Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Ginger... but not rude !

    Vous aimez Londres ? Oui ? Et bien tant mieux car c'est justement là que nous allons aujourd'hui, avec comme accompagnateur :

    Damian Lewis

    15_02.jpg15_06.jpg15_13.jpg

    Damian Watcyn Lewis est né le 11 février 1971, à St John's Wood, près de Londres. Damian a vécu avec ses parents et ses 3 frères et soeurs, dans une maison sur Abbey Road (la claaaaaaaaasse !), avant d'être envoyé à l'âge de 8 ans au pensionnat Ashdown House pour entrer quelques années plus tard à Eton College (la claaaaaaaaaasse !!) A l'âge de 16 ans, il a monté sa propre troupe de théâtre, et s'embarque quelques temps après dans un voyage autour de l'Afrique.
    Entre 1990 et 1993, Damian Lewis a étudié à la Guildhall School of Music and Drama, en même temps que Joseph Fiennes et Daniel Craig entre autres, et parmi ses professeurs figurait Colin MacCormac, membre de la Royal Shakespeare Company. D'ailleurs, à sa sortie de l'école en 1993 et ce jusqu'en 1998, Damian a joué dans de nombreuses pièces, dont la plupart furent avec la Royal Shakespeare Company !
    Il est remonté sur les planches londoniennes pour la saison 2003/2004 dans Five Gold Rings, aux côtés de Helen McCrory. Et puis ensuite en 2005/2006 dans Pillars of the community...

    EEEE.jpg pillars05.jpg

    Quand il n'est pas sur scène, Damian est devant la caméra. Son premier rôle hors théâtre, il l'a obtenu en 1993 dans le téléfilm Rik Mayall Presents Micky Love, où il a cotoyé certains des plus grands tels que Lizzie Bennet Jennifer Ehle, Alan Cumming, ou encore Peter Capaldi.
    Mais c'est à partir de 1995 que sa carrière hors-scène décolle. Cette année-là on le voit défier Hercule Poirot, pour l'année suivant se mesurer à l'inspecteur Frost.
    En 1997, Damian Lewis se retrouve abandonné sur une ile dans le rôle de Robinson Crusoe, et en 1999 il rejoint l'équipe de Warriors où il donne la réplique à Ioan Gruffud, Jodhi May et le futur mou du genou Mr Darcy, Matthew McFadyen - et où il fait une première apparition des plus... remarquables xD

    warriors-00003.jpg warriors-00036.jpg
    (ça m'apprendra à mettre le téléphone en bas xD)

    L'année suivante il se voit confier l'un des rôles principaux dans la mini-série Heart and Bones aux côtés de Sarah Parish (ou comment je vais pouvoir faire d'une pierre deux coups xD)
    Damian Lewis commencera le nouveau millénaire de la meilleur façon qui soit car Steven Spielberg l'engage en 2000 pour le rôle du Major Richard Winters dans la série Band of Brothers. Il continue ensuite son retour dans le passé en jouant Soames Forsyte dans l'adaptation de The Forsyte Saga en 2002.

    bob_still10.jpg forstye_still03.jpg

    2005 aura été l'année Damian Lewis car 3 de ses films sont présentés au Festival de Cannes : Keane, Brides et Chromophobia.

    Cette année là, il a aussi joué un résistant dans le téléfilm Colditz - ce qui me donne maintenant une 3ème bonne raison de le voir comme si Eve Myles et Laurence Fox suffisaient pas xD
    Toujours en 2005, Damian Lewis s'est retrouvé dans le rôle de Benedick dans la version moderne de Much Ado About Nothing produit par la BBC dans le cadre de son programme "Shakespeare Retold" (je vous posterais la review dans la semaine ^^)

    ado-00429.jpg ado-00546.jpg

    Après avoir joué les majors américains dans Band of Brothers, Damian joue les assassins russes dans l'adaptation ciné de Stormbreaker, le premier tome de la série des Alex Rider de Anthony Horowitz - film que j'ai une subite envie de revoir pour la euh... 5ème fois xD

    storm_still02.jpg storm_still03.jpg

    Dernièrement, Damian a joué les tueurs à gages reconvertis en patissiers dans The Baker (photo) (quand il veut il me fait des gâteaux *_*), les Prime Minister dans Confessions of a Diary Secretary (une sorte de biopic sur Tony Blair) et les évadés de prison dans The Escapist.

