Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Four very british traitors...

    Enfin ! Enfin, j'ai regardé les derniers épisodes de Cambridge Spies ! J'aurais mis le temps... Oh ce n'est pas que j'ai eu du mal à accrocher - bien au contraire - mais entre temps il y a eu les révisions et le Marathon Torchwood, donc j'avais mis Cambridge Spies de côté pour un temps.

    cambd300.jpgFiche d'identité :

    Titre : Cambridge Spies
    Année : 2003
    Avec : Rupert Penry-Jones, Tom Hollander, Toby Stephens, Samuel West...

    Résumé : Au sein de la prestigieuse Université de Cambridge, quatre étudiants issus de la grande bourgeoisie anglaise vont être courtisés et recrutés par les services secrets soviétiques dans le but d'infiltrer les hautes sphères de l'intelligentsia britannique. Assoiffés d'idéalisme et de justice sociale, désirant lutter contre la montée du nazisme, ils vont trahir leur pays sans vergogne, durant vingt ans, au profit du communisme.

     

    J'ai trouvé cette série fascinante. Même si du point de vue du scénario j'ai trouvé que ça laissait quelque peu à désirer : certains moments de leur vie sont expédiés, l'histoire est censée se dérouler sur 20 ans, mais les 20 ans, on ne les voit pas. On a l'impression que tout se passe dans un cours laps de temps, ce qui fait qu'à certains moments on ne sait plus trop en quelle année on est.

     

    CS10807.png   CS10734.png

    Mais à bien y réfléchir, ce n'est pas si gênant que ça. La série se focalise plus sur leur vie personnelle et leur ressenti vis-à-vis de leur travail, que sur leurs missions à proprement parler. Guy Burgess, Anthony Blunt, Donald MacLean et Kim Philby ont consacré 20 ans de leur vie à essayer de changer les choses, mettant leur vie personnelle de côté. Leur quotidien n'était que mensonges, trahison et faux-semblants. Certains en étaient fiers et heureux, d'autres en sont venu à tout vouloir laisser tomber.

    Mais au final, ils sont allés jusqu'au bout car le plus important pour eux, c'était leur amitié. Ils se sont soutenus et protégés pendant plus de 20 ans ! Voila, selon moi, de quoi traite essentiellement Cambridge Spies : l'amitié. Chaque épisode, et chaque évènement troublant met en avant cette amitié, si forte entre eux. "If one falls, we all fall" telle est leur devise.

    278727000_998d4b8073.jpg

    Les acteurs sont tous fantastiques. J'avoue que j'ai regardé la série essentiellement pour mon ex-mari Rupert Penry-Jones, mais c'est surtout Tom Hollander que j'ai retenu. Je l'ai trouvé tout simplement "brilliant". Toby Stephens quant à lui nous montre encore une fois toute l'étendu de son talent. Samuel West est parfait dans le rôle de l'espion proche de la Couronne, qui est aussi à la fois l'ami, l'amant, le frère...

    Cambridge Spies est inspiré d'une histoire vraie. Ces 4 espions ont vraiment existé, et d'ailleurs, la série m'a donné très envie d'en savoir plus sur eux. Ils sont considérés comme les plus grands espions britanniques, et la découverte de leur secret a fait couler beaucoup d'encre, mais j'avoue qu'avant de voir la mini-série, je n'avais jamais entendu parler d'eux...

    Cambridge Spies est une mini-série qui mérite vraiment d'être vue... comme une grande partie des productions britanniques en somme.

    Lien permanent Catégories : Séries 12 commentaires Pin it!
  • Charlie Cox

    Comme il faut faire durer le plaisir, je fais une petite pause dans les gentlemen du Whoniverse afin de vous présenter un autre acteur que j'aime beaucoup, j'ai nommé

    Charlie Cox

    Charlie_Cox_004.jpg
    (Encore une fois, j'ai oublié mes clés! Damn!)

    Charlie Cox est né le 21 décembre 1982 (ou le 15 décembre, ça diverge selon les sites) à Londres. Il a fait ses gammes théâtrales à la Sherborne School dans le Dorset.

    Il a fait ses débuts au cinéma en 2003, dans "Dot the I" de Matthew Parkhill aux côtés de Gael Garcia Bernal. L'année suivante, il est au générique de Things to Do Before You're 30, film dans lequel on retrouve, entre autres, Emilia Fox et Billie Piper (et que j'ai ajouté à ma PAV ^^)

    Cette même année, on le voit aussi dans l'adaptation par Michael Radford de la célèbre pièce de William Shakespeare, The Merchant of Venise où il tenait le rôle de Lorenzo. Mais il voit sa côte monter en flèche en 2005, lorsqu'il joue le frère de Sienna Miller dans le film Casanova, avec Heath Ledger dans le rôle titre.

    casanova1.jpg
    (Elle en a encore pour longtemps? J'ai des trucs à faire moi!)

    D'ailleurs il retrouve cette même Sienna Miller deux ans plus tard dans le film Stardust - film dans lequel il tient le rôle principal. Et sans aucun doute, le film qui l'a fait connaître en France (et que je vous conseille de voir au plus vite si ce n'est pas deja fait ^^)

    Charlie_Cox_011.jpg
    (Bon, il arrive quand mon Mojito ? J'ai soif !)
     

    Charlie Cox sera prochainenement à l'affiche de Stone of Destiny. Un film tiré d'une histoire vraie qui raconte comment, en 1951, 4 jeunes Glasgowiens ont déjoué les forces de l'ordre britanniques afin de ramener dans leur contrée natale la Stone of Scone - une pierre qui est vu comme un symbole en Ecosse...
     
    Capilairement parlant, Charlie Cox porte un peu de tout...
     
    Le chapeau:
    Charlie_Cox_0013.jpg
    (Ooooh ça fait des bulles !)

    La mèche version "Zaaaaaaaaac Efron"

    Charlie_Cox_086.jpg
    (Tu la prends ta photo oui! Faut que j'aille aux toilettes!)
     
    Et les cheveux mi-longs (d'ailleurs, c'est comme ça que je le préfère)

    08.jpg
    (oooh, une cravate ^^)
     
    Et petit bonus rien que parce que c'est vous ^^ (Quelle classe quand même !)
     
    Charlie_Cox_006.jpg
    (Mais pourquoi que les murs ils bougent paaaaaas ??)
     
    Bonne journée !!

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 24 commentaires Pin it!
  • My Prince Charming

    J'avais préparé un petit billet avec une vidéo de John Barrowman, mais ma jumelle télépathe m'a devancée, alors je parle d'autre chose. Ce qui a été plutôt facile à faire vu ce que je viens de lire :

    Gareth is set to play Prince Charming in the Preston Guild Hall and Charter Theatre's production of Cinderella this Christmas. The panto will run from Tuesday 8th December 2009 to Sunday 3rd January 2010

     

    Vous l'aurez donc compris : Je DOIS A TOUT PRIX aller à Preston entre le 8 décembre 09 et le 3 janvier 2010 pour voir Gareth David-Lloyd en Prince Charmant ^^

    Les fiiiilles, doublez les économies ! La fin d'année s'annonce chargée *_*

    Bon, comme me l'a si bien dit Mademoiselle V : "on a jamais trop de John", alors je vous mets tout de même une vidéo qui donne le sourire et remonte le moral et donne envie de lui déboutonner la chemise avec les dents !

     

    Lien permanent Catégories : Monday Men & Special Days 11 commentaires Pin it!