Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Baby, It's You !!"

    Je suis outre-manche, mais vous c'est outre-atlantique que vous allez aller, avec comme guide du jour :

    Robert Downey Jr

    2nlbp8x.jpg 10z4ww9.jpg vwvi10.jpg

    Robert John Downey Jr. est né le 4 avril 1965 à 1h10 du mat, dans l'état de New-York. A l'âge de 10 ans, alors qu'il habitait à Londres, Robert est allé à la Perry House School à Chelsea où il étudia le ballet. A l'âge de 17 ans, il s'est fait renvoyé de son lycée, et décida alors de déménager à New-York pour devenir acteur. Ses premiers boulots consistaient à nettoyer les tables dans le restaurant Central Falls, travailler dans un magasin de chaussures, et jouer les "living art" au club Area à Soho.

    Robert fait ses premiers pas d'acteur en 1970, dans un film de son père Robert Downey Sr. Mais sa carrière commence réellement dans les années 1980, avec Baby, It's You en 1983, et Weird Science en 1985, mais ce qui lui aura valu d'être connu du public, ce sont ses nombreuses apparitions dans l'émission Saturday Night Live.

    L'année 1987 marquera un tournant dans sa carrière : sa prestation d'un cocainomane dans Less Than Zero, adapté du roman du même nom de Bret Easton Ellis lui vaudra la reconnaissance critique. Le problème est que par la suite, la réalité rattrape la fiction et Robert se retrouve à faire face à de sérieux problèmes de drogues qui le conduiront plus d'une fois en prison et cure de désintoxication.

    51af6w.jpg

    Après des rôles de moindre importance pendant quelques années, Robert fait un retour remarqué devant la caméra au début des années 1990, avec entre autres Air America, Short Cuts, Soapdish, et surtout, le biopic Chaplin de Richard Attenborough dans lequel il joue le rôle principal, et qui lui aura d'ailleurs valu une nomination aux Oscars.

    34zby53.jpg 96zy4p.jpg

    En 1994, il se retrouve face aux Tueurs Nés de Oliver Stone, avant de jouer les Lord Rivers dans Richard III de Richard Loncraine, et devenir l'ami de Charles II dans Restoration. Entre deux excès de produits en tout genre, Robert à le temps de tourner, et souvent de jouer des personnages peu recommendables comme par exemple dans US Marshals, Gothika, ou encore Prémonitions. Mais Robert aime la comédie aussi, et on le retrouve en 2000 au générique de la série Ally McBeal - où il a d'ailleurs le plaisir de pousser la chansonette ^^ En 2005, il donne la réplique à Val Kilmer dans Kiss Kiss Bang Bang, un film aussi barré que lui !

    2d1u3dc.jpg nnqj2u.jpg 14myo7q.jpg

    Robert se met ensuite dans la peau d'un journaliste dans Good Night, and Good Luck, il fait un détour par le Queens des années 1980 dans A Guide To Recognizing Your Saints, devient médecin dans A Shaggy Dog, séduit Nicole Kidman dans Fur, se lance sur les traces d'un tueur en série dans Zodiac, avant de partir se reposer à Vegas dans Lucky You.

    2v15dus.jpg 20qcf9x.jpg 9uq2rn.jpg

    En 2008, il devient blond décoloré, se pare d'une tenue de camouflage et se lance dans la jungle vietnamienne dans Tropic Thunder. Après quoi, c'est vers l'Afghanistan qu'il se dirige, et d'où il revient en tant qu'Iron Man.

    2wpp37q.jpg seps2b.jpg

    Robert décide alors de se poser un peu, le temps de se lier d'amitié avec un SDF dans The Soloist, avant de revêtir le costume du célèbre détective britannique Sherlock Holmes, accompagné de son fidèle ami le Dr Watson joué par Jude Law.

    f0zrbt.jpg 1z2k4f7.jpg

    Après-demain, Robert renfile son costume d'Iron Man dans un second opus qui a l'air tout aussi explosif que le premier - et dont nous reparlerons sans aucun doute la semaine prochaine ^^

    Bonne journée les gens - et énormes pensées depuis l'autre côté de la Manche !

