Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un flic pour cible - Dito Montiel

Il y a un peu plus de deux semaines, Cinetrafic lançait l'acte 2 de la partie 7 de l'opération "1 DVD = 1 billet". Je voulais The Devil's Double (avec Dominic Cooper) mais je suis arrivée trop tard. Alors, dans la liste proposée, j'ai demandé Killing Fields ou Un flic pour cible - deux films avec des gens bien et qui plairaient à l'autorité parentale. C'est Un flic pour cible qui est parvenu jusque chez moi.

Titre : Un flic pour cible (The Son Of No One)
Réalisé par : Dito Montiel
Avec : Channing Tatum, Katie Holmes, Al Pacino, James Ransone, Ray Liotta, Juliette Binoche...
Sortie DVD : Le 1er juin, distribué par la Metropolitan Filmexport

SONO4.png

Synopsis : Jonathan White, un policier est affecté dans un commissariat du Queens, quartier dans lequel il a grandi et jadis tué accidentellement deux dealers. Couvert par l'inspecteur Stanford, Jonathan voit une autre partie de son passé remonter à la surface suite à un article de la journaliste locale...

Mais tout d'abord, une chose : Cher Channing Tatum, si tu me lis, sache que je t'aime plutôt bien, je l'avoue - c'est d'ailleurs en voyant ton nom que j'ai décidé de mettre ce DVD dans mes choix - mais sache aussi que la moustache, il faut éviter. Vraiment. Oublie. Définitivement. C'est pas pour toi.

SONO3.png

Bon, ça c'est fait, nous pouvons désormais nous intéresser au film.

Enfin, "intéresser" est un bien grand mot car il n'y a pas tant de choses intéressantes que cela à dire sur le film. Ce qui est fort dommage car le casting est bon et le film partait plutôt bien,  malgré une intrigue vue et revue ailleurs. La différence étant qu'ici, on connait le secret avant même d'avoir lancé le film. Ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise chose. C'est une bonne chose car plutôt que de passer 1h30 à essayer de deviner quel crime atroce il a commis plus jeune, on passe 1h30 à essayer de deviner qui envoie les lettres anonymes et pourquoi. Mais c'est aussi une mauvaise chose car avant d'avoir la devinette, il faut situer le contexte et le film prend alors beaucoup de temps à démarrer.

SONO2.png

Pour situer le contexte, Dito Montiel a décidé d'utiliser la bonne vieille méthode du flashback. On alterne donc entre 2002 et 1986 - à l'époque, Jonathan avait 14 ans et habitait dans une cité craignos avec sa grand-mère, il était un des rares blancs du coin et on l'appelait Milk. Ces flashback finissent d'ailleurs par être le principal intérêt du film car les acteurs sont vraiment formidables pour leur âge - tout particulièrement, Jake Cherry qui joue Jonathan.

SONO5.png

Concernant les autres acteurs, il n'y a pas grand chose à dire, ils sont très bons en général mais très mal exploités ici - surtout Al Pacino et Juliette Binoche : leurs personnages sont peu présents et on se demande bien à quoi ils servent. Tracy Morgan sort un peu du lot car il est bien loin de ses rôles habituels. Quant à Channing Tatum, il se débrouille plutôt bien en type rattrapé par son passé, à l'esprit tourmenté (il parle peu, mais il parle bien). Mais malgré tout, ce sont vraiment les jeunes acteurs que l'on retiendra le plus du film. (Et la moustache de Channing Tatum)

Dito Montiel (à qui l'on doit Fighting et Il était une fois dans le Queens)(que je n'ai pas vu mais qui a de bons avis) a voulu faire dans le thriller psychologique, avec une atmosphère glauque, des rebondissements inattendus, une famille sous la menace et dans l'ensemble, c'est relativement réussi... Le film soulève d'ailleurs d'intéressantes questions sur la corruption, la légitime défense... : deux types ont été tués, le coupable n'a jamais été inculpé et cela n'a offusqué personne. Pourquoi ? Parce que le coupable avait 14 ans et que les deux types étaient des dealers - morts, ils ne pourront plus faire de mal, ils ne manqueront à personne... Idéologie très américaine/conservatrice : ils étaient des sales types, ils sont morts, voilà une bonne chose de faite, ça sera une préocupation de moins pour la police. Néanmoins, la réalisation a beau être soignée et Dito Montiel a beau connaitre son sujet, l'ensemble reste confus voire brouillon : on ne sait pas trop où ça va, et quand la fin arrive, on ne peut s'empêcher de se dire "tout ça, pour ça"...

Un flic pour cible est un film passable : il se regarde sans trop de peine, mais ne laissera cependant pas un souvenir impérissable. A voir si vous aimez les acteurs !

Merci à Cinétrafic pour l'envoi !

(Vous pouvez d'ailleurs découvrir aussi plein d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Film a voir ainsi que la catégorie sortie cinéma..)

Lien permanent Catégories : Films & Trailers 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.