Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1789 - Les Amants de la Bastille | Une révolution ratée ?

Samedi soir (le 29/09), j'ai eu la chance d'assister à la répétition générale de la nouvelle comédie musicale 1789 - Les Amants de la Bastille.

20121001_093430_zps52816025.jpg

Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, ou peut-être pas, en tout cas, voilà le pitch officiel des flyers :

Nous sommes en France au printemps 1789, la famine, le chômage dévastent les campagnes et les villes. La révolte gronde tandis qu’à Versailles la Cour de Louis XVI, insolente et frivole, continue de dépenser sans compter l’argent de l’Etat. Issus de ces deux mondes qui se redoutent et s’affrontent, Olympe et Ronan n’auraient jamais dû se rencontrer. Lui, jeune paysan révolté par les injustices qui l’ont privé de sa terre, monte à Paris pour conquérir la Liberté. Elle, fille de petite noblesse, gouvernante des enfants royaux à Versailles, se dévoue corps et âme au service de sa souveraine, la reine Marie Antoinette. Et pourtant… Pris dans les fièvres et le tourbillon de la révolution naissante, Olympe et Ronan plongeront ensemble dans les intrigues les plus folles et les plus romantiques. Ils vont s’aimer passionnément, se perdre puis se retrouver. Accompagnant les plus hauts personnages de leur temps tels Danton le magnifique, Camille Desmoulins journaliste fougueux ou Jacques Necker l’austère ministre du Roi, ils connaîtront les soubresauts de la Grande Histoire. Leur amour les mènera jusqu’au matin du 14 juillet 1789, au pied d’une des prisons les plus sombres et les plus mystérieuses de Paris, la Bastille, pour y vivre l’événement qui scellera à tout jamais leur destin mais aussi marquera l’émergence d’un monde nouveau, l’envol de nouvelles promesses de Liberté, et de fraternité entre les hommes.

Qu'en ai-je pensé ? Un peu comme pour Bourne - L'héritage en fait : décevant et frustrant. Les mots sont dits. Vous pouvez arrêter dès à présent de lire, vous vous doutez bien que ce qui vient ne sera pas une suite d'adjectifs qualificatifs positifs. Mais j'espère quand même que vous continuerez, parce qu'un peu d'objectivité ne fait de mal à personne. Je ne cherche pas à détruire le spectacle, juste à pointer les bons et mauvais points. Qui sait, cela donnera peut-être des idées d'amélioration à l'équipe de création.

Une intrigue baclée, une chronologie à revoir :

Le principal défaut du spectacle tient en un mot : le livret (= l'ensemble des tableaux chantés/dansés et des séquences de dialogue). Le livret a été écrit par Dove Attia et François Chouquet, à qui l'on devait déjà ceux de "Le Roi Soleil" et "Mozart, l'Opéra Rock" - ceux ayant assisté à l'un ou à l'autre savent donc que c'est là un gage de qualité. Oui. Mais non. A trop vouloir bien faire, ils se sont plantés.

Deux histoires se mêlent : la romance entre Olympe et Lazare Ronan et le soulèvement du peuple contre le roi. Les deux histoires sont censées être liées, souvenez-vous "Pris dans les fièvres et le tourbillon de la révolution naissante, Olympe et Ronan plongeront ensemble dans les intrigues les plus folles et les plus romantiques." Sauf que : la romance est ridicule - nos deux tourteraux se voient une fois, plus le lendemain et ça y est, c'est l'amour fou à la vie à la mort. Et quand je dis se "voir" c'est vraiment "se voir", ils parlent très peu... Je n'ai ressenti aucun amour, aucune alchimie... Je ne demande pas à ce que leur histoire dure 2h mais par, exemple, moins de Ramard et plus de scènes entre nos deux amants aurait été préférable. Le soulèvement, quant à lui, est minime : quelqu'un qui ne serait pas à jour dans son histoire de France (et il y en a !), aura énormément de mal à suivre. Il lui faudra avoir lu en détail le programme pour comprendre qui est qui, qui fait quoi, et quand.