     

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 26 commentaires Pin it!
  • A beautiful somewhere...

    Une fois encore j'embarque ma valise, Billie, Ifan et Mademoiselle V, et c'est parti pour un séjour outre-manche !!

    2mq3rpj.jpg 1425w0k.jpg

    On revient dans 9 jours avec plein de nouvelles choses à raconter - en espérant éviter cette fois les 9h de train *fingers crossed*

    Au programme de la semaine : du shopping, du tourisme, et surtout de l'improvisation !

    Je pars, mais le blog ne sera pas à l'abandon pour autant ! N'oubliez pas de passer lundi rendre visite au gentleman du jour, je sais d'avance qu'il plaira à bon nombre d'entre vous ^^

    Soyez pas sages, et tentez de pas trop exploser mon google reader !

    Bon courage à celles qui restent, bonnes vacances à celles qui partent - on pensera bien fort à vous toutes =)

    Rendez-vous le lundi 3 mai !

    Lien permanent Catégories : Voyages 4 commentaires Pin it!
  • "I can't read your minds. But I can kick your ass !"

    Après plusieurs mois d'attente j'ai enfin vu Kick-Ass... et ben l'attente a valu le coup !

    jhcynn.jpg

    Titre : Kick-Ass
    Réalisé par : Matthew Vaughn
    Avec : Aaron Johnson, Mark Strong, Chloe Moretz, Nicolas Cage, Christopher Mintz-Please...
    Résumé : Dave Lizewski est un lycéen tout ce qu'il y a de plus banal. Fan de comics-books, et en ayant marre de se faire voler à tous les coins rues, il décide de devenir lui aussi un super-héros.... Il se trouve un costume, se choisit un nom, s'entraîne (un peu), et le voila qui déambule dans les rues pour venir en aide aux veuves et orphelins. Les débuts sont difficiles, et violents. Après un séjour à l'hôpital d'où il ressort insensible à la douleur, Dave renfile son costume, et découvre alors bien malgré lui qu'il n'est pas le seul superhéros de la ville...

    Autant le dire de suite : c'est violent. Très violent, bien plus qu'on ne pourrait en attendre de ce genre de film. Mais c'est justement ce qui fait tout son intérêt. La violence est assumée, et surtout nécessaire : le film se veut réaliste, et pour y arriver, il est impossible de faire autrement. On ne devient pas super-héros (sans pouvoirs) sans en subir les conséquences. Comme l'a dit le réalisateur Matthew Vaughn, lors d'une interview en parlant de la violente scène qui conduit Dave à l'hôpital :

    "Si tu décides d'enfiler un costume et de descendre dans la rue pour attaquer les gangsters, il y a de grandes chances que tu finisses à l'hôpital. J'avais peur qu'un gamin de 14 ans un peu idiot se dise "Oh ça a l'air fun. Et si j'essayais ?" Sans cette scène, Kick-Ass aurait été irresponsable."

    Une arme qu'elle soit blanche ou à feu, ça blesse et ça tue, alors autant le montrer ! Parce que non seulement ça ne fait que réfléter la réalité, mais surtout ça aura plus d'impact sur le spectateur, et donnera moins d'idées aux "gamins".

    148f0p2.jpg wtf6o.jpg

    Comme on s'y attend, Kick-Ass bouscule les canons des films de super-héros - même si, ici comme ailleurs, les méchants sont très méchants, la différence est que les gentils ne sont pas forcément mieux. Ici pas de manichéisme, bien et mal se mêlent, et au final, on ne sait pas si on doit acclamer, ou bien blâmer ces super-héros d'un nouveau genre...

    Il y a deux histoires disctinctes dans Kick-Ass : celle de Dave qui en a marre de se faire piller à chaque coin de rue et de savoir que des gens assistent à la scène sans mot dire, et qui décide un jour de changer les choses. Et puis il y a celle de Damon qui lui joue les super-héros par vengeance, et ne recule devant rien pour y arriver - et n'hésite pas à enrôler sa fille de 11 ans dans cette "mission" : se faisant appeller Big Daddy et Hit Girl, les voila armés jusqu'aux dents et prêts à tuer mener leur mission à terme !

