Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2012

Exactitudes.com : des clones ?

Je faisais du ménage dans mes favoris quand je suis tombée sur ce lien. Cela doit faire bien 4 ans qu'il était dans le dossier ! Je me souviens, quand je l'ai découvert, j'étais fascinée et terrifiée à la fois.

Ca s'appelle Exactitudes et c'est une idée du photographe Ari Versluis et de la profiler Ellie Uyttenbroek.

Ex4.png

They call their series Exactitudes: a contraction of exact and attitude. By registering their subjects in an identical framework, with similar poses and a strictly observed dress code, Versluis and Uyttenbroek provide an almost scientific, anthropological record of people’s attempts to distinguish themselves from others by assuming a group identity. The apparent contradiction between individuality and uniformity is, however, taken to such extremes in their arresting objective-looking photographic viewpoint and stylistic analysis that the artistic aspect clearly dominates the purely documentary element.

Il me fascinait parce que ces personnes qui ne se connaissent pas, sans s’en rendre compte (ou peut-être que si justement)(ce qui est pire), sont habillées, coiffées… de la même façon. Et il me terrifiait pour exactement la même raison. C'est un peu comme si on était tous des clones.

Ex1.png
Milan, 2011

Ex2.png
Evry, 2009

ex3.png
Paris 7ème, 2008

 

Le site | Le Facebook | Le livre

Commentaires

Des clones ou des victimes de la "mode", de "l'uniforme" social?

Après, si on met 9 goths/punks/roots/whatever côte-à-côte, ils seront p-e aussi ressemblants les uns que les autres... Ah ben j'ai bien fait de faire un tour sur le site avant de poster, en effet, les punks et whatever se ressemblent aussi. On fait tous partie d'un "genre", d'un style, qui nous définit et qui clame notre appartenance à un certain groupe, que ce soit conscient ou non. Ça nous servira dans un monde post-apocalyptique, : notre look sera notre moyen de survie...

Écrit par : Avalon | 21/06/2012

Répondre à ce commentaire

Je crois que c'est ça le plus terrifiant : le fait que ce soit inconscient (bon,certaines personnes en sont conscientes, elles ont choisis de ne faire partie d'aucun groupe). Je ne me reconnais dans aucune des séries, j'essaye de ne faire partie d'aucun genre, d'aucun groupe, mais je sais qu'au fond, quelque part, je fais partie de l'un d'eux. C'est inévitable.
Faut apprendre à coudre ! Faire soi-même ses vêtements : ils auront au moins le mérite d'être uniques, et d'éviter d'être "consommés en masse" :)

Écrit par : Filipa | 21/06/2012

Oui, alors moi si je couds mes vêtements, c'est sûr que je ne serai pas comme tout le monde hein, ce sera plutôt style "fagotée comme l'as de pique" ! (je ne sais pas pourquoi on dit ça, mais ça me fait rire)

Écrit par : Avalon | 21/06/2012

Après les habits et les coiffures ce me choque le plus c'est le fait qu'ils aient aussi la même attitude... Exactement la même pose, le photographe a peut-être accentué cela mais cela se vérifie quand même, j'ai déjà vu des personnes (bah plein en fait) qui appartiennent à ces "groupes" et leur attitude est bien la même aussi. C'est presque ce qui me fait le plus peur en fin de compte : parce que qu'on soit tous habillés de la même façon c'est normal si on va tous des les mêmes boutiques ; par contre que la mode, les tendances, la télévision, je ne sais pas quoi, arrive à modifier notre attitude, notre façon de bouger, de parler, de manger... Et sans doute aussi de penser.

Écrit par : Elinor | 22/06/2012

Répondre à ce commentaire

On a beau le savoir (parce qu'on sait que la mode et les groupes crée une uniformisation des individus tout en leur faisant croire qu'en appartenant à ce dit groupe ils sont différents/ils sont quelqu'un et que c'est à travers lui qu'ils expriment leur personnalité), le voir de façon aussi simple et flagrante, c'est vrai que ça fait peur quand même...

Écrit par : Lulu | 08/09/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire