. 2009 aura été une année pleine d'action ^^

    normal_13.jpg normal_3877_3505108328.jpg

    Actuellement, on peut le voir voler sur grand écran à dos de Pégase, et en jupette dans le film Le Choc des Titans aux côtés de Liam Neeson, Ralph Fiennes, et Gemma Arterton (et dont Nanou a posté une review dans son Void ^^)

    cts001.jpg 1zgfcig.jpg

     

    Bonne découverte, et bon lundi !!

    Source photos : Sam-Whorthington.net

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 14 commentaires Pin it!
  • Ne jamais tomber amoureuse - Melissa Marr

    Challenge 1, livre 2 : check !

    15g7dj6.jpgTitre : Ne jamais tomber amoureuse (Wicked Lovely en VO)
    Auteur : Melissa Marr
    Résumé : Elle est fragile et mortelle. Il est cruel et séduisant. Ainsi commence la bouleversante histoire d'amour de Keenan et d'Aislinn.

    Le résumé que j'ai mis là, c'est celui qu'on trouve sur la 4ème de couverture. Et cette fois encore, je suis bien contente d'être passée outre le résumé car la vrai histoire n'a absolument rien, mais alors vraiment rien, à voir avec ce résumé sorti d'on ne sait où. A croire qu'ils n'ont pas lu le livre avant de faire la couverture...

    Elle, c'est Aislinn, et de fragile elle n'en est rien. Bien au contraire ! Aislinn est mortelle c'est vrai, mais fragile, vraiment pas - et ce grâce à son don. En effet, Aislinn a le don de Double-Vue, et ce don lui permet de voir les fés. Car voila de quoi parle Wicked Lovely : de fées et de fés (masculin du mot). Et Keenan est un fé, et plus précisément le Roi de l'Eté.

    Voila ce qui m'a donné envie de lire ce livre, sa première phrase :

    Le Roi de l'Ete s'agenouilla devant elle.

    J'aime tout ce qui sort un peu de l'ordinaire, alors quand je vois un livre qui parle de fés, de Roi de l'Eté, de Reine de l'Hiver et qui se passe dans le monde moderne, impossible pour moi de résister ! Et je suis bien contente de ne pas l'avoir fait.

    Sans être un coup de coeur, j'ai bien aimé le livre. Sans doute parce qu'il est "beau". Ca fait bientôt 1 mois que je l'ai lu, et j'arrive toujours pas à le définir par autre que "beau". Pas à cause de l'histoire (qui elle est un peu trop "fleur bleue" à des moments) mais plutôt à cause du "mythe" choisi. J'ai toujours aimé les histoires de fées, alors découvrir un livre les prenant pour thème principal, m'a ravie. Même si là on est bien loin des fées de Disney. Ici, les fées ne sont pas toujours des plus amicales, en particulier celles faisant partie de la cour de la Reine de l'Hiver (d'ailleurs, chaque fois que les fées de l'hiver sont mentionnées moi j'avais en tête les fées de l'épisode du même nom de Torchwood.)

    Même si comme j'ai dit, certains passages sont des plus "fleur bleue" (pour ne pas dire guimauvesques) et que le style de l'auteur n'est pas des plus transcendant, le livre est des plus plaisants et se lit relativement vite et bien.
    On se demande jusqu'au bout comment Aislinn va se dépêtrer de la situation où elle s'est retrouvée bien malgré elle : Keenan est le Roi de l'Eté, mais à la mort de son père, il a perdu grand nombre de ses pouvoirs au profit de la Reine de L'Hiver (sa mère). Pour rétablir l'ordre, et ramener le beau temps sur la terre, il lui faut une Reine - Aislinn donc. Mais Aislinn préfère sa vie de mortelle et continuer à vivre normalement avec sa grand-mère et... Seth - son meilleur ami, devenu petit ami, et l'être qui l'a maintient dans le monde "réel".

    Pour tout vous dire, l'histoire entre Seth et Aislinn ne m'a pas intéressée plus que ça, je l'ai trouvé plutôt "fade" et la plupart du temps, les scènes entre eux étaient trop fleur bleue à mon goût. Non moi ce qui m'a vraiment plu dans Wicked Lovely c'était le monde des fés... et Donia.
    Donia, est sans conteste mon personnage préféré du livre. Par amour, elle a suivit Keenan, a accepté de passer l'épreuve du bâton... et s'est retrouvé à la cour de l'Hiver, obligée de subir les attaques de la Reine de l'Hiver, et de vivre dans le froid éternel jusqu'à ce qu'une autre fille fasse la même "erreur" qu'elle : tomber amoureuse de Keenan. Voila l'explication du titre français - qui après reflexion n'est pas si faux (en tout cas, c'est toujours mieux que la couverture et le résumé choisis par l'éditeur !)
    Aislinn quant à elle, je l'apprécie essentiellement lors de ses scènes avec Keenan. A ces moments-là, on l'a sent forte et déterminée, elle sait ce qu'elle veut et ne veut pas, et - un peu grâce à Donia ^^ - elle en vient même à tenir tête au Roi de L'Eté. Seth lui est le copain idéal, sensible, protecteur, confiant mais surtout compréhensif. Il accepte les révélations de Aislinn, son choix, et surtout n'en veut en rien à Keenan.
    Parlons-en de Keenan. Il est décrit comme cruel, mais moi je ne trouve pas. C'est juste un fé, un Roi, victime de sa mère, qui se sent coupable d'avoir rendu Donia "de glace", et qui n'aspire qu'à rétablir l'ordre dans les saisons et dans les différentes cours - la preuve étant qu'il accepte sans broncher la décision finale de Aislinn...

    Sur certains points, c'est du déjà-vu, mais le seul fait d'avoir choisis des fées, suffit à rendre le livre intéressant. Il y a à ce jour 3 tomes (dont 1 seul traduit) et le 4ème doit sortir dans les prochains mois en anglais. Je ne vais pas acheter les suivants en anglais car quand c'est une série de livres, j'aime les avoir tous dans la même édition, mais je sais que malgré mon avis mitigé sur ce premier tome, je lirai les prochains tomes dès leur parution ^^

     

    Lu dans le cadre du Dark Side Challenge pour le côté "démoniaque" des fés des l'hiver.

     

    1zdbzab.jpg
    Lien permanent Catégories : Livres 17 commentaires Pin it!