1789- les amants de la bastille,dove attia,albert cohen,matthieu carnot,louis delort,rod janois

Voilà un autre point à revoir : la chronologie. Soit on nous montre les souverains à la Bastille (à la limite, leur fuite), soit on ne nous montre rien, mais surtout, on évite la guillotine, laissant croire qu'on est en 1793 ! Peut-être est-ce simplement une mise en scène symbolisant sa déchéance, mais tout le monde peut ne pas le comprendre ainsi. Par ailleurs, je regrette énormément que Louis XVI soit représenté comme un abruti et Marie-Antoinette comme la "reine à la brioche". Une révision s'impose.

Les tableaux s'enchaînent sans aucune transition convenable - souvent, on ne sait même pas ce qu'ils sont censés représenter. Les tableaux chantés arrivent à l'improviste et les séquences de dialogues sont souvent inutiles. Sur ce dernier point, je pense notamment aux trop nombreux tableaux avec Ramard - mais faites-le donc taire un peu ! Je n'ai rien contre un peu d'humour, mais il ne faut pas en abuser. C'est drôle la première fois, c'est lourd et totalement déplacé dans un tel contexte toutes les fois suivantes. J'aurais trouvé plus intelligent et intéressant d'avoir davantage de scènes entre Ronan et sa soeur Solène. Ou entre Ronan et Olympe comme dit plus haut.

1789- les amants de la bastille,dove attia,albert cohen,matthieu carnot,louis delort,rod janois


Une mise en scène minimaliste et peu révolutionnaire :

1789 ! C'est la Fronde révolution ! Le peuple a faim, des gens meurent, la colère gronde ! On veut du sang des cris, des bagarres, de la révolte ! Oui. Mais non. C'est mou, ça manque de rythme. Il n'y a quasiment aucune mise en scène et les décors - bien que très beaux et réussis - manquent quelque peu de "magie" : vu le prix des places, on est en droit de s'attendre à quelque chose de grandiose (le PDS permet de telles extravagances, Dracula l'a clairement démontré !) pas à de simples images symbolisant les lieux, projetées sur des toiles blanches. Pour ne rien arranger, de nombreuses scènes ne sont pas sans rappeler des tableaux de productions précédentes (notamment Le Roi Soleil et Mozart, voire même Dracula qui n'est pourtant pas d'eux !), et ce qui aurait pu être un joli clin d'oeil finit par exprimer un petit manque d'originalité.

On veut du spectacle aussi, pas juste des chanteurs (voire danseurs parfois) plantés au milieu de la scène, limite statufiés. Faites les danser, courir, sauter... bouger ! Et faites les crier surtout ! S'il vous plait, si vous, créateurs du spectacle, me lisez : faites crier Olympe devant la Bastille ! Faites-la crier un bon gros coup - à la limite, faites-la crier une seule fois et passez l'enregistrement après  si vous avez peur qu'elle perde la voix (ce sera toujours mieux que le silence). Donnez-nous de l'émotion, de la passion, on veut frisonner, pleurer, sursauter... On veut y croire, tout simplement.

1789- les amants de la bastille,dove attia,albert cohen,matthieu carnot,louis delort,rod janois

Des artistes au point :

Certes, à me lire, on pourrait le croire, mais non, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : tout n'est pas à jeter dans 1789 - Les Amants de la Bastille. Les costumes et décors sont vraiment réussis (je pense notamment à "Je mise tout"), les chansons sont toujours aussi belles, et tous les artistes de la troupe de haut niveau - aussi bien chanteurs que danseurs (même si certains de ces derniers doivent se sentir frustrés de bouger aussi peu). Malgré mon énorme déception en découvrant que Lazare avait disparu au profit de Ronan, je dois avouer que Louis Delort s'en sort relativement bien, dans un style différent. Là où Matthieu Carnot aurait interprété un Lazare révolutionnaire et déterminé, Louis Delort joue un Ronan plutôt naif et bercé d'illusions.

Ma préférence va au premier, c'est certain (j'ai toujours aimé les rebelles ténébreux). Quand on passe des mois à écouter une version spécifique d'une chanson, quand on s'habitue à cette version, il est difficile après d'en apprécier une autre autant que l'original. Je regrette beaucoup le changement qui a été fait sur "Maniaque" (je n'ai d'ailleurs absolument rien compris au tableau, tellement c'est rapide et confus) même si je le comprends, au vu des circonstances. Je suis donc d'autant plus ravie que "ma" chanson ("Le temps s'en va") ait été supprimée plutôt que reprise par Louis - laissez-moi un peu de magie.