    De notre côté de la Manche (et de l'Atlantique xD) Damian Lewis est essentiellement connu pour son rôle de Charlie Crews, un flic réhabilité après avoir des années en prison alors qu'il était innocent dan la série Life (photo) - série qu'il va peut-être faloir que je me décide à regarder dans l'ordre (comment résister à un "ginger" qui passe son temps à manger des fruits ? xD)


    baker06.jpg
    charlie05.jpg

    Si vous voulez voir Damien, sachez qu'il est actuellement sur la scène du Comedy Theatre de Londres dans la pièce The Misanthrope (que je serais sans doute allée voir s'il n'y partageait pas l'affiche avec Keira Knightley...)

    misanthrope-stills49.jpg misanthrope-stills51.jpg

    Alors, prêtes à suivre les recommendations du ministère de la santé, ou vous êtes allergiques aux carottes ? ^^

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 13 commentaires Pin it!
  • Torchwood Books 1 à 3

    Comme prévu depuis trèèès longtemps, voila donc mes petites reviews sur les Torchwood Book. Comme il y en a une bonne dizaine (et que je les ai pas encore tous lus) on va y aller au fur et à mesure, et plus précisément 3 par 3 pour suivre l'ordre dans lequel ils ont été publiés.

    Alors avant de commencer, il faut savoir que mon tout premier Torchwood Book était le 6ème, The Twilight Streets, que j'ai tout simplement adoré et lu d'une traite - et tant pis pour les révisions, quand on le commence difficile de le lâcher avant la fin ^^

    Torchwood Book 1 : Another life
    Anotherlife_torchwood.jpgEcrit par : Peter Anghelides
    RésuméThick black clouds are blotting out the skies over Cardiff. As twenty-four inches of rain fall in twenty-four hours, the city centre's drainage system collapses. The capital's homeless are being murdered, their mutilated bodies left lying in the soaked streets around the Blaidd Drwg nuclear facility. Tracked down by Torchwood, the killer calmly drops eight storeys to his death. But the killings don't stop. Their investigations lead Jack Harkness, Gwen Cooper and Toshiko Sato to a monster in a bathroom, a mystery at an army base and a hunt for stolen nuclear fuel rods. Meanwhile, Owen Harper goes missing from the Hub, when a game in Second Reality leads him to an old girlfriend…
    Something is coming, forcing its way through the Rift, straight into Cardiff Bay.

    Contrairement à The Twilight Streets, il m'a fallu un peu plus de temps pour le lire. Quoique c'est sans doute dû au fait que bien que faisant aussi 250 pages, c'est écrit plus petit, donc il y a plus de choses.
    Et c'est là que le bât blesse : il y a trop de choses. Trop d'histoires en même temps, qui au final finissent - comme par hasard - par être toutes liées.  D'un côté on a un alien qui s'amuse à passer de corps en corps après leur avoir implanté un truc dans la colonne vertébrale. Et de l'autre on a Owen qui passe ses journées à vivre "another life" dans un jeu de réalité virtuelle en ligne. Jeu dans lequel il retrouve une copine qu'il avait largué je crois 6 ans auparavant... Copine qu'il veut maintenant faire engager à Torchwood... Mais où est le Owen qu'on aiiiimeeee ??? =(

    L'esprit de la série et des les personnages de la série n'ont pas été assez respectés à mon gout, et c'est vraiment dommage. Je pense que si j'avais commencé à lire les romans dérivés par celui-là, je ne serais pas allée plus loin... Mais comme je savais que par la suite ça s'améliorait, j'ai persévéré... Et j'ai bien fait ^^

    Torchwood Book n°2 : Border Princes

    Borderprinces_torchwood.jpgEcrit par : Dan Abnet
    RésuméThe End of the World began on a Thursday night in October, just after eight in the evening… The Amok is driving people out of their minds, turning them into zombies and causing riots in the streets. A solitary diner leaves a Cardiff restaurant, his mission to protect the Principal leading him to a secret base beneath a water tower. Everyone has a headache; there's something in Davey Morgan's shed; and the church of St Mary-in-the-Dust, demolished in 1840, has reappeared – though it's not due until 2011. Torchwood seem to be out of their depth. What will all this mean for the romance between Torchwood's newest members?
    Captain Jack Harkness has something more to worry about: an alarm, and early warning, given to mankind and held – inert – by Torchwood for 108 years. And now it's flashing. Something is coming. Or something is already here.