    Kick-Ass c'est un film de super-héros sans pouvoirs, mais c'est aussi un film qui reflète l'individualisme et l'indifférence de beaucoup face aux problèmes des autres, et surtout qui montre bien le pouvoir des médias et d'internet : Kick-Ass est devenu un héros après avoir été filmé par un type qui a ensuite diffusé la vidéo sur le net... Les médias ont relayé l'info, le buzz était lancé : Kick-Ass était l'homme a aduler pour certains... et à abattre pour d'autres.

    a4o4kx.jpg

    Le film commence d'un ton léger, et enchaîne les stéréotypes sur les geeks fans de comics, qui passent leurs soirées sur le net à exploser les actions en bourse de Kleenex (et non, ce n'est pas parce qu'ils sont enrhumés ou qu'ils pleurent....), et sont invisibles aux yeux des filles. Et puis arrivent Kick-Ass, un couteau et une voiture - et là, le ton qui au départ était plutôt fun, et digne des pires films américains pour ados, devient plus... dur. La réalité reprend ses droits, avec ce qu'elle entraîne de violence. Mais l'humour n'en est pas pour autant oublié, bien au contraire ! Les répliques (futurement) cultes fusent, les scènes cocasses ne manquent pas, et les quiproquos s'enchaînent pour notre plus grand plaisir !

    Côté réalisation rien à redire. Les scènes d'actions sont magnifiquement chorégraphiées, les effets spéciaux rares mais efficaces (l'avantage de ne pas avoir de supers-pouvoirs), les souffrances de nos héros plus vraies que nature - et surtout une bande-son du tonnerre qui mêle The Prodigy et Elvis Presley à Mika et The Pretty Reckless (le groupe de Taylor Momsen aka Jenny dans Gossip Girl)(et c'est vraiment pas mal en fait !). Ne serait-ce que pour la bande son, le film mérite d'être vu !

    chloe-moretz-kickass.jpg kick-ass-Chloe-Moretz.jpg

    Et puis il y a les acteurs qui sont tous parfaits de bout en bout ! Mark Strong joue toujours aussi bien les sales types (il a fait autre chose que ça depuis "Emma"?) Nicolas Cage est plutôt méconnaissable en vengeur masqué qui offre des armes à sa fille, et se plait à lui tirer dessus pour la préparer à la douleur causée par une balle sur un gilet-pare-balle. En parlant de sa fille, Chloe Moretz est vraiment impressionnante ! Cette gamine de 13 ans à peine, a déjà tout d'une grande ! Elle tourne depuis l'âge de 7 ans, et a pas moins de 28 films et séries à son actif, sans compter les projets en cours ! Je sens qu'on a pas fini d'en entendre parler !

    Et bien évidemment il y a Aaron Johnson, qui une fois encore confirme tout le bien que je pense de lui et me donnerait presque envie d'avoir 43 ans. En tout objectivité, je peux vous dire qu'il a fait là un pas de plus dans la cour des grands, et que vraiment il doit faire partie de vos acteurs à suivre ! Je sens que lui non plus on a pas fini d'en entendre parler - et je ne m'en plaindrais absolument pas ^^

    Nous ne sommes que fin avril, mais je pense pouvoir dire sans crainte que Kick-Ass est le film le plus jouissif et politiquement incorrect de l'année. Il fait partie de ces films qui font controverse, mais surtout qui marquent les esprits. Kick-Ass on aime ou on aime pas, mais ce qui est sur c'est qu'on l'oublie pas de si tôt. (Tellement pas, que pendant mon séjour outre-manche, je risque fort de craquer pour la graphic novel)(j'aurais bien pris la figurine, mais elle sort qu'en septembre)

    219xh8x.jpg

    (J'adore les affiches originales ^^)

    Lien permanent Catégories : Films & Trailers 6 commentaires Pin it!