Le solo de Matthieu Carnot (devenu maintenant le Comte de Peyrolles) dans l'acte II vaut à lui seul le déplacement. En fait non : le solo du comte ET les claquettes de Robespierre sur "A quoi tu danses ?" dans ce même acte ! Voilà chers créateurs, c'est ce genre de tableaux qu'on veut ! Demandez donc à Sebastien Agius et Matthieu Carnot de coacher les autres ! Et toi, Rod Janois, laisse-toi donc aller sur "Hey Ah !", rappe si tu le veux. C'est la Révolution, diantre ! Vous êtes des artistes de talents, alors improvisez, montrez que vous croyez en vos idées !

Au final, 1789 - Les Amants de la Bastille s'avère être un spectacle fort peu révolutionnaire, qui manque de cohérence et de rythme. Et de Lazare.

17896_zps71d184a0.png

Malgré mes critiques négatives, je sais que je retournerai voir le spectacle, au moins deux fois même. Parce que c'était la répétition générale et que j'ai envie de croire que, pour cette raison, ils ne se sont pas donnés à fond. Et puis, je n'aime pas rester sur un avis négatif après une seule expérience.

La première au Palais des Sports aura lieu le 10 octobre prochain. Ce qui leur laisse un peu plus d'une semaine pour corriger les défauts. C'est court, mais faisable. Je sais que toute l'équipe peut nous offrir quelque chose de magique. Alors qui sait, mon avis changera peut-être à ce moment-là.

Lien permanent Catégories : Sorties 15 commentaires Pin it!

Commentaires

  • aïe aïe aïe ! on m'a offert les places pour mon anniversaire et du coup je redoute un peu le spectacle. J'ai pensé la même chose que toi pour les décors, ça m'a rappelé "le roi soleil". J'ai l'impression que ce spectacle n'est pas au point (s'ils commençaient en janvier au lieu d'octobre ça serait peut-être mieux pour eux !), le casting a été terminé il y a peu de temps, des chansons disparaissent, des acteurs changent de rôle (et franchement je me serais bien passé du gars de "the voice", je trouve qu'il n'a pas sa place ici) bref, je commence sérieusement à être déçue! Parce qu'un spectacle bâclé à 90€ la place... ça fait cher payé !

  • En effet, le spectacle n'est pas au point, et j'ai cru comprendre que de nombreuses personnes ayant assisté à la répétition sont ressortis du PDS avec la même impression. Et c'est vraiment dommage car on sait qu'ils sont capables de quelque chose de magnifique !
    Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé, mais j'espère qu'ils prendront en considération les critiques du public présent samedi et qu'ils essayeront au mieux de rectifier certaines choses (personnellement, deux choses me suffiraient : plus de mouvement de la part des chanteurs et entendre Olympe crier ! Le reste, je ferai avec :) )

  • J'en avais entendu parler de loin, et j'y pensais éventuellement comme cadeau pour mes parents à la prochaine occasion mais je pense que je vais zapper...

  • Non, ne zappe pas ! Pas encore en tout cas, garde l'idée dans un coin. Comme je disais, c'était la répétition générale, et d'ici à ce qu'ils arrivent en Belgique, ils peuvent rectifier tout ça ! Je vais y retourner, j'aurais les moyens de comparer et à ce moment-là, je pourrais te dire si tu peux ou pas abandonner l'idée :)

  • Je suis totalement en accord avec ces critiques, en l'ayant vu, non pas à la répétition générale, mais ce samedi 27 octobre à 20H30!
    Pour une Révolution c'est un peu molasson...
    Et j'ajouterais même que la musique avant l'entracte au refrain héhéohohoh, est un peu simpliste pour être une chanson révolutionnaire ...
    Mais à chacun son jugement !

  • Oh, quelqu'un d'objectif ! Ça fait plaisir à lire, merci !
    Je suis retournée voir le spectacle jeudi dernier (le 25) et je dois avouer que cette seconde fois m'a bien plus plu. Entre la répétition générale et le spectacle, de nombreux changements ont été faits et les 2h30 de spectacle passent de manière beaucoup plus agréable! Malgré tout, mon avis reste mitigé car il y a encore des choses qui auraient mérités d'être arrangées pour en faire quelque chose de comparable au Roi Soleil... (qui reste à ce jour à ce jour l'un des meilleurs que j'ai vu en France)

  • Je ne suis pas du tout d'accord avec ce que vous dites. Ce spectacle est une vraie réussite : les décors sont magnifiques et les chansons aussi !
    Certes tout n'est pas parfait mais ça n'empêche que c'est un superbe spectacle qu'il serait dommage de rater.