    Celui-là m'a déjà beaucoup plus emballée, même si le début est vraiment très très très bizarre : l'équipe compte un membre de plus. Au début j'ai cru que c'était juste un mauvais rêve de l'un d'entre eux mais en fait non. Et ça n'a non plus rien à voir avec ce qu'il se passait dans Adam. C'est vraiment très déstabilisant. C'est justement ce qui m'a plu. De plus, on découvre une nouvelle facette des personnages, et plus particulièrement de Gwen. Vous verrez en le lisant (si vous le lisez) mais son attitude dans le roman est en lien direct avec quelque chose qu'elle va faire dans la seconde partie des épisodes de la saison 1. Dis comme ça, c'est totalement incompréhensible, je sais, mais c'est parce que j'ai pas envie de vous spoiler...
    Mais là encore, un bémol : la fin est trop rapide... Le pourquoi du comment est certes expliqué, mais plutôt difficile à bien comprendre. J'ai dû m'y reprendre à deux fois pour bien comprendre le dénouement. Mais en dehors de ça, il était vraiment bien et surtout fidèle à l'esprit de la sérié !

    Torchwood Book n°3 : Slow Decay
    Slowdecay_torchwood.jpgEcrit par : Andy Lane
    RésuméWhen Torchwood track an energy surge to a Cardiff nightclub, the team finds the police are already at the scene. Five teenagers have died in a fight, and lying among the bodies is an extraterrestrial device. Next morning, they discover the corpse of a Weevil, its face and neck eaten away, seemingly by human teeth. And on the streets of Cardiff, an ordinary woman with an extraordinary hunger is attacking people and eating her victims.
    The job of a lifetime it may be, but working for Torchwood is putting big strains on Gwen's relationship with Rhys. While she decides to spice up their love life with the help of alien technology, Rhys decides it's time to sort himself out - better music, healthier food, lose some weight. Luckily, a friend has mentioned Doctor Scotus' weight loss clinic.


    Ça s'améliore à partir de celui-là. On sent que Andy Lane a lu les précédents, il y fait même référence une ou deux fois. A un moment il fait même référence à une scène de l'épisode 2 de la saison 1 (quand Owen se retrouve nu dans les cellules ^^). Mais nom d'un Tardis, qu'est-ce qu'il est gore ! On a droit à une histoire de cannibalisme, et les descriptions sont très... "éloquentes" on va dire... Un petit conseil : évitez de le lire pendant le goûter.
    La fin est logique, compréhensible, et bien en accord avec l'esprit de la série : tout ne se finit pas bien pour tout le monde !
    J'ai bien aimé ce tome parce qu'il nous montre le Owen qu'on aime : le Owen cynique mais qui au fond tient aux gens, et aimerait pouvoir tous les sauver. Et puis surtout ce tome a fait remonter Gwen dans mon estime : elle sent qu'entre elle et Rhys les choses sont en train de changer, et elle met tout en oeuvre pour sauver leur relation ! C'est vraiment après la lecture de Slow Decay que j'ai commencé à réellement apprécier la Gwen de la série (même si j'avoue qu'elle m'énerve encore à des moments)


    Les 3 premiers tomes ont tous le même défaut majeur : ils sont très répétitifs. A chaque fois, on a droit à une nouvelle présentation de la team ! Ça passe dans le premier, mais après, ils pourraient éviter. C'est bien gentil, mais on les connait deja les membres de la team :P
    Pour en avoir lu déjà 6, je peux affirmer que ce ne sont pas les meilleurs, mais ils valent tout de même la peine d'être lus. Ne serait-ce que pour les savoureuses répliques de Jack ^^

    Et puis, ces tomes ont beau tous avoir le même défaut, ils ont assi tous la même qualité : nous "montrer" ce qu'on ne voit pas dans la série. Beaucoup de questions qu'on se pose en regardant les épisodes trouvent leur réponse dans l'un des livres.
    L'exemple le plus pertinent étant sans doute la question que tout le monde se pose en regardant "Cyberwoman" : Comment Ianto a-t-il fait pour cacher Lisa dans les sous-sols du Hub aussi longtemps ?
    La réponse se trouve dans les livres: Ianto a accès à toutes les pièces du Hub, il a toutes les clés, les codes... et il est en charge des archives qui sont situées dans les sous-sols. Il peut aller à sa guise dans tout le Hub, et connait tous les recoins comme sa poche, alors cacher Lisa s'est avéré une chose des plus faciles pour lui ^^ (l'est intelligent mon Tea Boy *_*)

