Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2009

God save the books !

Le livre aura duré le temps d'un aller-retour à la fac plus 20min de lecture chez moi. Faut dire aussi qu'il est relativement court (173 pages). J'ai pour stupide principe de ne pas lire de livres faisant moins de 200 pages, mais il faut une exception à tout non ?! (en fait, mon principe a même de nombreuses exceptions, mais bon, là n'est pas le sujet)

 

51Z6hVQvXXL._SS500_.jpg

Fiche d'identité :

Titre : La Reine des Lectrices (The Uncommon Reader en VO)
Auteur : Alan Bennet
Résumé : Que se passerait-il outre-Manche si, par le plus grand des hasards, Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d'un coup, plus rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux ? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, le sulfureux Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'œil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde empesé et so british de Buckingham Palace s'inquiète : du valet de chambre au prince Philip, d'aucuns grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor. C'est en maître de l'humour décalé qu'Alain Bennett a concocté cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Prendre la Reine d'Angleterre comme héroïne de roman il fallait oser. Alan Bennet l'a fait, et s'en sort plutôt bien. En même temps, parlez-moi de Royaume-Uni et de livres, et il ne m'en faut pas beaucoup plus être conquise ^^
Car oui, conquise je l'ai été !
Par cette Reine qui du jour au lendemain se découvre une passion sans bornes pour la lecture au point d'avoir toujours un livre sous ses yeux, même lors des défilés royaux.
Par son "tabellion particulier" Norman, qui pour une raison (pas si) étrange que ça aime énormément les auteurs gays (oooh vous croyez qu'il a lu la Bible ???).
Par le Duc aussi qui a l'air toujours à l'ouest et se préoccupe des occupations de la Reine.
Et surtout par le fait que l'on se sent proche de la Reine...

Le besoin d'avoir toujours un livre (et plus) à portée de main, le fait d'être tellement à fond dans un livre qu'on ne peut le lâcher avant la fin, l'envie de découvrir un livre dont un personnage (ou toute autre personne) a parlé au détour d'une phrase, de vouloir lire toute la bibliographie d'un auteur qu'on apprécie, de vouloir rencontrer le dit auteur... tout ça, on la vécu aussi. Tout ceci nous permet de nous identifier facilement à "cette" Reine des lectrices.

Un autre point qui m'a particulièrement plu dans le roman c'est la critique (oui, je vois ça comme une critique) de la monarchie telle qu'elle est de nos jours : le protocole à suivre, les sujets de discussion à préparer, les secrétaires qui agissent dans le dos de la Reine... et la Reine qui au milieu ne voudrait qu'une chose : rattraper le temps perdu ^^

La Reine des lectrices est vraiment une ôde au pouvoir des mots. Par la lecture, la Reine a appris à faire plus attention aux autres, et à ne plus tiquer sur des détails plutôt insignifiants. Les livres, et ce qu'ils racontent, lui ont ouvert l'esprit, l'ont poussée à faire des choses qu'elle n'aurait jamais pensé faire avant. Alan Bennet a choisi la Reine pour héroïne, mais il aurait tout aussi bien pu prendre l'une d'entre nous, le résultat aurait été le même : les livres auront raison de nous.

 

Commentaires

Je suis ravie de voir que tu a aimé!! j'ai trouvé le livre assez fun et vraiment bien construit le point de vue de l'auteur sur la relation lecteur-livre est vraiment juste, je suis d'accord avec toi on se retrouve bien (dans une certaine mesure) dans le personnage de la reine!!! Bisouuuuuuuus

Écrit par : Mademoiselle v | 23/10/2009

Répondre à ce commentaire

Le contraire aurait été fort étonnant non ? ^^

Écrit par : Filipa | 23/10/2009

Je plussoie Mademoiselle V!! Mais en plus je dirais que j'ai adoré cette façon dont tout le monde autours d'elle se ligue pour la faire arrêter de lire, c'est hyper ironique quand on sait que maintenant les profs, les journalistes et autres intellectuels ne rêvent que de ça: que les gens se remettent à lire!!

Écrit par : Gaelle | 23/10/2009

Répondre à ce commentaire

Ouiiii c'est vrai ça ! Et le plus fort c'est que ce matin encore m'a mère nous a dit à ma soeur et moi qu'on ne pensait qu'aux livres, qu'on passait notre temps à lire et qu'il y a que ça qui nous intéressait ! Parfait timing on dirait xD

Écrit par : Filipa | 23/10/2009

Ptdr, on l'a lu de la même manière je crois, il m'a fait un aller-retour en bus aussi et les dernières pages chez moi XD
C'est un livre parfait pour les books-addicts que nous sommes ^^

Écrit par : Pando | 24/10/2009

Répondre à ce commentaire

En même temps il est tellement court par rapport à nos trajets en transports ^^
Hihihi, "books-addicts" j'adoooore ^^

Écrit par : Filipa | 24/10/2009

ta note me donne carrément envie de le lire ! T'abuses, parce que ma PAL ne cesse de s'allonger =) en tout cas, je n'avais jamais entendu parler de ce livre et c'est vrai que prendre la reine d'Angleterre comme héroïne il faut oser donc rien que pour ça, je vais me le procurer !

Écrit par : Sybille | 21/11/2009

Répondre à ce commentaire

Hihihi, c'est ce qu'on appelle les "joies de la blogosphère" ^^
Et bien,j'ai hâte d'avance d'avoir ton avis dessus =)

Écrit par : Filipa | 21/11/2009

Écrire un commentaire