  • moi aussi je ne suis pas du tout d'accord avec vous c'est un spectacle grandiose !! tout au long on en prends pleins les yeux !! et on passe pas plusieurs emotions !! j'adore ce spectacle et les chansons la troupe est génial les chanteurs sont tres accesible.
    moi je dit que c'est un spectacle a voir et a revoir !!

  • Quelle déception ! À côté de Mozart l'OPéra Rock, j'ai trouvé ça plus que médiocre. L'histoire est plus que molle, tout est mélangé, on comprend difficilement, j'avais l'impression d'être devant une mise en scène des Fourberies de Scapin. Razar est plus que lourd, les costumes sont pauvres, les femmes révolutionnaires sont assimilées à des prostituées, elles font sales. Et la romance des amants ? "Je veux vivre au bord du vide".... On a qu'une envie c'est lui répondre "et bah vas y saute ça fera un peu d'action". Bref, 2h30 de spectacle, 2h30 d'ennuie. Heureusement certains chanteurs relèvent un peu le niveau (Robespierre notamment). Bref, une révolution inexistante. Dove où est passé ton talent ?

  • Je corrige, je voulais parler de "Ramard".

  • Au risque de me faire lynché, personnellement je n'ai pas du tout aimé Mozart l'Opéra Rock. Alors certes Ramard est un peu lourd mais les chansons sont magnifiques, la mise en scène splendide et pour ce qui est de l'histoire, certes un peu décousue, elle est vraisemblable et les personnages ont vraiment de la profondeur contrairement à Mozart où seul Salieri était un peu complexe.
    Là on rencontre une Marie-Antoinette déchirée entre luxe/pouvoir et passion qui va vivre une descente aux enfers, une Olympe qui, même si c'est un peu pataud, est déchirée entre devoir et passion également. Alors si l'histoire des amants est très présente (et pas qu'entre la dame de compagnie et le petit paysans révolutionnaire). Alors oui ce n'est pas très recherché mais c'est magnifique !
    Et contrairement à la présentation "trop" de MLOR celle de 1789 reste épurée et surtout travaillée.

  • J'ai pu très sérieusement parler du spectacle avec l'un des artistes dont je ne citerais pas le nom. Celui-ci m'a dit qu'au contraire de MOR les scènes se succédaient avec une fluidité incroyable mais qu'au contraire de MOR, il manquait une chanson vraiment spéciale. Je ne pense pas que 1789 et tous les autres spectacles se ressemblent, parce que niveau chorégraphie ce n'est pas la même personne et je trouve que Giulliano, le metteur en scène, a fait un travail magnifique. J'ai vu le spectacle en tout 4 fois, ces 4 fois ont été merveilleuses. J'y retourne au PDS en novembre, et je sais qu'il y aura 4 scènes en plus, vu qu'ils rajoutent 4 chansons (cf. la twitcam de Dove et Albert en fin juin).

    Ramard, je ne le trouve pas lourd. Son seul point faible je dirais, c'est l'allusion à certaines choses qui n'existaient pas (comme quand, en parlant de la Reine, il dit : "avec sa perruque à la con, on dirait un autobus"). Sur ça, je pense qu'on perd un peu le fil de l'histoire ancienne, on reste trop ancrés dans notre temps et c'est bien dommage parce que sans ça, je pense qu'on pourrait facilement se laisser bercer par cette histoire.
    Après, tout dépend des sentiments ressentit par chacun, comment chaque personne reprend l'histoire. Dans votre résumé vous êtes en train de dire que vous n'avez rien ressentit. Moi au contraire : j'ai sursauté, rigolé, pleuré. Le spectacle m'a touché, d'autant plus que je trouve que l’enchaînement de "Sur ma peau", de la prise de la Bastille et des droits de l'homme est vraiment fort. J'en frissonne à chaque fois.
    Cela n'empêche que, je trouve que l'Amant est beaucoup plus mit en avant que l'Amante. Peut-être est-ce une question d'argent ? Bah oui, avec Louis Delort en Amant...! (quand on voit que sur la page facebook du spectacle, ils ont fait tout un baratin pour le single de Louis alors que rien n'a été dit pour Mathieu, qui faisait un concert avec son groupe Caravage. J'adore Louis mais là, question d'argent ils savent faire pour ramener les petites filles de 12 ans totalement hystériques...!)