    La suite au prochain numéro ^^

    Lien permanent Catégories : Livres 8 commentaires Pin it!
  • Sanguine - [Cynthia Leitich Smith]

    Mon premier billet livresque pour un challenge... Que d'émotions *_*

    intervista028-2009-167b6ce.jpgFiche d'identité :

    Titre : Sanguine
    Auteur : Cynthia Leitich Smith
    Résumé : Depuis la mort de ses parents, Quincie, lycéenne de 17 ans, gère le restaurant familial avec l'aide de son oncle. L'affaire périclitant, celui-ci lance l'idée d'un établissement thématique Sanguini, un restaurant vampirique. Quand le chef cuisinier est assassiné, tout bascule. Le beau Kieren, à demi-loup-garou est-il l'assassin ? Et que cache le troublant Brad, embauché comme nouveau chef cuisinier ? Entre vrais loups-garous, faux vampires et authentiques criminels, Quincie court un danger à la fois terrible et excitant...

     

    Sur la quatrième de couverte il est marqué :

    "Thriller gothique et quête amoureuse, Sanguine est un roman fascinant qui porte à l'incandescence ce nouveau phénomène littéraire qu'est la "bit-lit".

    Alors comment dire... Je vois la "quête amoureuse" mais le "thriller gothique" et le "fascinant" ont dûs se perdre en chemin O_o C'est bien dommage car le roman avait quand même un fort potentiel, mais Cynthia Leitich Smith n'a pas réussi à l'exploiter à fond.

    L'auteure nous emmène dans un monde où les vampires se transforment en loup et où un humain peut devenir vampire avec un simple goutte de sang vampire. Un monde où les loups-garou sont considérés comme des "mutants". Un monde où ces vampires et loups-garou se mêlent aux humains... mais aussi aux chats-garou, oppossums-garou et autres garou du genre.

    Pour le coup, c'était plutôt original cette histoire de "mutants", mais le problème c'est qu'à aucun moment l'auteure ne nous explique le pourquoi du comment. Une phrase expliquant pourquoi on les nomment "mutants" n'aurait pas été de refus. Ca nous aurait aidé à éclaircir certains points, et surtout ça aurait évité d'avoir l'impression d'une histoire baclée, un peu comme si elle avait eu l'idée un matin de dire que ce serait des "mutants" mais sans avoir réfléchi au "background" de l'histoire. Pas bien...

    Comme je disais, le "thriller" et le "fascinant" se sont perdus en chemin car pendant ma lecture je n'ai senti ni l'un,ni l'autre. A moins que le "thriller" ne concerne l'enquête inexistante sur l'assassin du chef-cuisinier ? Le "fascinant" par contre, je suis catégorique, il est passé à travers la Faille !! Arrivé à la moitié du livre j'avais envie de passer à autre chose, mais challenge obligeant et mon optimiste ma curiosité ayant prit le dessus, j'ai continué la lecture espérant que peut-être j'accrocherais avec la suite. Raté.

    Le livre compte 338 pages, et c'est à partir de la page 277 qu'il commence à se passer quelque chose d'intéressant. Avant, tout ne tourne qu'autour de l'ouverture du restaurant. Et après l'ouverture du restaurant, ça tourne autour... du restaurant. 
    Bon, j'exagère, de temps à autres on a droit à un paragraphe sur Kieren et son départ prochain dans une meute, ainsi qu'aux complaintes de Quincie sur le fait que ses tentatives de rapprochement avec Kieren sont vaines, et que Brad est grand et drôle et à l'écoute et beau et que OMG, il la drague !!

    Dis comme ça, ça donne l'impression que le roman est nul... J'irais pas jusqu'à dire qu'il est nul, mais décevant c'est certain.
    A lire seulement si vous avez des heures à perdre devant vous, autrement vous pouvez passer votre chemin ou vous tourner plutôt vers autre chose - comme par exemple Comment se débarrasser d'un vampire amoureux ? qui dans le genre est moults fois mieux ^^

     

    dark-side.jpg

    Lien permanent Catégories : Livres 12 commentaires Pin it!