Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Pouvoir des Six - Pittacus Lore

    Le Pouvoir des Six
    The Power of Six
    Auteur : Pittacus Lore
    Editeur : Baam!
    Tome : The Lorien Legacies - 2/3

    00575584-8dbf-4731-b28d-5c02dbccc5a3_zpsfb52cabe.jpg

    Résumé : Ils se rapprochent. Ils nous traquent. Ils sont au courant pour le courant pour le Sortilège et Ils connaissent nos Dons. Ils en savent trop. Ils nous retrouverons. Nous ne serons plus jamais en sécurité. Nous devons nous réunis et nous battre. Nous sommes votre seul espoir.

    Pour commencer, je dois avouer une chose : au bout de deux tomes, je ne comprends toujours pas le "nous sommes votre seul espoir". Pour l'instant, les Mogadoriens ne s'en prennent pas aux humains. Enfin si, mais seulement à ceux qui se mettent en travers de leur chemin ou bien qui peuvent leur donner des informations sur les Gardanes. Mais autrement, rien. On verra ce qu'il en est dans le final.

    Contrairement au premier tome qui se consacrait uniquement à John/Numéro Quatre, dans Le Pouvoir des Six nous faisons la connaissance de Marina/Numéro Sept, qui vit en Espagne - le roman alterne alors passages racontés par l'un puis par l'autre. Les passages avec Marina sont plus personnels et surprenants - je ne m'attendais vraiment pas à un tel récit. Les années que Marina a passées sur Terre ont été bien différentes de celles des autres Gardanes : tandis que les autres n'ont cessés de fuir, "Marina" et sa Cepâne, "Adelina", ont trouvé refuge dans une église.

    Marina est peut-être resté toutes ces années avec Adelina, mais elle n'en était pas moins seule pour autant : au fil des ans, Adelina s'est détournée de sa mission, pour ne pas dire l'a totalement oubliée. Marina, de son côté, n'a cessé de chercher les autres Gardanes dans l'espoir d'un jour les rejoindre. En attendant, elle essaye de gérer ses dons - seule. Par la suite, on fait en même temps que Marina la connaissance de deux personnages de la plus haute importance.

    On retrouve aussi John, Sam et Six (et Bernie Kosar) toujours en fuite. La différence étant que cette fois, ils ne font pas que fuir les Mogadoriens : soupçonnés de terrorisme, John et Sam sont désormais traqués par le FBI. Dans ce tome on trouve l'action qui manquait dans le précédent. Excepté les quelques passages avec Marina, quand on est avec John, Sam et Six, il n'y a pas de temps mort. Les batailles sont décrites avec tellement de détails qu'on se représente la scène au moment où on l'a lit.

    J'aime toujours autant les personnages. Ils ont une mission à accomplir, un monde à sauver et ils sont forts grâce à leurs Dons, mais quand ils n'ont pas à se soucier des Mogadoriens, ils ont des préoccupations bien humaines, ils redeviennent des ados comme les autres, avec leurs problèmes et leurs doutes. Ils n'ont pas peur d'en parler - ni de pleurer d'ailleurs. Et cela les rend encore plus attachants. Numéro Six reste par contre mon personnage préféré ! (j'ai d'autant plus hâte de me plonger dans le troisième tome sachant qu'elle fait partie des narrateurs). Mais je ne demande qu'à mieux connaitre un autre Gardane rencontré vers la fin... Et sinon, Sarah ne sert toujours à rien.

    Je me suis rendue compte en lisant ce second tome d'à quel point cette trilogie est captivante - que ce soit au niveau de l'intrigue, des personnages, de l'action. Les rebondissements s'enchainent, les révélations sont inattendues, le style est prenant, l'humour est présent, et c'est difficilement qu'on s'oblige à refermer le livre quand vient le moment d'aller remplir ses obligations...

    En résumé, un second tome encore meilleur que le précédent 413 pages et pas le temps de souffler !

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!