    Bref. Le spectacle a beaucoup de qualités, beaucoup de défauts. Dove et Albert le savent. Mais ça n'empêche que pour moi, c'est l'un des plus beau spectacle que je n'ai jamais vu. Un spectacle épuré, travaillé et au contraire de ce que vous pouvez penser, je trouve que ça bouge. On va pas tuer les danseurs non plus ? Parce qu'il n'y a pas que sur scène que ça grouille de partout, c'est une vrai course dans les coulisses et n'oubliez pas non plus qu'ils le font plusieurs jours par semaines, deux fois dans le même jour parfois et que le rythme est élevé. J'en sais quelque chose, même si ce n'est seulement que pour un petit gala de danse de fin d'année. La préparation, l'échauffement, le gala en lui même, tout ce qu'il y a entre les danses, l'agitation, etc...tout ça reste très fatiguant même pour une seule et unique fois. Alors imaginez de le faire plusieurs fois par jour, tous les jours presque et avec le voyage en plus quand ils sont en tournée. Je sais que c'est leur métier mais il arrive à un moment où faut voir qu'ils sont épuisés. C'est tout autant dur que d'être maçon. Et faut compter qu'en dehors du spectacle ils font d'autres choses pour certains !

    Bref ! ;)

  • Je ne souhaite pas polémiquer sur le spectacle que j'ai personnellement adoré car chacun son avis mais je souhaiterai juste soulever un point. Vous dites que l'amour entre Roman et Olympe naît trop rapidement, mais vous parler également du Roi soleil comme l'un des meilleurs spectacles ( et je suis tout à fait d'accord) mais vous avez l'air d'oublier que dans le roi soleil l'amour entre Louis XIV et Marie se fait en un seul regard également même si pour le coup il y a une danse qui suit mais l'amour naît quand même de leur premier regard. N'oubliez pas que ces mises en scènes sont là pour nous faire rêver et sans être forcément naïve qui n'a jamais rêvé au grand amour et au coup de foudre ? Et là nous le retrouvons clairement pour nous en mettre plein la vue.

  • J'ai été très déçue par 1789... Comme dit dans l'article, les tableaux s'enchainent sans transition, j'ai trouvé les chanteurs très statiques à certains moments (souvent plantés au milieu de la scène, face public, sans bouger d'un pas durant toute la chanson)... Mais ce qui m'a le plus déçue, c'est le côté "gentils révolutionnaires" contre "méchants monarchistes"... Louis XVI très puéril, semblant se moquer des Etats Généraux (ce tableau est le plus décevant je pense, Marie-Antoinette pensant qu'à elle, comte d'Artois manipulateur et à côté, on a un Camille Desmoulins plus que naïf, un Danton pacifiste (alors qu'il a aidé à la mise au point de la guillotine...) etc!
    A côté, les costumes, les décors, les chansons, les danseurs étaient très bien (y a quand même des côtés positifs :))

    Donc voilà, je l'ai vu mais je ne le reverrais surement pas

  • Franchement je ne suis pas DU TOUT d'accord avec vous. Vous rabaissez énormément le spectacle et dites très peu de bien. D'ailleurs vous commencez à dire un peu de bien mais ça ne dure pas bien longtemps. Par toutes les critiques que vous faites, vous découragez certaines personnes à aller voir le spectacle ce qui est dommage car c'est un très beau spectacle. Si Dove Attia et Albert Cohen ainsi que Giuliano Peparini ont lu votre article, ils ont dû être blessé. 1789 les amants de la bastille est un spectacle à part, qui ne ressemble pas (mis à part une ou deux scènes mais très peu) aux anciens spectacles des deux producteurs. Vous voudriez faire crier Olympe à la fin et passer un enregistrement tout le reste du temps ?! Ce ne serai plus du live ! Et quel intérêt ?? Les scènes d'humour de Ramard ne sont pas de trop ! Elles permettent de ne pas avoir seulement de l'histoire lors du spectacle. Ensuite, vous disiez que Sébastien Agius et Mathieu Carnot devraient coacher les autres seulement certains ont plus d'expérience que d'autres... Je suis consciente que vous donnez seulement des conseils à Rod Janois mais n'oubliez pas que c'était sa première expérience de comédie musicale. Il était juste compositeur donc de passer à la scène n'est pas forcément facile. Surtout qu'il se débrouille bien ! Je n'ai pas fait dans l'ordre mais ce n'est pas grave. Quand vous dites que le "pitch officiel" est "décevant et frustrant" c'est n'importe quoi ! Vous vous attendiez à quoi ?? Le "pitch officiel" (comme vous dites) est complet et raconte bien l'histoire du spectacle.
    Le livret est très bien et énormément de personnes le dises. Dans votre partie sur "la romance est ridicule" vous dites , pour résumé, que les amants de voient une fois et de suite s'aiment "à la vie à la mort". Le spectacle ne dure que 2h ! Il n'y a pas le temps pour que Olympe et Ronan se tourne autour trop longtemps. Si il y avait moins de Ramard plus des amants, à quoi aurait il servi ? Il ne fait déjà pas parti des personnages les plus présents alors si vous lui retirez des scènes ! Est ce si compliqué de repérer les amants, comprendre que le comte d'Artois est le frère du roi etc? Je connaissais vraiment juste les bases de la révolution et j'ai très bien suivi ! Les séquences de dialogues ne sont pas inutiles puisque cela sert à la transition ! Car vous êtes marrant, comment la marquer cette transition, si ce n'est par des dialogues ? Comme je l'ai dit précédemment, ils ne pouvaient pas mettre plus de scènes entre Olympe et Ronan car le spectacle est d'une durée déterminée et donc encore moins de scènes entre Ronan et sa soeur. "Une mise en scène minimaliste" peu de gens sont d'accord avec vous. Giuliano est un très bon metteur en scène et il a fait un très bon boulot. "Peu révolutionnaire" ah bon ? Ils font pas du tricot pourtant ! On le voit quand même assez bien et par la mise en scène et par le livret que nous sommes à l'époque de la révolution ! Au niveau des décors, c'est quand même fort. Il y en a quand même pas mal. Et vous ne pouvez pas comparez Dracula et ce spectacle. Ce sont des producteurs différents, un metteur en scène différent... et un sujet différent ! Il n'y a pas de nombreuses scènes qui rappellent les anciens spectacles, seulement une ou deux. Vous voulez faire danser, courir , sauter les chanteurs mais ce ne sont pas eux les danseurs ! Et les faire crier, mais bien sûr ! Et qu'ils perdent la voix au bout de 1 an de représentation dans le meilleur des cas ? Mais je suis bête ! On passera les enregistrements ! Mais vous réfléchissez des fois ?! Donner de l'émotion, pleurer... Rien qu'en regardant le DVD il m'arrive de pleurer ! En tout cas, moi j'y crois. Tout simplement. Heureusement que vous ne critiquez pas les costumes, il ne manquerai que ça. Vous dites ensuite que les artistes sont de haut niveau puis après vous dites que seulement deux d'entre eux devraient les coacher ?! Il faut suivre ! Pour la suite je ne peux pas vous obligez à adhérer aux deux rôles de l'amant. Je respecte votre choix. Et puis bien sûr Camille Desmoulins fait du rap ! Enfin ce ne sont que des conseils car vous faites des compliments aux artistes. 1789 est parfaitement révolutionnaire, a du rythme et le pauvre Lazare n'a pas choisi de laisser son rôle. Vous dites du bien du spectacle à la toute fin. Et je tenais à dire que certaines révolutionnaires (comme moi) peuvent être désagréablement surprise de votre article. J'ai mis 1h à écrire ce commentaire. Je ne le regrette nullement ! Je n'ai pas eu la chance de voir le spectacle en live. Je me console avec le DVD (que j'ai visionné certainement plus d'une centaine de fois) et avec les artistes que je suis toujours et qui ont chacuns leur place dans mon coeur.

Les commentaires sont fermés.